Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Digitalisation événementielle : le sujet n’est pas le virtuel mais la Rencontre

Digitalisation évènementielle : pour Vincent Larquet, le sujet n’est pas le virtuel mais la Rencontre… sous toutes ses formes
Digitalisation évènementielle : pour Vincent Larquet, le sujet n’est pas le virtuel mais la Rencontre… sous toutes ses formes

Le sujet de la digitalisation événementielle a déjà 20 ans. Paradoxalement, l’avènement du digital n’a pas sonné le glas des événements physiques. Bien au contraire, les festivals, compétitions sportives, congrès scientifiques, salons professionnels et événements d’entreprise n’ont jamais été aussi nombreux ni rassemblés autant de publics ! De fait, live et digital ne sont pas antinomiques mais complémentaires. Fusionner ces deux outils de partage et de créativité, c’est embarquer les participants dans des expériences collectives puissantes. C’est aussi créer un nouveau métier : le concepteur de rencontres capables de transformer durablement l’humain et la société !

Digitalisation événementielle : les événements virtualisés n’ont jamais convaincu

Il existe mille et une façons de digitaliser un événement. Au début des années 2000, puis pendant la crise Covid, ont été expérimentés des salons et congrès dits « virtuels », tentant de reproduire sur une plateforme numérique la mise en scène physique d’origine. Etait-ce ma mort de la digitalisation événementielle ? Si ces événements n’ont guère été reconduits, c’est qu’au-delà de leur viabilité économique encore à l’épreuve, leur esthétique encore à améliorer et l’expérience utilisateur encore à fluidifier, ils n’ont pas atteint la puissance de la rencontre physique des publics et avec elle le partage d’émotions, de confiance et d’idées, la créativité collective, l’expérimentation de solutions ou encore la découverte par la rencontre inattendue (phénomène de sérendipité).

L’expérience doit être totale et surtout créatrice et transformatrice

Plus intéressant et désormais indispensable est le recours à la digitalisation, facilitatrice de l’expérience événementielle physique. Ces services dits de phygitalisation sont mis à disposition des participants afin de les conseiller et les aider dans leurs parcours, programmes, réservations, transactions et interactions pendant l’événement.

Plus stratégique encore est l’animation permanente de communautés mixant un ensemble de dispositifs d’interactions multicanales et multi-configurations. C’est ce que font le Congrès Européen de la Cardiologie, le Hub Institute, Maison et Objet ou encore Burning Man pour leurs communautés respectives. Ils les incitent à interagir continuellement, en leur ouvrant des plateformes de dialogues et de transactions, en leur proposant des contenus de haut niveau (avancées scientifiques et technologiques, créations, innovations, veille réglementaire et sociétale, etc.), en les rassemblant en groupes plus restreints d’intérêt tout au long de l’année (ateliers, formations, brainstormings, concours, comités de lecture, fab labs, etc.) … l’événement devenant leur moment privilégié de socialisation et d’inspiration, fabriquant leur mémoire collective et accélérant leur changement.

A lire aussi : Comment convaincre les recruteurs lors d’un salon de l’emploi virtuel ?

Un métier va émerger au sein des départements Stratégie & Innovation des organisations : le meeting designer

Le meeting designer conçoit des rencontres d’acteurs liés par une profession, une passion ou un territoire, afin de les faire penser, les projeter, les engager et les faire basculer dans leur avenir. Qui devrait rencontrer qui, sur quelles problématiques de transformation, et pour quelles solutions à imaginer, à expérimenter et à développer ? Autant de questions stratégiques sur lesquelles travaillent par exemple Hopscotch à travers leur concept de « capital relationnel » ou encore Viva Technology et Change Now, agissant en plateformes de compréhension, de mise en relation et de montée en puissance des solutions tech / durables de demain.

« ChangeNOW, l’événement mondial des solutions pour la planète, qui met en relation les porteurs de solutions avec les parties prenantes pouvant amplifier leur action et leur impact : investisseurs, grands groupes, PME, institutions, villes, media, talents… »

Mixant dispositifs live et digital, le meeting design est au carrefour des économies de la connaissance (comprendre le monde et produire des savoirs), de l’expérience (engager et convaincre des publics) et de l’éthique (faire transiter vers des modes de vie responsables). Sa mission : générer des rencontres riches de sens, créatrices de transformations durables.

Nous avons la chance de vivre une période exceptionnelle de production et de diffusion de connaissances sur le phénomène-événement grâce à toute une communauté de chercheurs et écrivains (Bertrand Pulman, Charles Pépin pour ne citer qu’eux) et des think-tanks comme L’Innovatoire (www.innovatoire.fr) mobilisant professionnels, scientifiques, journalistes et étudiants qui s’intéressent à la question.

Et c’est dans cet esprit de conviction et de challenge que nous tentons de former nos étudiants.

L’auteur est Vincent Larquet, Enseignant-chercheur, Département Stratégie et Entrepreneuriat

EM Normandie, responsable des programmes (Master 2 et MSc) International Events Management

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter