[Évènement]

Réservez votre dimanche 11 décembre ! TEDxChampsElyséesSalon organise sa 2e conférence consacrée à l’éducation sur le thème : « Peut-on apprendre à vivre ensemble ? » Une très bonne question particulièrement d’actualité. Alors si la réponse est « Oui », elle amène une 2e interrogation : comment y parvenir ? En partie grâce à l’esprit critique.

Par Violaine Cherrier

Pour cette 2e édition, OpinionWay a donc réalisé une étude sur un échantillon de 1 023 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Le thème de cette étude : les Français-es et l’esprit critique en 2016.

Critique, vous avez dit critique ?

« Qui a pour objet de discerner les qualités et les défauts d’une œuvre, la valeur, l’exactitude ou l’authenticité d’un texte, d’une déclaration, d’un fait, etc. »

Terme de philosophie sociale. « L’esprit critique, l’esprit qui se développe à certaines époques de transition, qui s’occupe d’examiner les doctrines et les institutions, d’en rechercher les bases, et qui rejette celles qui n’ont pas résisté à cet examen. L’esprit critique est l’avant-coureur de l’esprit de révolution. »

Voilà le type de définitions au sujet de l’esprit critique que l’on peut trouver dans les dictionnaires français de référence tels que le Larousse ou le Littré. C’est le potentiel qu’a tout être humain de sortir de son cloisonnement pour appréhender sereinement les situations nouvelles et prendre des décisions de façon personnelle, responsable et assumée.

Oui mais aujourd’hui, comment est perçu cet esprit critique ?

« On entend par esprit critique la capacité d’une personne à examiner attentivement une affirmation ou une information avant de l’accepter. L’esprit critique permet de distinguer les faits des opinions ou des croyances. L’esprit critique fait appel à la raison et à la remise en question ».

Que peut-on en retenir ? Comme l’explique Anna Oualid, directrice Social Media Research d’OpinionWay, « les réponses témoignent de la défiance vis-à-vis de la sphère médiatique. Les médias ne sont pas perçus comme vecteurs d’une information neutre et indépendante. »

Les médias et le système éducatif mis en cause

Il apparaît même que les médias traditionnels suscitent même plus de défiance que les réseaux sociaux ! Une défiance renforcée récemment par certains événements, politiques notamment, qui ont fait l’objet d’un traitement médiatique « engagé » selon la population : élection de Donald Trump, Brexit, Primaires de droite en France…

La multiplicité des canaux fait que les médias ne jouent plus leur rôle de tri, ni de gate keeper. Autre constat : les seniors apparaissent les plus critiques par rapport à la sphère médiatique, tout comme les catégories populaires.

De plus, 2/3 des Français estiment avoir une opinion différente de celle relayée par les médias : 62 % chez les jeunes, 76 % chez les plus âgés !

On observe de vraies accusations vis-à-vis des institutions média et du système éducatifs français.

Au regard de ces défiances, comment alors réinventer et mobiliser autour d’un débat public ? Le lien à l’autre et la capacité d’échanger sont cités en 1er comme étant le plus représentatif de l’esprit critique. Or il ne semblait pas si évident que ça de rattacher l’esprit critique au vivre ensemble.

Dès que l’on se rapproche de l’individu, on remarque une vraie communauté de vue entre la personne et l’entourage.
En l’absence d’une communauté de destin avec la société, on observe plutôt un repli / individu. C’est pourquoi il semble essentiel de rester ouvert et à l’écoute dans un monde de plus en plus ouvert.

Pour autant, les Français font preuve d’esprit critique et s’affichent comme peu dogmatiques. En effet, ils n’hésitent pas à changer d’avis ne fois que leur ont été exposés des arguments clairs. Cette ouverture d’esprit peut même concerner les sujets de société, pourtant souvent clivants et propices à un dialogue difficile : 66% des personnes interrogées déclarent avoir déjà changé d’avis sur un sujet de société après avoir lu ou entendu des arguments contraires. Près de la moitié (43%) l’ont même déjà fait à plusieurs reprises. Ce chiffre témoigne d’une réelle capacité à évoluer et à se laisser convaincre ce qui est au fondement du dialogue et de l’échange.

Alors les institutions françaises sont-elles si peu enclines à forger un esprit critique ?

L’éducation, clé du vivre ensemble

Aujourd’hui, il apparaît donc plus que jamais indispensable d’éduquer aux médias. Un enjeu que Monique Denoix, délégué à la communication chez Radio France, a perçu au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo en janvier 2015.

« Les médias ont un rôle à jouer dans la cohésion sociale ! Notamment Radio France qui est une institution nationale avec l’État pour actionnaire unique. »

Les 4 piliers de Radio France :

  • Faire progresser l’expression de la diversité française dans son ensemble via le choix des intervenants notamment
  • Production culturelle et musicale : plus de 200 concerts / an, on accueille tous les publics
  • Gestion interne : refléter la diversité au sein de nos équipes
  • Exemplarité en externe : s’associer à tous les partenaires associatifs et institutionnels qui promeuvent ces valeurs

Radio France a ainsi ouvert son parcours d’excellence pour intégrer la maîtrise de Radio France à Bondy avec un 2e centre. Mais surtout, à travers son programme d’éducation aux médias, Interclass, l’institution se rend dans les zones dites « sensibles » pour expliquer aux jeunes comment appréhender les médias et les aider à se forger une opinion fondée.

Un projet récompensé par le 1er Prix de l’éducation aux médias et le Grand Prix Média de CB News.

« L’éducation est l’arme la plus puissante dont on puisse disposer pour changer le monde »
Et Jérôme Saltet, membre du comité d’inspiration de TEDxCESalon, sait de quoi il parle : il a créé le seul quotidien au monde pour les enfants, la collection des Incollables…
Ses 5 mots clés : Exemple – Engagement – Compréhension – Curiosité – Inspiration

Interclass, ou l’éducation aux médias

Depuis septembre 2015, Emmanuelle Daviet, chef du service société et d’Interclass à France Inter, et d’autres journalistes se rendent régulièrement dans des établissements pour expliquer aux jeunes ce qu’est l’information. Les élèves vont eux-mêmes sur le terrain pour faire des reportages et comprendre ce qu’est l’information. Un vrai succès !

Leur message : « L’esprit critique, c’est savoir s’interroger sur une insertion sans jamais la prendre pour une vérité. Je leur demande de toujours d’argumenter quelle que soit leur opinion ! Leur perception de la réalité diffère véritablement de la nôtre et représente un danger pour note démocratie. C’est pourquoi il est urgent d’intervenir ! À Inter, c’est un engagement personnel et de conviction. Il ne faut pas les abandonner car ils font face à de nombreux freins à leur assimilation. »

Pourquoi ? Pare que les enseignements sont trop déconnectés de la réalité, du digital, de l’éducation aux données et aux médias. Résultat, les élèves visitent chaque année les locaux de Radio France pour se retrouver dans les conditions d’une émission radio. Son ambition ? Un parrain ou une marraine pour chaque jeune !

S’engager, une évidence pour la MAIF
La MAIF, partenaire depuis la 1re édition des TEDxChampsÉlyséesSalon l’an dernier, soutient depuis de nombreuses années de multiples initiatives issues du monde de l’école, du milieu associatif… L’organisme a ainsi soutenu l’Institut Mines Télécom sur son MooC sur le digital et l’économie collaborative, suivi par mille personnes. C’est pourquoi, « les TEDx s’inscrivent dans ce mouvement » comme le rappelle Mahiédine Ouali, Responsable de l’action mutualiste de la MAIF.

Peut-on apprendre à vivre ensemble ?

Assistez à la seconde édition de TEDxChampsÉlyséesSalon, entièrement dédiée à une réflexion autour de l’éducation, le dimanche 11 décembre prochain au sein de la Maison de la Radio à partir de 15h00.

Le programme est composé d’inspiration mais aussi de réflexion pour s’interroger TOUS et TOUTES autour de Peut-on apprendre à vivre ensemble ?

Comme le déclare haut et fort Béatrice Duboisset, « Sortons de notre bulle, créons et n’ayons pas peur de susciter le débat ! »

S’inscrire à l’évènement du 11 décembre « Peut-on apprendre à vivre ensemble ?« 

TEDxChampsÉlyséesSalon
TEDxChampsÉlyséesSalon est une initiative, sous licence TED, sous la responsabilité de Béatrice Duboisset et portée par une communauté de citoyens humanistes, passionnés et engagés dans une volonté de susciter la réflexion autour d’idées et d’actions innovantes mais aussi d’encourager à penser autrement pour contribuer à la discussion sur le futur de l’éducation. Pour en savoir plus, consultez le site web