L’IA force à repenser le développement des compétences

IA compétences
crédits Unsplash / José Aljovin

L’arrivée de l’intelligence artificielle générative ChatGPT a bouleversé le monde de l’enseignement. Selon une récente étude parue sur LinkedIn en septembre 2023, les compétences requises pour les emplois devraient évoluer d’au moins 65 % d’ici 2030, à mesure que l’IA accélère l’évolution du travail. C’est donc devenu incontestable : l’IA est en train d’opérer une immense et profonde transformation de notre société. Tous les emplois – ou presque – seront impactés. Le secteur de l’éducation et de l’enseignement s’avère donc être en première ligne pour accompagner ces changements. En effet, l’essor de l’IA rend obsolète une multitude de compétences jusqu’alors au cœur de nos programmes. Les écoles doivent aujourd’hui repenser et ce, de manière imminente, ses enjeux de transmission et de formation.

Une révolution numérique à l’école – enseigner autrement

L’opportunité de renforcer le développement des compétences est sans doute le premier et le plus prometteur des chantiers à entreprendre. Il nous paraît en effet crucial de passer du « learning by listening« , un mode d’enseignement basé sur l’écoute, au « learning by doing » qui privilégie un pédagogie active fondée sur l’expérience et l’expérimentation. Il convient d’accompagner les enseignants dans cette transition. À l’ère de l’IA, les compétences deviennent de plus en plus techniques et ne peuvent plus être acquises uniquement par procuration en écoutant un professeur. Voilà pourquoi confronter les apprenants à une situation réelle (avec toutes les complexités, incohérences et ambiguïtés que cela suppose) est un préalable essentiel pour développer des compétences efficaces et transférables en entreprise. Il est à cet égard essentiel de favoriser une démarche d’apprentissage centrée sur l’essai-erreur : les étudiants font des tests, ajustent, recommencent… jusqu’à atteindre les résultats attendus. Ils interagissent avec l’apprentissage et renforcent de cette manière la compréhension et la rétention des connaissances qui sous-tendent les bonnes pratiques. Lorsqu’une école propose un espace d’expérimentation, elle offre une réelle plus-value et une chance pour apprendre.

Repenser l’évaluation 

Une démarche compétences fondée sur une pédagogie expérientielle implique des modalités d’évaluation adaptées. Cette approche suppose le passage d’une évaluation dite sommative, qui mesure ce que l’étudiant a retenu, à une évaluation formative qui se déroule tout au long du module. Une telle démarche permet un monitoring du parcours d’apprentissage, des retours réguliers et un soutien personnalisé pour accompagner le développement des compétences. La question de l’évaluation est en effet cruciale comme l’illustre le succès des plateformes d’apprentissage linguistiques qui – malgré la présence de traducteurs en ligne performants – témoigne qu’un accompagnement rigoureux via des outils de suivi de qualité – peut garantir un engagement et une montée en compétences réussis. Cette évolution prometteuse que nous offre le numérique ouvre la voie à un avenir où la formation est plus engageante et plus alignée sur les besoins de nos parties prenantes.

Grâce à l’IA, quelles compétences pour demain ?

L’essor de l’IA enfin souligne la nécessité de développer des profils hybrides, alliant ‘hard-skills’ (programmation, automatisation…) et ‘soft-skills’ (communication, leadership, coopération…). Aujourd’hui, un marketeur doit non seulement savoir automatiser un processus de promotion, prendre conscience des enjeux sociétaux que cela implique et travailler efficacement avec une équipe multi-métiers. Les formations doivent en conséquence insister sur l’éthique, le leadership et la gestion des algorithmes. Il est devenu crucial de préparer les étudiants à collaborer avec l’IA, tout en saisissant les conséquences de son utilisation. On le voit, les machines occupent une place croissante dans nos décisions et nos organisations. Il est en conséquence crucial d’inculquer un socle solide en sciences humaines et sociales afin d’aider les étudiants à en prévoir et comprendre les répercussions..

Au carrefour des révolutions numériques et écologiques, les défis de l’éducation et de l’enseignement sont immenses. Nous sommes résolus à transformer ces défis en opportunités, notamment, en plaçant le numérique et l’IA au cœur de notre démarche éducative Notre objectif est en effet de préparer nos étudiants à devenir de véritables entrepreneurs capables de contribuer à un avenir meilleur pour notre société.

Romain Zerbib, Responsable de l’innovation pédagogique ICD chez Groupe IGS

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

incubateur-accélérateur emlyon

L’incubateur-accélérateur emlyon : 40 ans d’expertise auprès des startups

C’est la première école à s’être dotée d’un incubateur en France et une des premières structures d’accompagnement de porteurs de projets innovants dans l’écosystème entrepreneurial français. emlyon fête les 40 ans de son incubateur-accélérateur cette année, une occasion de plus de rappeler que l’entrepreneuriat et l’innovation sont gravés dans l’ADN de la business school lyonnaise. On en parle avec Dr. Alexander Bell, directeur de l’incubateur-accélérateur emlyon.

Lire la suite »

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter