FOCUS SUR DE GRANDES FORMATIONS EUROPEENNES

 

C’est au bord du « beau Danube bleu », à proximité du célèbre « Pont de Chaînes » reliant Buda à Pest, que le campus hongrois du groupe ESSCA évolue depuis 1993. Implanté au coeur de l’Europe centrale, le groupe ESSCA bénéficie d’un positionnement unique dans une région, où il est le seul représentant des grandes écoles françaises …

 

Panorama sur Pest, où l’ESSCA s’est installée

Panorama sur Pest, où l’ESSCA s’est installée

Début des 90s, l’histoire commence …
En 1993, l’université Corvinus, établissement d’enseignement supérieur de Budapest reconnue comme l’une des universités d’économie du monde sollicite l’ESSCA pour la création d’un programme Bachelor commun aux deux entités. C’est ainsi que l’ESSCA est venue s’implanter au coeur de la capitale hongroise à côté de l’université Corvinus, pour proposer ce nouveau programme en français aux étudiants locaux et internationaux, dont le recrutement était centralisé à Budapest. Mais dès 1999, face à un environnement changeant et à de nouveaux besoins en termes d’enseignement, le campus de Budapest se repositionne en développant ses programmes propres en langue anglaise.

 

Master et Bachelor, le choix de Budapest
L’ESSCA Budapest propose trois types des programmes : les programmes d’un semestre, le programme d’été, et les programmes courts. Les programmes qui se déploient sur un semestre accueillent des étudiants du groupe ESSCA et des universités partenaires du monde entier. Sur le site de Budapest les étudiants peuvent choisir entre quatre programmes : deux programmes au niveau Master (Budapest Specialisation Semester, Central and Eastern European Business Semester) et deux programmes au niveau Bachelor. Chaque année, de 60 à 80 étudiants optent pour le « Budapest Specialisation Semester » (spécialisation en marketing ou en finance) pour leur Master 1. Il s’agit du même programme offert à Angers mis à part quelques cours obligatoires et électifs spécifiques au campus de Budapest (marketing du sport, du tourisme, etc.), qui élèvent l’attractivité académique du campus. Les français du programme (50% des élèves) bénéficient ainsi du caractère international du public étudiant et des cours dispensés en anglais, dont le contenu est adapté aux spécificités locales. Le programme « Central and Eastern European Business Semester » est proposé aux étudiants de l’environnement micro et macro de la région. Le programme réunit 20% de français. Enfin, il existe le « Budapest Language Business Programme » pour les étudiants Bachelor des universités partenaires, rassemblant une trentaine d’étudiants. Un nouveau programme verra le jour en 2012 avec l’accueil des étudiants Bachelor de l’ESSCA et des universités partenaires pour leur semestre obligatoire à l’étranger. En dehors de ces quatre programmes, le campus organise également des semestres d’été pour 70 à 80 étudiants des structures partenaires ainsi que des programmes courts réalisés sur mesure. Bénéficiant d’une très bonne réputation en Hongrie, l’école envisage l’introduction de formules « executives » pour répondre à la demande des professionnels locaux et régionaux.

 

Un corps professoral varié et international
Le corps professoral se compose de professeurs de grandes universités hongroises et d’Europe Centrale (Estonie, Slovaquie, Slovénie, etc. ), et de représentants pédagogiques de l’ESSCA France, qui sont de plus en plus nombreux à vouloir enseigner sur le campus de Budapest pour sa composante internationale et conviviale. Les étudiants apprécient cette diversité du corps enseignant ainsi que la proximité et l’accompagnement permis par la taille réduite des groupes de travail. « Le choix du campus de modes de pédagogie grâce à la diversité incarnée par nos professeurs », témoigne Simon Escande, après trois années sur les campus de Paris et d’Angers de l’ESSCA.

 

Un campus intégré au tissu économique hongrois
Bénéficiant d’une forte présence de filiales de groupes internationaux et français, l’ESSCA Budapest a tissé un réseau dense avec le monde des affaires hongrois, en organisant des visites d’entreprises pour les étudiants et en impliquant les professionnels dans le projet pédagogique au travers d’études de cas animées par des managers. De manière générale, il n’est pas forcément aisé de trouver un stage en Hongrie, mais les étudiants de l’ESSCA, soutenus par le travail de relations entreprises de l’école, sont des profils très appréciés des compagnies locales. La pratique du hongrois n’est pas obligatoire, notamment dans les filiales étrangères, où l’anglais est largement utilisé. La position centrale européenne et le Danube font de la Hongrie un grand centre de transition, où les services IT et logistiques se sont largement développés. Mais la Hongrie peut aussi compter sur l’industrie automobile, le tourisme et les nombreux centres d’innovation (Académie des Sciences, nanotechnologie, santé, etc.). L’école propose même un module intitulé « Doing Business in Hungary » pour ceux qui souhaiteraient s’implanter et lancer leur propre business dans le pays.

 

Gulasch, Kouglof, Csardas et autres
Outre la beauté et la richesse de la capitale, les étudiants ne manquent pas de profiter pleinement de la culture hongroise : une cuisine à la fois copieuse (gulasch, kouglof au turo, etc.) et fine (tokaj, foie gras d’oie, etc.) dont les secrets ne se résument pas à la seule utilisation du célèbre paprika … , la Csardas (danse hongroise), le goût de la fête, la tradition des grandes festivités, les bains thermaux, l’esprit francophile, le comportement très respectueux des hongrois, etc. pour le plus grand bonheur de nos chers étudiants ! « Les hongrois sont des êtres ouverts, communicants beaucoup d’importance à la carrière professionnelle et aux valeurs fédératrices de la famille et de l’amitié. Dans leur rapport au temps, ils sont concentrés sur le présent, mono chroniques et ponctuels », d’après la description du Dr. Deli-Gray, directrice des programmes de l’ESSCA Budapest, elle-même d’origine hongroise. En résumé, venir étudier à Budapest c’est découvrir une nouvelle culture tout en profitant de la qualité de vie certaine de la métropole à un coût réduit et raisonnable.

 

Des étudiants « cocoonés »
Du fait de programmes concentrés sur un semestre, la vie associative typique des campus est plus difficile à mettre en oeuvre à Budapest. Néanmoins, les étudiants bénéficient des infrastructures (bibliothèque) et des activités (sports, culture, etc.) de l’Université Corvinus voisine de l’ESSCA. Aussi, le staff de l’école s’efforce d’organiser l’intégration des étudiants sur le campus et dans la ville, et de favoriser les échanges et les rencontres entre élèves à l’occasion de sorties culturelles, d’évènements culinaires, d’ « afternoon teas », etc., lors desquels l’internationalité est souvent mise à l’honneur. « J’apprécie beaucoup la proximité du personnel d’encadrement, qui est réellement disponible pour l’ensemble de nos démarches académiques et administratives. », précise Mia Rejes, jeune étudiante de 25 ans, originaire des Philippines.

 

AB