La révolution numérique est sur toutes les lèvres : entreprises, médias, institutions… toute la sphère politico-économique est mobilisée pour faire basculer notre économie dans cette ère encore mystérieuse à nombre d’entre nous. Un monde nouveau éclot et à l’aube du 21e siècle subsistent de grandes absentes : les femmes. Or il y a urgence à ce qu’elles prennent part à la construction de notre futur, prometteur et vertigineux à la fois. En savoir plus sur l’auteur, Marie-Anne Magnac, Co-créatrice de « Quelques Femmes du Numérique ! » et Intervenante à l’ISEFAC R.H.

 

Comment dessiner un monde nouveau, égalitaire, durable ? La nouvelle tectonique des plaques « numérique » ne peut s’installer confortablement et sereinement sans l’apport réel des femmes à sa construction. C’est l’enjeu philosophique et politique auquel nous sommes confrontés et qui sous-tend toutes les considérations sociales et économiques.

 

Pour y parvenir les acteurs économiques ont un rôle clé à jouer puisqu’ils sont désormais des agents culturels, ce qui signifie que leurs stratégies ont un impact sur la société dans sa globalité.

Inventer le « Google » du 21e siècle, exercice extrêmement disruptif, exige une vision où la mixité des contributions est présente à tous les niveaux des organisations. Les femmes ayant eu des conditions de vie très différentes de celles des hommes, que ce soit en termes d’accès à l’éducation ou du monde du travail, ont une compréhension et une grille de lecture du monde très différente. Or c’est cette singularité, celle de chaque histoire de vie, de chaque expérience qui peut forger une pensée radicalement nouvelle pour infléchir la course du monde et des busines-models devenus trop désincarnés. Mais il faut que les femmes l’assument, le revendiquent et prennent toute leur place dans une co-construction bienveillante avec les hommes.

Cette co-construction repose sur un principe d’open innovation, principe qui exige des organisations une étroite collaboration avec les parties prenantes de leur écosystème : salariés, consommateurs, clients ; prestataires, associations.  Une innovation basée sur une vision radicalement nouvelle des attentes de son marché : penser à Airbnb et à sa proposition de création de valeur à partir de nouvelles expériences d’hébergements. Il va falloir penser un nouveau contrat avec son salarié/consommateur, qui réponde en même temps aux aspirations de nos vies connectées, aux grands enjeux écologiques, d’éducation et de santé tout en construisant un modèle économique prospère qui bénéficie au plus grand nombre.

Équation complexe…

Aujourd’hui les business models doivent être définis par les usages, L’hyper-personnalisation des contenus et des offres ainsi que l’importance des communautés font émerger de nouvelles attentes en matière de travail, démocratisent l’accès à la connaissance, donnent du pouvoir social aux citoyens et consommateurs, renversent la hiérarchie des pouvoirs… sauf bizarrement celle entre hommes et femmes. Contradiction de notre époque !

Nous devons donc engager une rupture dans nos modes de pensée. Cette rupture est inconcevable sans une mixité plus grande des talents : l’humain dans l’entreprise doit être considéré non plus en fonction de sa seule expertise technique mais dans toutes les dimensions de sa personnalité : citoyen, consommateur, mobinaute, parent, salarié… De nouvelles compétences et aptitudes sont exigées, créativité, goût de l’expérimentation, curiosité, adaptabilité, sens de l’empathie qui dessinent en creux une société plus ouverte, plus inclusive. Point de salut donc pour l’entre-soi, grande spécialité française.

Avec à la clé une nouvelle donne : le pouvoir de la technologie. Or ce pouvoir est aujourd’hui majoritairement aux mains d’une poignée d’hommes aux profils techniques. Et ce pouvoir est en train de décider d’un futur incroyablement vertigineux. Il faut donc se battre pour que les femmes accèdent à ce pouvoir. Avec seulement entre 5 et 10 % de filles dans les filières numériques, l’enjeu est de taille. Les femmes doivent maitriser les codes au sens propre et figuré de ce nouveau monde numérique.

Le progrès n’est pas une question de technologie. Il doit être une question d’égalité entre les femmes et les hommes. Pour explorer savamment notre futur, nous devons comprendre que chacun doit être lui-même le changement qu’il souhaite impulser. Tous concernés, tous responsables.

 

 

« Collaborer pour innover – le management stratégique des ressources externes »

Romaric Servajean-Hilst, chercheur-associé au Centre de recherche en gestion de l’École polytechnique[i], Hugues Poissonnier, professeur à Grenoble Ecole de Management et Gustavo Pierangelini, manager Achats Innovation dans l’industrie pharmaceutique signent ensemble un ouvrage intitulé « Collaborer pour innover – le management stratégique des ressources externes ».

CNRS : Le son qui fait sourire

Pour étudier ce phénomène, des chercheurs du CNRS et d’Aix-Marseille Université ont créé un logiciel qui « simule » l’effet du sourire sur la parole.

Bronzez intelligent avec les cahiers de vacances … pour grands !

Qui a dit que le cahier de vacances n’est réservé qu’aux enfants ? Les adultes ont aussi de quoi bosser pour être au top à la rentrée.

IÉSEG : Quand le soutien des initiatives RH améliore l’engagement et la performance des équipes

Les pratiques RH ont-elles un impact positif sur le bien-être et la performance des employés ? Une nouvelle étude menée par Elise Marescaux révèle que le soutien des supérieurs hiérarchiques peut décider de la réussite ou au contraire de l’échec des politiques de développement RH

Le marketing olfactif décrypté chez FERRANDI Paris

18 juin 2018, FERRANDI Paris a organisé la table ronde « Quand les marques se mettent au parfum » : six experts ont témoignés sur le commerce des odeurs.

Les 5 règles d’or du mail à usage des managers

Un mail pro à 22h : l’envoyer ou pas ? Y répondre ou pas ? Alors qu’un cadre reçoit jusqu’à 700 mails par jour, comment dompter efficacement votre boite de réception ? Suivez le guide avec Sophie Bretesche, enseignante-chercheuse du département Sciences...

Devenez un communicant de choc grâce au Communicator !

Céline Mas, coauteur du Communicator, livre ses cinq conseils pour être un as de la communication. Avis aux étudiants, professionnels ou simples curieux !

Femmes dans les CA : stabilisation un peu au-dessus du quota de la loi Copé-Zimmermann

Le Baromètre de la Diversité dans les Conseils d’Administration, publié chaque année depuis 2014 par Burgundy School of Business (BSB), présente les premières tendances après les AG 2018.

SMarketing : coupler ventes et marketing pour booster de performance commerciale ?

De plus en plus d’entreprises font appel au SMarketing pour booster le commercial. Quèsaco ? Tawid Chtioui et Romain Zerbib nous éclairent

Directeur marketing 2.0, l’ère de la personnalisation

Dans une époque d’hyper-connexion, les moyens d’atteindre les consommateurs sont toujours plus nombreux. Ces derniers sont de plus en plus exigeants vis-à-vis des marques et attendent une expérience la plus personnalisée possible. Pour répondre à ces nouvelles...