Fondez pour ArcelorMittal – L’interview de Xavier Faucheux

Interview Xavier Faucheux ArcelorMittal
© Mark Mercer 2019

Rejoindre un fleuron de l’industrie française qui produit des aciers plus intelligents pour les hommes et la planète, c’est ce que vous propose Xavier Faucheux (IAE Lille 08), CEO d’ArcelorMittal Avellino & Canossa S.p.a.

Quels sont aujourd’hui les grands enjeux d’ArcelorMittal ?

Interview Xavier Faucheux ArcelorMittal
© ArcelorMittal

En tant que leader mondial de la production d’acier et de l’extraction minière, ArcelorMittal peut s’enorgueillir de fabriquer une des matières les plus recyclables et durables au monde, nécessaire au développement économique global. On le sait peu, mais la molécule de fer étant indestructible, l’acier présent sur le capot de votre voiture provient potentiellement de l’épée d’un chevalier du Moyen-Age ! Chez ArcelorMittal, nous travaillons ardemment à relever le challenge climatique : le groupe a des projets d’investissements colossaux pour changer ses process de production en amont et nos premiers sites pilotes en Europe affichent des résultats très prometteurs. Notre objectif est de réduire de 35 % nos émissions de CO2 d’ici 2030 en Europe et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.


Et en Italie ?

Le groupe produit 60 millions de tonnes d’acier par an et emploie 127 000 collaborateurs dans le monde. L’Italie est le 2e plus gros consommateur d’acier en Europe après l’Allemagne. ArcelorMittal y possède plusieurs sites de process dont Avellino près de Naples (ligne de vernissage pour l’industrie de la construction et de l’électroménager) et Canossa près de Parme (centre de découpe d’acier étamé pour l’industrie de l’emballage métallique). Nos 125 collaborateurs fournissent une clientèle de grandes entreprises et de PME, souvent familiales. Agiles et hyper spécialisées, elles apprécient d’avoir un interlocuteur local présent depuis 40 ans afin de répondre aux besoins de proximité, de personnalisation et d’expertise technique.

Pourquoi s’être expatrié en Italie ? Quels bénéfices en retirez-vous sur le plan personnel et professionnel ?

J’ai un profil plutôt atypique puisque je suis entré par la finance, au siège du groupe à Luxembourg, une expérience passionnante où j’ai pu assister le top management. Après huit ans, j’ai bifurqué vers le commercial car je ressentais le besoin de me rapprocher des opérations. Le choix de l’expatriation est une décision qui doit se prendre en famille pour que cela fonctionne. J’ai dû apprendre la langue et m’adapter à des codes culturels différents. Depuis trois ans, je suis à la tête d’une entité italienne du groupe avec des missions très variées, allant de la qualité à la compliance, en passant par la supply chain, l’industriel, la finance, la stratégie ou les relations publiques. En prenant mes fonctions, je ne pensais pas jouer autant le rôle de coach, mais cela me plaît : encourager, convaincre, donner une vision…. Notre taille humaine est un vrai atout en termes de management et d’impact. Et le fait d’être adossé à un grand groupe nous permet aussi de bénéficier de financements, de R&D et de politiques constructives, tant sur la décarbonation que sur l’accompagnement RH, l’inclusion et la diversité (25 % de femmes leaders à horizon 2025).

Vous avez acquis une légitimité dans un univers bercé par l’ingénierie. Comment votre formation à l’IAE Lille a-t-elle façonné le leader que vous êtes ?

Dans ma promotion à l’IAE, il y avait une réelle ouverture d’esprit : nous avons tous fait une année de césure à l’étranger et les cours étaient très orientés vers l’international. L’IAE m’a préparé à gérer des méthodes de travail différentes, à sortir de ma zone de confort et aussi à faire preuve de bon sens !

Pourquoi l’industrie de l’acier est-elle un secteur idéal pour débuter sa carrière en 2024 ?

L’acier est partout : automobile, packaging, construction, infrastructures, machinerie, énergie, défense, … Les besoins en ingénierie et en innovation sont énormes. Dans une voiture par exemple, il y a plus de 70 pièces d’acier qui ont chacune des spécificités différentes : légères, flexibles, solides, esthétiques… Ensuite, l’industrie de l’acier est un secteur intéressant par son côté international, en lien avec l’actualité géopolitique, climatique et économique. Enfin, comme évoqué, le challenge de la décarbonation est passionnant.

Instant RH

ArcelorMittal est un employeur de poids avec 15 400 collaborateurs en France. Nous recrutons régulièrement des stagiaires, alternants, VIE, premiers jobs et CDI sur tous nos métiers : production, maintenance, supply chain, achat, finance, commercial, R&D…

IAE vs business school, qui gagne le match et pourquoi ?

Le point fort du modèle IAE est sa gratuité, un marqueur fort qui permet à l’ascenseur social de fonctionner.

Contact : Xavier.FAUCHEUX@arcelormittal.com

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter