Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Qui sont les femmes du Panthéon ?

Simone Veil Qui sont les femmes du Panthéon ?

Le mardi 30 novembre 2021, la chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue et résistante française d’origine américaine Joséphine Baker a fait son entrée au Panthéon. Elle est la 6e femme de l’Histoire à devenir une « Immortelle ». Qui sont les cinq autres femmes du Panthéon ?

1907 – Sophie Berthelot, 1re femme au Panthéon… et 1re épouse

Sophie Berthelot, l'inconnue du Panthéon
Marie Curie au bras du Président Harding aux Etats-Unis en 1921

Ce nom ne vous dit rien ? Normal. Sophie Berthelot, appelée aussi « l’inconnue du Panthéon » n’y a fait son entrée qu’au titre d’épouse du chimiste Marcellin Berthelot. La raison ? Il avait expressément demandé à ne pas être séparé de son épouse même dans la mort.

Vœu exaucé mais il faudra donc attendre encore bien longtemps avant qu’une femme ne fasse son entrée… en sa qualité de femme. Et comble de l’ironie, cette femme, Marie Curie, sera elle aussi accompagnée de son mari, Pierre Curie.

À la différence que tous les deux y sont entrés pour leurs travaux et non en qualité de mari et femme.

1995 – Marie Curie… enfin une femme au Panthéon !

Si elle n’est donc pas la 1re femme « Panthéonisée », elle demeure la 1re à l’être en tant que telle. Et c’est François Mitterrand Marie Curie entra au Panthéon en 1995qui a décidé de ce double transfert des cendres de Marie et de Pierre Curie. Époux à la ville, « associés » dans la recherche et, donc, partenaires également au Panthéon.

Mais il aura fallu attendre 60 ans après sa mort pour que le double Prix Nobel de chimie et de physique (prix obtenu avec son époux) fasse son entrée au Panthéon. Cette physicienne, d’origine polonaise et naturalisée française, a donc rejoint les « immortelles » il y a 22 ans. Mais elle a dû attendre 20 ans avant d’être rejointe par 2 nouvelles figures emblématiques et féminines.

>>>> A lire aussi : Journée internationale des Droits des Femmes : les dates à retenir

2015 – Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, 2 femmes pour 4 entrées

Si finalement les « inhumations » au Panthéon restent rares – la 1re, Mirabeau, a eu lieu le 4 avril 1791 –, il faut reconnaître que la dernière cérémonie, le 27 mai 2015, reste mémorable : pas moins de 4 personnalités ont ainsi fait leur entrée en même temps. Parmi elles, 2 femmes.

Qui sont-elles ? Germaine Tillion, ethnologue et résistante, et de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, elle aussi résistante de la première heure. Deux personnages que Simone Veil n’auraient sans doute pas renié tant leur parcours et leur engagement comportent des similitudes.

Germaine Tillion et Geneviève Anthonioz de Gaulle

Toutes les 2 ont ainsi elles aussi connu l’horreur des camps de concentration – celui de Ravensbrück en Allemagne – après ne pas avoir hésité à rejoindre la Résistance dès les 1res heures de la guerre.

Honorée et reconnue chacune pour leur bravoure – Germaine Tillion a ainsi obtenu le Prix Pulitzer en 1947 ; la nièce du général De Gaulle avait quant à elle créé l’Association nationale des anciennes déportées et internées de la résistante (Adir), la section féminine des associations d’anciens combattants –, elles témoignent de l’engagement et du courage de nombreuses Françaises aux heures les plus sombres de notre histoire.

Elles ont été inhumées en même temps que 2 autres « héros » de la seconde Guerre Mondiale : Jean Zay et Pierre Brossolette.

2017 – Simone Veil : Merci Madame !

Bien que 3 femmes aient ainsi rejoint le Panthéon ces 22 dernières années – pour 5 hommes ! –, Simone Veil n’est donc que la 5e femme Simone Veil lors du vote de la loi en faveur de l'IVG à l'Assemblée nationale à recevoir cet honneur.

Et que dire si ce n’est que rarement une personnalité quelle qu’elle soit et quel que soit son genre n’aura soulevé autant d’enthousiasme et de soutien populaire quant à sa Panthéonisation. Dès le jour de sa mort une pétition signée par des milliers de Français et de Françaises, et relayée par certaines personnalités elles-mêmes, circulait sur le web.

Pourquoi ? Parce que jamais une personnalité française n’aura autant rassemblé autour d’elle : toutes générations confondues, tous partis politiques confondus, tous pays confondus – elle fut aussi, ne l’oublions pas, la 1re femme présidente du Parlement européen – et donc, tous genres confondus. Car, oui, les hommes aussi lui disent merci !

Comme pour Marcellin et Sophie Berthelot, le souhait de la famille et des époux – mariés pendant 67 ans –, Simone et Antoine Veil sera respecté. Mais cette fois, l’histoire s’inverse : c’est donc accompagné de son mari qu’une femme sera inhumée au Panthéon.

Inutile, je pense, de retracer son parcours, sa vie et son histoire car cet article n’y suffirait pas. Mais rarement quelqu’un n’aura autant mérité sa place parmi les « Immortelles ». Une évidence pour celle qui fut membre de l’Académie française !

2021 – Joséphine Baker, la plus Française des Américaines !

Née à Saint-Louis aux Etats-Unis en 1906, Freda Joséphine McDonald dite Joséphine Baker était une chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue et résistante française d’origine américaine. C’est en 1925 qu’elle fait ses débuts à Paris comme vedette de la Revue Nègre au théâtre des Champs-Elysées. Elle devient alors une artiste reconnue en France, notamment dans l’entre-deux-guerres, période durant laquelle elle devient notamment célèbre pour son interprétation de « J’ai deux amours ». Elle obtient la nationalité française en 1937 après son mariage avec l’homme d’affaires Jean Lion.

Plus qu’une artiste, la meneuse de revue devient militante politique lors de la Seconde Guerre Mondiale, soutenant la Résistance française. Elle sera d’ailleurs décorée de la médaille de la Résistance française en 1946 et recevra le 19 août 1961 les insignes de chevalier de la Légion d’honneur et la Croix de guerre 1939-1945.

Elle est également la mère adoptive de 12 enfants avec qui elle s’installe en Dordogne. Elle décède le 12 avril 1975 à Paris.

Début 2021, une pétition intitulée « Osez Joséphine » réclamant son entrée au Panthéon avait récolté 37 000 signatures. L’icône est finalement panthéonisée le mardi 30 novembre 2021.

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter