POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Leader es-tu là ? – Qui seront les leaders en entreprises en 2022 ?

Leaders des entreprises en 2022

Etre président en 2022, beaucoup en rêvent ! Mais sommes-nous tous faits pour devenir leader ? Une chose est sûre : il ne suffit pas de se penser leader pour faire partie des bons leaders des entreprises en 2022. Copier, s’inspirer des autres : so monde d’avant ! Aujourd’hui plus que jamais, le leadership se doit d’être authentique et incarné. C’est en étant soi-même, en affirmant sa propre voix qu’on peut emporter les autres dans sa vision. Devenir dirigeant ne s’improvise pas, n’est-ce pas ? Enquête.

SOMMAIRE

Réveillez votre leadership

A la page – Les trois livres sur la table de chevet des leaders

C’est qui le chef ? Quand les leaders s’inspirent des animaux

Les multiples facettes des leaders des entreprises en 2022

Yes coach ! Les leaders sont aussi les coachs sportifs des entreprises !

Influenceurs / leaders : même combat

Réveillez le leader qui est en vous en 2022

En 2022, c’est décidé : vous allez devenir le leader que vous avez toujours souhaité être. La recette pour y parvenir ? Développez vos compétences, lisez et renseignez-vous, inspirez-vous des animaux… Entre retour aux sources et appel de la nouveauté, profitez de ces pages pour remonter votre leadership en un zip !

Etre leaders d’entreprises en 2022 : la check-list

Les évolutions des modes de travail et les nouveaux enjeux sociétaux, en partie liés à la crise sanitaire, ont renforcé les soft skills, compétences humaines et comportementales, en aptitudes-clés des postes de direction en entreprise. Entre éléments de langage et compétences vraiment différenciantes, faisons le point sur les must-have du leader de 2022.

Etre un bon orateur

Si cette première soft skill a toujours été inhérente à la fonction de dirigeant, elle s’est cependant renforcée depuis la généralisation récente du télétravail qui n’a fait qu’amplifier la demande des salariés pour les prises de parole. ¾ d’entre eux déclarent ainsi qu’un message oral de leur dirigeant a plus de poids qu’un message écrit selon le sondage OpinionWay pour Whistcom. Attendues et valorisées par ceux-ci, les prises de paroles sont donc devenues essentielles au quotidien. La preuve : 82 % des collaborateurs considèrent que les compétences orales de leurs dirigeants sont aussi importantes que leurs compétences techniques.

Impulser de la motivation chez les équipes

Et pour cause, l’expression orale du dirigeant exerce une influence décisive sur le travail du salarié. Elle impacte la qualité de son travail et son état d’esprit au quotidien : elle influence son implication (74 %), sa fidélité (72 %), sa fierté d’appartenir à l’entreprise (74 %), son envie d’évoluer en interne et son bien-être (69 %). Le leader est avant tout celui qui est capable de motiver ses équipes. D‘autant plus en cette période où il est nécessaire de faire accepter le changement, qui peut tendre à démotiver les équipes habituées à certains codes.

>>>> Pour aller plus loin sur le sujet des leaders en entreprise en 2022 – Isabelle Van Rycke (ICHEC Bruxelles 95), Présidente et CEO d’UPSA partage son meilleur conseil de leader. « Le conseil que j’ai reçu et qui m’a toujours animée, c’est « lève-toi et n’aie pas peur ». N’ayez pas peur de vos idées, de vos rêves, de votre instinct, de votre différence, de remettre en question les idées reçues et les habitudes bien ancrées… Soyez audacieux, ne vous résignez pas : c’est bien la peur qui trop souvent bride notre créativité, notre enthousiasme : peur du refus, peur de l’échec, peur du jugement. Or la vie m’a enseigné que rien n’est impossible si l’on ne se résigne pas. Nos principales limites dans notre accomplissement personnel et professionnel sont avant tout celles que nous nous fixons à nous-même. »

Donner du sens à l’action

En ce sens, la meilleure des motivations est de donner du sens aux actions des collaborateurs, leur faire comprendre l’impact positif de leur travail sur l’entreprise, la société et leur quotidien. Le leadership contemporain se fonde en effet moins sur une dynamique verticale que sur une dynamique d’équipe, où le leader optimise la répartition du travail et aide ses collaborateurs à grandir. Il doit valoriser les capacités de chacun, donner des responsabilités, exprimer clairement les objectifs de l’entreprise et faire comprendre les enjeux sous-jacents de la mission commune remplie par tous les collaborateurs selon le fruit de leur travail. « Manager c’est cultiver la responsabilité chez les autres » comme disait Chester Barnard, célèbre manager américain.

Faire vivre les valeurs de l’entreprise

Autre façon de motiver les équipes et de donner du sens à leur action : incarner les valeurs prônées par l’entreprise. Aujourd’hui plus que jamais, le leadership se doit d’être authentique. C’est en étant soi-même, en affirmant sa propre voix, tout en démontrant par des actions ses engagements et ses valeurs, qu’on peut emporter les autres dans sa vision. En particulier auprès des digital natives qui privilégient les approches du « montre-moi » plutôt que du « explique-moi ». A ce titre, l’exemplarité, au sens de s’astreindre aux mêmes exigences et qualités humaines que celles attendues des autres, est une condition essentielle de tout bon leader. Ses effets positifs sont puissants, notamment sur l’engagement, la satisfaction et la volonté de donner le meilleur de soi-même.

>>>> Pour aller plus loin – Qu’est-ce qui fait un « bon » leader selon Bénédicte Javelot (ENSEEIHT 96, IAE Paris 97), Directrice générale d’Orange Wholesale France ? « Le bon leader sait ouvrir des portes et donner les moyens à ses équipes pour les faire progresser, individuellement et collectivement, vers un objectif clair et partagé. C’est aussi celui qui donne le droit à l’erreur pour faire grandir ce « meilleur » de chacun. Enfin, parce qu’un bon leader a des convictions et une vision, il est éclaireur et sait prendre des risques pour en faire une réalité. »

Mais qui sont les leaders des entreprises en 2022 en fait ?

Quatre experts répondent.

« Le leader est celui qui influence grâce à son écoute, son sens de l’observation et sa capacité à faire du sens. » Vincent Giolito, professeur de stratégie à emlyon business school

« Contrairement au manager, qui est une autorité formelle liée à un statut, le leader est celui qui réussit à motiver les autres comme Obama, Gandhi, Mandela, l’Abbé Pierre… Le leader positif est celui qui influence les autres en les laissant libres de leurs choix. » Philippe Villemus, professeur-chercheur en leadership à MBS

« Prévoir, organiser, commander, coordonner et contrôler : les invariants du leader selon Fayol, un grand dirigeant français au début du 20e siècle. A cela, il faut ajouter aujourd’hui le mot-clé « intégrer », dans le sens de garder l’entreprise comme un tout cohérent. » Albert David, fondateur et directeur du Cercle de l’Innovation de la Fondation Dauphine, et co-directeur du Master Management de l’Innovation à l’Université Paris Dauphine-PSL

« Chacun est leader à son échelle. Nous avons tous les ressources nécessaires et nous pouvons tous les développer, pour exercer son influence, produire de la performance et faire de l’impact sur notre vie personnelle et professionnelle. » Sylvie Deffayet, directrice de la Chaire en Développement du Leadership d’EDHEC Business School

>>>> Pour aller plus loin – Vous souhaitez travailler dans le digital ? Chez TotalEnergies, les opportunités ne manquent pas ! Entre la création d’une Digital Factory et le déploiement du numérique dans toutes les entités du groupe, Frédéric Gimenez (USMB 91), CDO de TotalEnergies et CEO de la Digital Factory, vous raconte les coulisses de la transformation de la compagnie.

Leaders des entreprises en 2022 : leurs trois livres de chevet

Voici une sélection de trois livres à dévorer pour comprendre, développer et optimiser votre leadership.

#1 Chefs d’entreprise, ce que le monde attend de vous, par Bernard Gainnier (éditions Alisio)

Comment bâtir un nouveau modèle d’entreprise respectueux de l’humain, du social et de l’environnement pour demain ? Cet ouvrage ouvre des pistes de réflexion et propositions pour répondre à cette question. Entre témoignage personnel et essai engagé, l’auteur offre aux chefs d’entreprise des pistes pour repenser leur action, devenir les pionniers du monde de demain et ouvrir ensemble la route vers la révolution qui réconciliera économie et enjeux sociaux et environnementaux.

>>>> Pour aller plus loin sur le sujet des leaders en entreprise en 2022 – Conjuguer BTP et développement durable, c’est possible ! Chez Spurgin, la construction de murs préfabriqués en béton devient verte. « J’ai monté quatre usines depuis que je suis arrivé chez Spurgin. Mais ce dont je suis le plus fier, c’est le virage environnemental que l’entreprise a pris. Etre en croissance permanente, offrir de nombreuses opportunités d’emplois et faire grandir nos équipes, c’est une chance et une grande fierté » assure d’ailleurs Pierre Bollard (Arts et Métiers ParisTech 84), directeur général de l’entreprise. Découvrez aussi son interview en vidéo

Leaders des entreprises en 2022
Crédit Unsplash

#2 Gagner en leadership, par Bertrand Duséhu (éditions Gereso)

Tout manager n’est pas leader ! C’est en tout cas la conviction de l’auteur qui propose sept ressources indispensables pour développer et exploiter au mieux ses capacités de leader. Le leadership requiert certaines qualités qui, acquises, permettent au manager plus de latitude dans sa pratique managériale et un équilibre plus satisfaisant entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle. Mais elles peuvent aussi s’apprendre.

#3 Le leadership selon la trilogie de l’anneau, par Philippe Villemus (éditions Management et Société)

Les fans de la pop culture vont être servis ! Ce livre, extrêmement innovant dans son approche didactique, repose sur une conviction : le chef-d’œuvre Le Seigneur des Anneaux est une des meilleures illustrations des leçons de leadership. En s’appuyant sur une saga culte et transgénérationnelle, il fournit des outils, des éclairages et des conseils très pratiques sur des thèmes-clés tels que le pouvoir (symbolisé par l’anneau !) et le développement de son leadership, un chaudron émotionnel selon l’auteur, à travers le rite initiatique de Frodon Sacquet, à qui on apprend à prendre des risques, motiver les autres, être autonome… Parfait pour apprendre en se divertissant.

>>>> Pour aller plus loin sur le sujet des leaders en entreprise en 2022 – Pour Marc-Antoine Cabrelli, fondateur et Président Associé de June Partners, « lorsque la vision d’ensemble et les objectifs de l’entreprise ont été clairement définis et partagés, le leadership consiste à incarner soi-même l’identité et les valeurs adoptées. A faire preuve également d’une certaine exemplarité, sachant qu’un véritable leader se montre capable de mobiliser les autres en y mettant son cœur et ses tripes. Energie et passion étant des ingrédients tout aussi indispensable à la réussite que la réflexion. » Envie d’en savoir plus ? Découvrez son interview en intégralité.

Quand les leaders des entreprises s’inspirent des animaux

Il y a beaucoup à apprendre des animaux. Même en matière de management. Pourquoi choisissent-ils de suivre un chef en particulier ? Comment et pourquoi le leadership diffère-t-il selon les espèces et les circonstances ? Quels sont les atouts les plus courants chez les chefs d’animaux sauvages ? Ce que nous enseignent les animaux sur le leadership.

La conservatriceau zoo de Taronga à Sydney, Erna Walraven, a tiré de son observation des animaux sauvages un livre sur le leadership : C’est qui le chef – Ce que nous enseignent les animaux sauvages sur le leadership. Ou comment être un bon chef en s’inspirant des différents modèles de management d’entreprise du gorille, du lion et même de la hyène.

Le gorille : un management autoritaire

Au sein des clans de gorilles, le chef prend les décisions seul. Il ne demande jamais conseil aux autres membres de son groupe et somme les autres de faire ce qu’il décide : que ce soit pour se déplacer, se nourrir, se reposer… Il est autoritaire mais également protecteur. Responsable de la sécurité et du bien-être du groupe, il sait mettre tout le monde à l’abri en cas de danger et résoudre les conflits.

Inspirez-vous – Cette capacité de prise de décisions rapide est grandement utile dans les moments critiques.

La hyène tachetée : un management adaptatif

Chez les hyènes tachetées, le leadership a évolué progressivement au fil des années, s’adaptant aux conditions de survie de l’espèce, notamment pour garantir celle des petits. Ainsi, les femelles les plus âgées prennent la dominance car elles ont une meilleure connaissance du terrain et donc, une meilleure compréhension des risques et des dangers que peuvent encourir les leurs. Elles bénéficient néanmoins de l’aide de leurs subordonnés et le clan n’a pas de chef absolu pour prendre des décisions.

Inspirez-vous – Cette approche adaptative du leadership est intéressante lorsque les anciennes méthodes ne fonctionnent plus, pour progresser en restant flexible.

Le lion : un management libéral

Le lion d’Afrique est un chef libéral. Sa domination ne s’exerce pas de manière ostentatoire puisque sa compétence-clé est sa capacité à déléguer aux personnes adéquates. Un exemple : il laisse aux lionnes le soin du travail de chasse pour nourrir la meute. Le mâle dominant se contente de fixer les objectifs de la mission, de faire des petits, mais aussi de protéger le groupe.

Inspirez-vous – Ce style de leadership ne fonctionne bien qu’au sein d’une équipe expérimentée, capable d’être autonome, que le leader chapeaute.

Le buffle d’Afrique : un management démocratique

Au sein de certaines espèces, comme les buffles d’Afrique, certains principes démocratiques ont été observés, notamment en termes de prise de décision. Il existe bien un chef, mais celui-ci ne prend pas toutes les décisions : elles sont soumises au vote. Les déplacements, par exemple, sont déterminés conjointement. Les femelles buffles d’Afrique adultes expriment leurs choix en se levant et en fixant du regard une direction avant de se recoucher, afin d’indiquer où elles préfèrent aller.

Inspirez-vous – Le management démocratique permet de favoriser le consensus en offrant à chaque membre la possibilité de partager librement leurs idées.

>>>> Pour aller plus loin – Les petits moments de grâce de François Feijoo à la tête de l’enseigne mythique André ? Quand un ancien collaborateur (de chez André, San Marina ou Minelli…) le croise des années plus tard et le remercie de l’avoir « boosté, guidé, fait grandir ». « Et le contraire est tout aussi vrai : vive le reverse-mentoring ! On oppose trop les jeunes et les anciens. On oppose trop tout. Parce que si nous, on sait ce qui était vrai hier, les plus jeunes, eux, incarnent déjà demain. Le vrai succès nait de l’alliance. »

L’éléphant : un management maternaliste

Les troupeaux d’éléphants sont des sociétés matriarcales : les femelles les plus âgées sont chargées de diriger. Elles se servent de leur expérience pour guider le groupe vers l’eau et la nourriture, et le protéger des prédateurs. Ces matriarches ne sont pas des leaders autoproclamés, elles sont choisies par leur famille en signe de respect. Leur expérience bénéficie ainsi à tous.

Inspirez-vous – Le management maternaliste, ou paternaliste, se matérialise sous forme de conseils basés sur l’expérience et de soutien dans le but de veiller au bien-être et à la réussite des équipes, ainsi écoutées et valorisées.

Le chimpanzé : un management politique

Chez les chimpanzés, les mâles se disputent le rôle de leader. Pour conquérir et conserver le pouvoir, ils utilisent trois stratégies : la violence et l’intimidation, l’intelligence et les alliances politiques. Ces dernières sont particulièrement marquées : les chimpanzés veillent à ménager les susceptibilités de chacun pour s’assurer du soutien des autres chimpanzés… tout en veillant à ce qu’ils ne se rapprochent pas trop pour organiser un éventuel coup d’État !

Inspirez-vous – Les alliances avec ses collègues de travail peuvent être bénéfiques si et seulement si, elles sont bien menées.

Le bonobo : un management égalitaire

Comme chez les hyènes tachetées et les éléphants, ce sont les femelles les plus âgées qui dirigent. Pour autant, elles permettent aux autres de participer aux décisions, favorisant l’égalité entre tous. Le chef égalitaire rallie le consensus. Chacun peut exprimer ses idées et tous sont rémunérés équitablement.

Inspirez-vous – Ce management permet d’allier entreprise et éthique et favorise l’esprit d’équipe et le sentiment d’appartenance à un collectif.

>>>> Pour aller plus loin sur le sujet des leaders en entreprise en 2022Le leadership selon Marc Schwartz (Sciences Po Paris 84, ENA 88), PDG de la Monnaie de Paris ?  « L’optimisme de la volonté », (extrait de la citation du philosophe Antonio Gramsci) m’a beaucoup frappé chez les différents leaders que j’ai eu la chance de côtoyer. Leader et manager ne sont pas synonymes. On peut être un bon manager sans être un bon leader, expose le PDG. Le leadership, c’est la capacité à amener avec soi une collectivité d’hommes et de femmes vers un but commun. Dans une entreprise, il y a des périodes fastes et d’autres plus difficiles, mais il ne faut jamais perdre de vue son objectif, ne jamais se décourager et faire preuve de résilience. »

Les multiples facettes des leaders des entreprises en 2022

Les leaders des entreprises d’aujourd’hui nous surprennent par leurs multiples facettes. Samouraïs, coachs et influenceurs, les trois à la fois, ils sont capables de passer d’un rôle à un autre sans jamais oublier que « the show must go on » !

Leaders des entreprises en 2022 serez-vous un manager samouraï ?

Honnêteté, courage, bienveillance ou encore loyauté : des vertus qu’on retrouve chez les managers et chez… les Samouraïs ! Dans son livre Le manager samouraï, Christine Benoit, directrice d’établissements de santé pendant 20 ans, coach et écrivaine, nous éclaire sur les similitudes entre les maîtres du sabre et les chefs des temps modernes.

« Le Samouraï, comme son nom le signifie, est un guerrier qui « se met au service de ». En l’occurrence, au service d’une cause plus grande que lui. Comme un manager se met au service de son équipe », compare l’auteure.

Leaders des entreprises en 2022

Dis-moi quel est ton code d’honneur, je te dirai quel manager tu es

Le Bushidô – « La Voie du Guerrier » – et le Hagakure, guide pratique et spirituel destiné aux guerriers, ont donné aux Samouraïs un cadre et un code de conduite. Tout comme les leaders des entreprises doivent développer un management en accord avec leurs principes, la culture de leur organisation, les attentes de leurs collaborateurs et les évolutions du monde professionnel. Ils se dotent de ce fait, eux aussi, de chartes éthiques et de codes de déontologie qui mettent en avant les mêmes vertus que les guerriers japonais légendaires. « Le Bushidô se retrouve toujours dans la pratique de l’aïkido, l’art martial japonais. Ces règles de droiture, certes anciennes, font toutefois écho au style de management sollicité de nos jours. »

>>>> Pour aller plus loin – L’assurance, c’est la vie ! Loin des préjugés, la MACIF réinvente l’assurance et ne cesse d’innover pour répondre aux attentes de la société et aux grands enjeux de demain. Dans son interview, Jean-Philippe Dogneton (Master de droit Université de Poitiers 90), Directeur général de la MACIF en profite pour partager son conseil de boss : « Choisissez une entreprise qui a une âme. Le sens est un carburant incroyable, c’est même le carburant de la vie »

Les 7 vertus du Bushidô

Les règles de droiture imposées par « La Voie du Guerrier » se manifestent sous forme de sept vertus que tout Samouraï se doit de respecter.

#1 La droiture : tout ce qui est dit doit être fait avec rigueur selon les principes établis.
#2 Le courage : c’est avoir le pouvoir de dire non quand il le faut, de recadrer quelqu’un sans le démotiver, de s’opposer à une certaine dérive…
#3 La bienveillance : de pair avec le courage, la bienveillance désigne dans ce cas la grandeur d’âme, la compassion et la générosité.
#4 Le respect : envers autrui, mais aussi envers soi-même.
#5 La sincérité : je fais ce que je dis et je dis ce que je fais, avec honnêteté et reconnaissance.
#6 La loyauté : ne jamais laisser tomber les siens et la personne / la cause servie.
#7 L’honneur : tenir sa parole et ne jamais y déroger au risque d’être déshonoré.

>>>> Pour aller plus loin sur le sujet des leaders en entreprise en 2022 – Président d’Emalec depuis un an, Pierre Chevalier (Polytech Lille 03, ESC Clermont BS 05) a gravi depuis 17 ans les échelons de cette entreprise experte dans la maintenance multitechnique. Il partage ses must-have pour réussir sa carrière : «#1 Vivre à fond le moment présent pour créer le contexte favorable de son futur : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible » Antoine de St-Exupéry. #2 Construire sa carrière dans la durée. Beaucoup de jeunes passent d’entreprise en entreprise mais ayez en tête que l’on peut aussi progresser au sein d’une même entreprise. #3 S’investir. Une évolution de carrière se mérite et nécessite de l’investissement : « la différence entre un rêve et un projet c’est l’investissement que l’on y met. »

Disclaimer

Attention ! Proclamer des valeurs qui ne sont pas partagées ne trompe personne en entreprise. Sans la participation des équipes, le code de bonne conduite n’affirme pas toujours un véritable engagement de la part des managers. Les Samouraïs ne prenaient pas à la légère le leur: obtenir ce statut guerrier exigeait la pratique de toute une vie pour acquérir la perfection du geste et de l’esprit. « Samouraï ou manager, c’est un titre dont il faut être digne car il s’agit d’être un homme ou une femme de valeurs » rappelle Christine Benoit, dont le livre s’adresse à tous ceux qui souhaitent progresser en s’inspirant de ces vertus.

Les leaders sont aussi les coachs sportifs des entreprises !

Leaders des entreprises en 2022
Crédit Unsplash

Pour battre les records en 2022, les sportifs de haut niveau, médaillés olympiques et entraineurs champions ont beaucoup à nous apprendre ! A commencer par les mécaniques du leadership. Sportifs leaders ou leaders sportifs, leurs techniques et stratégies sont gagnantes. Focus.

Pas de champion sans un état d’esprit de gagnant. Le monde du sport l’illustre bien. Celui de l’entreprise aussi. A l’instar des sportifs et des coachs, les PDG réalisent leurs objectifs et surmontent des obstacles en permanence pour mener leurs projets au succès. Les enjeux du sport se rapprochent en effet de ceux rencontrés en entreprise : cohésion des équipes, performance collective, dépassement de soi, communication interpersonnelle, rebond après un échec…

Musclez votre état d’esprit

L’état d’esprit est le levier le plus efficace pour parvenir à ses fins. Il faut donc le muscler ! Comment ? En commençant par s’inspirer des sportifs de haut niveau justement. Une évidence pour Louis Lalanne, fondateur de Meet My Mentor, qui fait régulièrement appel à eux pour des masterclass privilégiées. « A titre d’exemple, nous faisons régulièrement intervenir un de nos mentors, Raynald Fucho, dans le cadre de séminaires d’entreprise. Ce double champion du monde de boxe captive son auditoire en partageant son parcours d’autodidacte – il a commencé la boxe à 23 ans en étant videur de boîte de nuit, ses difficultés (les entraînements de nuit, les coups et les combats perdus, les critiques, un séjour en prison…) et son travail harassant pour accéder au titre de champion du monde. Sa vie est riche d’enseignements pratiques et inspirants. Nous pouvons tous nous inspirer des sportifs de haut niveau pour être plus performants et devenir un meilleur leader » est-il convaincu.

>>>> Pour aller plus loin – Loris Repellin (Harvard Business School 19, ESSEC BS 11, Université Claude Bernard Lyon 1 10), CEO Havas Health & You Group France partage les quatre qualités du leader de demain selon lui. « L’engagement, le travail, l’humilité et la capacité à inspirer! Soyez généreux dans le travail. La constance n’existe pas dans nos métiers. Vous devez savoir gérer les pics mais aussi montrer qu’un projet vous intéresse. »

Objectif motivation pour les leaders des entreprises en 2022 !

« En partageant leurs parcours de vie singuliers, leurs réussites, leurs échecs ainsi que leur discipline de vie, les sportifs sont de formidables vecteurs de motivation. Ils nous aident à prendre du recul et à positiver face aux difficultés du quotidien » poursuit Louis Lalanne, qui estime que nous avons plus que jamais besoin de rôles modèles pour réussir dans le contexte sanitaire et économique actuel. « Ces modèles de résilience, de persévérance et d’abnégation transmettent des soft skills essentielles : dépassement de soi, performance, excellence, gestion du stress, de la pression et de la compétition… Autant de compétences transposables et actionnables dans la vie de tous les jours pour un manager, un entrepreneur ou un leader en puissance. » Tout comme les compétences des coachs sportifs.

>>>> Pour aller plus loin sur le sujet des leaders en entreprise en 2022 – Concrètement, c’est quoi être leader ? Pour Laurent Roegel (INSEEC U. Chambéry 97) CEO d’Airwell, « c’est être capable d’embarquer ses équipes en leur apportant la vision, l’écoute et l’équité. Vos collaborateurs ont beau penser qu’ils sont les meilleurs, ils ne le seront jamais si vous ne les accompagnez pas ! Le leadership repose avant tout sur une chaîne : montrer la voie vous donne la légitimité de fédérer, mais pour embarquer l’ensemble de l’entreprise, vous devez savoir écouter et faire preuve d’équité dans vos décisions. » Découvrez son quotidien de leader dans son interview.

Tous coachs

Leaders et entraineurs doivent tous deux gérer une équipe composée de personnalités hétérogènes, construire et faire perdurer une bonne cohésion de groupe, communiquer efficacement et rester à l’écoute afin d’anticiper d’éventuelles difficultés et s’adapter rapidement en cas de problèmes… En sport comme en entreprise, c’est un travail de tous les instants car il faut en permanence gérer les émotions et les individualités, résister à la pression et veiller à la bonne santé des équipes. Alors qu’on n’a jamais autant entendu parler de qualité de vie, cette vision sportive est une source d’inspiration permettant d’améliorer la productivité globale. La réussite des managers sportifs, commecelle des leaders d’entreprise, dépend entièrement de sa team. En cela, ils sont tenus de construire une forte cohésion d’équipe s’ils veulent célébrer les réussites collectives (et qui ne le voudrait pas !).

Passez un bon moment en compagnie de Meet My Mentor

Meet My Mentor est une startup Edtech dont l’ambition est de booster la carrière des talents. Contenus vidéo, conférences et formations avec des leaders expérimentés et sportifs de haut niveau comme Mathias Biabiany (escrimeur), Marie-Amélie le Fur (championne paralympique), Dorine Bourneton (première aviatrice paraplégique pilote de voltige au monde), Raynald Fucho (ancien champion du monde de boxe)…

>>>> Pour aller plus loin – L’agilité : un must have pour le leader de 2022. Mais comment transmettre l’agilité à ses équipes ? La réponse de Ludovic Montaudon (Ecole des Ponts ParisTech 96), Directeur Général du Groupe Tisserin. « La difficulté avec l’agilité est d’en faire une réalité vivante, incarnée collectivement. Nos circuits de décision courts, notre faible hiérarchisation et notre mode de fonctionnement par groupes de travail nous y aident. Chaque projet rassemble chez nous des collaborateurs issus de chacune des branches métiers et strates de l’entreprise. C’est notre recette maison et ça fonctionne ! »

Influenceurs / leaders des entreprises : même combat

Pour emporter ses collaborateurs dans sa vision, un leader a besoin d’une communauté active et soudée. Comme celles des influenceurs ! Ces derniers réussissent en effet à se créer une communauté, à la fédérer et la fidéliser. Frédéric Abécassis, Directeur Général de ffollozz, première école française du marketing d’influence, nous dévoile les cinq forces des influenceurs dont devrait s’inspirer chaque leader.

#1 Authenticité

C’est la raison pour laquelle les annonceurs font appel aux influenceurs pour booster leurs campagnes de marketing. Grands influenceurs ou micro-influenceurs, ils sont naturels et spontanés et c’est ce qui plait chez leur communauté. C’est la raison pour laquelle un internaute s’abonne et surtout, les suivent presque quotidiennement. La quête du vrai est plus que jamais d’actualité.

#2 Expertise

Etre expert de son sujet permet de réunir une communauté très active. Si elle recherche des infos sur un sujet très précis, elle se tournera instinctivement vers l’influenceur reconnu dans ce domaine. Le taux d’engagement des micro-influenceurs, pointus sur des sujets comme les Vikings (coucou Nota Bene !) ou les chiens, est par conséquent remarquable.

>>>> Pour aller plus loin sur le sujet des leaders en entreprise en 2022 – CEO France du segment Écoles et Universités, membre du comité régional Sodexo France, du comité exécutif Monde Sodexo Schools & Universities, du réseau SoTogether et Présidente d’Inserxo : Lydia Radix (IDRAC Lyon 95) porte toutes ces casquettes en même temps chez Sodexo. Profitez de son analyse éclairée du leadership en 2022 !

Crédit Unsplash

#3 Proximité

Autre point fort indéniable : les influenceurs ont une relation directe avec leurs communautés. Ils échangent avec eux via les réseaux sociaux et peuvent donc créer un lien fort émotionnel, contrairement à un spot TV qui ne laisse pas de place à l’interaction. Le live shopping a par exemple remplacé le téléachat !

#4 Crédibilité

Lorsque leur expertise a été prouvée, quelle qu’elle soit, les influenceurs jouissent d’une légitimé dans leur domaine. Ce qui force le respect chez leurs followers.

#5 Créativité

Cette forme de respect vient aussi saluer leur créativité à produire des contenus innovants et attractifs, esthétiques, drôles, captivants… Leur esprit imaginatif fait la différence.

ffollozz, l’école du marketing d’influence est née !

En partenariat avec l’ISCPA, école du Groupe IGS, ffollozz répond au développement du secteur du marketing de l’influence par une formation ciselée afin que les étudiants deviennent de futurs responsables en marketing d’influence, social media managers ou influenceurs

>>>> Pour aller plus loin – Stéphane Maffli (IUT Cachan 95, ESSEC BS 03), Président RS Components France & Head of EMEA Product & Supplier Management est un leader qui casse les barrières hiérarchiques. « Tombez la cravate », tel pourrait être son mot d’ordre. « Je ne fais pas de différence entre une personne qui met des pièces dans un carton et une autre qui gère une équipe de 160 personnes. Je vais parfois aider les équipes à remplir les cartons au magasin. Je suis un anti col blanc, un anti costume-cravate et j’interdis le vouvoiement. Autant de barrières inutiles qui sclérosent la vie en entreprise. »

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter