Quelles réponses aux grandes transitions sont apportées par Mines Paris – PSL en 2024 ?

Mines Paris – PSL en 2024
© Mines Paris-PSL

« 80 % de l’activité de Mines Paris-PSL sont consacrés à la recherche et 50 % de la recherche de l’école sont tournés vers la transition énergétique et environnementale » rappelait le directeur de l’école d’ingénieurs, Vincent Laflèche, dans nos colonnes en 2023. De fait, l’établissement entend s’illustrer comme un acteur décisif de la mobilisation collective vers un monde neutre en carbone. Engagée dans la transition écologique donc, l’école n’en oublie pas pour autant les autres grandes transitions du siècle. La preuve.

A l’occasion de la 5e édition du Mines Paris – Research Day en juillet 2023 son directeur avait rappelé que « Mines Paris – PSL apporte des solutions concrètes et mène des projets d’envergure au service des transitions énergétique, écologique et numérique en associant étroitement enseignement et recherche. »Parmi les dispositifs faisant écho à cette orientation stratégique forte, citons par exemple la chaire de mécénat SciDoSol. Cette chaire d’enseignement et de recherche vise en effet à « accompagner la transition énergétique par l’application des sciences de la donnée au rayonnement solaire à travers le développement d’outils innovants d’apprentissage statistique et de traitement de données pour améliorer la caractérisation, la prévision et l’exploitation de la ressource solaire. »

Transition écologique rime avec transition numérique

Parallèlement, la chaire de recherche et d’enseignement Geolearning annoncée il y a quelques mois par l’école et l’INRAE a pour ambition de « développer une recherche scientifique de premier plan à la croisée de la transition climatique et de la révolution numérique. Au-delà des avancées scientifiques en géostatistique spatio-temporelle, en analyse des événements climatiques extrêmes et en machine learning, la chaire Geolearning doit produire une science ouverte, des outils informatiques largement diffusés et contribuera à coordonner une communauté scientifique sur ces questions » détaille l’école.

La transition écologique irrigue aussi la formation continue

Cet engagement pour la transition écologique, Mines Paris – PSL le décline également au niveau de la formation exécutive. Pour preuve, Mines Paris – PSL Executive Education – sa filiale consacrée à la formation continue – s’est récemment associée à First Education Online pour concevoir la formation en ligne Manager la Transition Durable@Mines Paris – PSL. Accessible à partir du 23 avril 2024, cette formation certifiante de 24 semaines est tutorée par les professeurs de Mines Paris – PSL. « Elle permettra aux responsables RSE, comme à tous les managers souhaitant impulser une dynamique de transformation responsable et durable dans leur entreprise, de maîtriser les fondamentaux, les outils et les méthodes nécessaires pour accompagner cette transition » explique l’école.

Cap sur la transition numérique

Autre projet significatif en matière de transition, l’école d’ingénieurs a annoncé en décembre 2023 la signature d’un partenariat stratégique avec Albert School, « afin d’allier science, savoir-faire technique et économie digitale pour former des diplômés managers maîtrisant la data et l’intelligence artificielle. » Un accord pionnier pour positionner la France comme leader de la formation des dirigeants de demain grâce à une approche pédagogique fondée sur la maîtrise de la data et de l’IA et un partenariat public-privé à trois niveaux (recrutement / formation / diplomation) illustré par deux doubles-diplômes dès la rentrée 2024 : un Bachelor in Business & Data et un MSc in Business & Data.

Au-delà des transitions, Mines Paris – PSL innove sur tous les fronts !

Le campus de l’innovation Mines Paris – PSL devrait bientôt voir le jour sur le plateau de Versailles-Satory. Ce programme immobilier de plus de 14 000 m² accueillera fin 2024, 750 personnes, dont 300 chercheurs, doctorants et étudiants issus de trois laboratoires différents. Côté entrepreneuriat, l’établissement vient d’atteindre la 3e place du classement des écoles d’ingénieurs ayant formé les dirigeants des jeunes entreprises technologiques les plus prometteuses : pas moins de sept créateurs sont issus de ses rangs !

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter