Communiqué de presse :

Dijon Métropole accueillera dès la rentrée 2019 l’École Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l’Industrie (ESTP Paris), grande école d’ingénieurs spécialisée dans la construction durable, l’aménagement urbain et des territoires. L’école proposera à ses 300 étudiants, installés sur un nouveau campus de 10 000 m2 en cours de construction, une formation et un diplôme identiques à ceux délivrés sur ses campus de Cachan et de Troyes.

 

François Rebsamen, maire de Dijon, président de Dijon Métropole, ancien ministre et Florence Darmon, directrice générale de l’ESTP Paris ont signé jeudi 29 novembre 2018 à Dijon une convention de partenariat qui vise notamment à créer un pôle d’excellence de formation d’ingénieur, concepteur – constructeur en infrastructures et bâtiments intelligents et durables, et à diversifier les formations d’enseignement supérieur du territoire.

Pour François Rebsamen : « l’arrivée de cette deuxième école d’ingénieurs prestigieuse est une reconnaissance de la politique que nous menons pour faire de Dijon Métropole un pôle d’excellence de l’enseignement supérieur, en particulier dans le domaine de l’innovation et de la construction. Grâce à la qualité des enseignements et des infrastructures du territoire, à la capacité d’accueil des étudiants et aux grands projets que nous menons, nous renforçons l’attractivité académique du territoire. »

 

« Pour l’ESTP Paris, la démarche de création de nouveaux campus en région s’inscrit dans la réalisation des éléments du plan quinquennal signé avec l’État en janvier 2016, et permet, d’une part, de répondre à une demande de recrutement local de la part de PME ou ETI, et, d’autre part, d’accueillir en région des étudiants (qui n’auraient pas choisi Paris sinon) sur des campus à taille plus humaine, avec des services de qualité à des prix moindres. » explique Florence Darmon, directrice générale de l’ESTP Paris.

 

L’ESTP Paris accueillera ses premiers étudiants ingénieurs sur Dijon dès la rentrée 2019[1] avec un objectif de plus de 200 étudiants en 2021 et plus de 300 à l’horizon 2025. Dijon Métropole met à la disposition de l’ESTP Paris, Campus de Dijon, des locaux temporaires adaptés pour la prochaine rentrée. Puis, pour assurer la formation et encadrer les 300 étudiants, l’école s’installera en septembre 2021 au sein du campus universitaire dijonnais, partagé avec l’ESEO, autre école d’ingénieurs qui s’installe également en 2021, dans un bâtiment neuf mis à disposition par Dijon Métropole, qui répondra à plusieurs enjeux : architecturaux, bâtiment connecté, performance énergétique. De même, le développement de l’ESTP Paris à Dijon bénéficie d’un soutien fort des fédérations (FRTP Bourgogne-Franche-Comté, FFB Bourgogne-Franche-Comté, FFB Côte d’Or) et des entreprises intervenant dans le domaine de la construction sur le territoire.

Dijon Métropole souhaite renforcer le dynamisme et l’attractivité du territoire notamment dans le domaine de l’innovation et des grands projets d’aménagement urbain, tout en capitalisant sur son projet OnDijon de métropole intelligente. L’option « Smart city », dans le cadre de la spécialité Travaux Publics de l’ESTP Paris, répond à cet objectif.

Avec l’Université de Bourgogne qui propose près de 400 formations et plus de 10 écoles implantées, Dijon Métropole accueille 34 000 étudiants chaque année et se classe comme la 3e ville où il fait bon étudier (selon le palmarès 2018-2019 de l’Etudiant). L’ESTP Paris est la première école d’ingénieurs à choisir la métropole de Dijon pour créer son antenne régionale. Par ailleurs, Dijon accueille d’ores et déjà AgroSup, l’Esirem, l’ENSA, l’IAE, le Campus européen de Science po Paris à Dijon, la Burgundy School of Business, l’École nationale des greffes et l’école d’ingénieurs ESEO.

 

Dijon Métropole est une grande ville universitaire propice aux activités de recherche et compte déjà plus de 1 500 chercheurs. Cette année, l’Université de Bourgogne progresse dans le prestigieux classement de Shanghaï en se situant entre le 601e et 700e rang avec une évolution de 100 places.

[1] sous réserve de l’accréditation par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur)

 

L’ESTP Paris et Arts et Métiers rejoignent le Concours Commun Centrale-Supélec dès 2019