POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

EDHEC Entrepreneurs. Arthylae, la startup qui réinvente le savoir-faire français éthique et éco-responsable

Arthylae

Aurélien Birebent (EDHEC MSc in Strategy, Consulting and Digital Transformation 2021) a été sensibilisé très jeune au monde du beau par son arrière-grand-père maternel artiste peintre et son arrière-grand-père paternel tapissier décorateur.
Un atavisme familial puisqu’en 2022, il cofonde avec sa mère, Pascale Lesage (Paris-Sorbonne 1994), Arthylae, une startup spécialisée dans les produits de design d’exception. La startup, incubée au sein du programme EDHEC Entrepreneurs à Station F, sublime le savoir-faire et le patrimoine français à travers des produits durables et éco-responsables.

Que propose Arthylae ?

Arthylae accompagne les architectes d’intérieur et les maisons de luxe dans la sublimation de leurs projets par des créations innovantes et élégantes en verre, plumes, métal et bois. La startup conçoit et développe des produits français éthiques et durables en innovant sans cesse avec un savoir-faire d’excellence.

« L’art de sublimer la matière » est l’essence même d’Arthylae dont le nom évoque l’art, mais aussi Hylé, la matière en grec.

Les créations Arthylae combinent une grande variété de matériaux, avec audace et originalité, pour des projets en France et à l’international. La jeune entreprise décline à l’envi cloisons décoratives, parements muraux, ornementations de mobilier, plateaux de table, créations lumineuses, paravents, miroirs, garde-corps, objets décoratifs d’exception.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

PGRpdiBjbGFzcz0iX2JybGJzLWZsdWlkLXdpZHRoLXZpZGVvLXdyYXBwZXIiPjxpZnJhbWUgdGl0bGU9IldlbGNvbWUgdG8gdGhlIHVuaXZlcnNlIG9mIE1haXNvbiBBcnRoeWxhZSIgd2lkdGg9IjgwMCIgaGVpZ2h0PSI0NTAiIHNyYz0iaHR0cHM6Ly93d3cueW91dHViZS1ub2Nvb2tpZS5jb20vZW1iZWQvcE9ER0FNVGtjWlU/ZmVhdHVyZT1vZW1iZWQiIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvdz0iYWNjZWxlcm9tZXRlcjsgYXV0b3BsYXk7IGNsaXBib2FyZC13cml0ZTsgZW5jcnlwdGVkLW1lZGlhOyBneXJvc2NvcGU7IHBpY3R1cmUtaW4tcGljdHVyZSIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPjwvZGl2Pg==

Et vos clients ?

Nous travaillons en direct avec les cabinets d’architecture et les maisons de luxe sur des projets d’aménagement haut de gamme de résidences privées, de boutiques et showrooms, d’hôtels et restaurants, de spas et de yachts.

De plus en plus, nous sommes contactés par certains particuliers qui souhaitent s’offrir des pièces d’exception ou de sublimes coffrets (bijoux, montres, cigares). Nos clients sont des amoureux du beau et de l’excellence à la française. 

Vous bénéficiez d’un accompagnement de l’incubateur EDHEC. En quoi cela vous aide-t-il à développer Arthylae ? 

C’est une opportunité formidable dans le développement d’Arthylae. En effet, nous disposons d’un accès à un grand nombre de ressources et de conseils dispensés par des experts reconnus dans des domaines tels que l’expertise-comptable, la communication ou la propriété intellectuelle.

L’incubateur EDHEC nous fait également bénéficier de mises en relation pertinentes et stratégiques pour nos projets. C’est ainsi que nous avons la chance d’être accompagnés par un mentor senior pendant toute la durée de notre incubation. Par ailleurs, nous rencontrons les équipes d’EDHEC Entrepreneurs lors de points mensuels pour challenger nos différents objectifs.

Enfin, selon moi la plus grande force du programme est l’opportunité qui nous est donnée au quotidien de pouvoir échanger avec d’autres entrepreneurs qui font très souvent face aux mêmes problématiques que nous. En partageant nos retours d’expérience, on gagne en efficacité et on avance plus vite. C’est important de se soutenir les uns les autres et d’arriver à créer de réelles synergies avec d’autres startups de l’incubateur, mais aussi d’autres programmes de Station F.

Que représente Station F pour vous ?

Un cadre de travail unique au monde. Une ruche où il se passe en permanence quelque chose. Un endroit incroyable où l’on ressent une émulation et une énergie inspirantes, l’impression de contribuer à une grande aventure collective pour préparer le monde de demain.

Quelles sont les prochaines étapes de votre entreprise ?

Nous continuons notre développement en B2B en réalisant des projets d’exception qui contribuent à nourrir notre univers et consolider notre image de marque.

Non seulement, nous affinons peu à peu notre modèle économique, mais ces commandes nous démontrent chaque jour un peu plus que le savoir-faire français a bien toute sa place en France comme à l’international.

Dans un deuxième temps, nous souhaiterions développer des gammes de produits B2C, toujours dans le même esprit, pour ouvrir plus largement notre univers à des particuliers, notamment avec une plateforme de e-commerce.

L’engagement qui vous tient à cœur ?

Nous nous engageons au quotidien pour démontrer que le savoir-faire et la fabrication française ont toute leur place dans notre économie du fait de leur grande capacité d’adaptation, de création et de réactivité.

En intégrant, la dimension éco-responsable dès la conception des produits, la fabrication artisanale française constitue une opportunité de marché de plus en plus forte.

Elle offre une garantie forte en termes d’éthique, d’éco-responsabilité et de durabilité : un sourcing local visant à réduire les coûts de transports et l’empreinte carbone, l’utilisation de matières naturelles et nobles recyclées ou recyclables, une fabrication locale qui garantisse qualité et durabilité des produits. C’est ce qu’on appelle le Slow-Design*.

Qu’est-ce que le mouvement Slow Design ? Apparue dans les années 2000, en réponse à notre société de surconsommation, la mouvance Slow Design a été théorisée par l’universitaire anglais Alastair Fuad-Luke dans son best-seller The Eco-design Handbook, paru en 2002. Comme son nom l’indique plutôt très bien, elle invite à ralentir, à prendre le temps de créer des meubles et objets moins gourmands en ressources humaines, économiques et industrielles. Mieux pensées et mieux conçues, les créations Slow Design sont plus éthiques, plus respectueuses de la nature et de l’humain aussi. 

Par ailleurs, le savoir-faire français représente un engagement sociétal indiscutable avec la préservation et la création d’emplois, la transmission et la sauvegarde de savoir-faire ancestraux qui participent du rayonnement de la France à l’étranger.

C’est ce pilier essentiel du patrimoine français que nous avons pour objectif de mettre en lumière et de valoriser chez Arthylae. Concrètement, si nous ne réagissons pas collectivement en mutualisant nos forces, nos savoir-faire français pourraient être voués à disparaître d’ici quelques décennies au profit d’offres venues de l’étranger.

Pascale, quelle est votre vision de votre secteur d’activité ?

Le savoir-faire français d’excellence est un secteur à fort potentiel, créateur de valeur, mais qui n’est pas reconnu comme tel et qui n’est pas plébiscité par les jeunes générations. Je suis convaincue qu’il faut les initier et les sensibiliser davantage car ce savoir-faire participe au rayonnement français à l’étranger !
Notre challenge ? Ne pas craindre de casser les codes de ce secteur prometteur pour faire avancer les choses et innover.

Aurélien, avez-vous toujours voulu créer votre entreprise ?

J’ai grandi dans un milieu multiculturel avec un fort esprit entrepreneurial. Depuis tout petit, j’ai toujours été poussé à observer le monde qui nous entoure, analyser les situations et réfléchir à des solutions. Il était donc assez naturel pour moi de créer un projet qui puisse contribuer à faire bouger les lignes en ayant un impact positif sur notre monde.

Arthylae

Pour en savoir plus sur Arthylae et suivre la startup sur les réseaux sociaux

Site web / contact@arthylae.com

Instagram / Facebook / LinkedIn / TikTok / YouTube

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter