Enseigner à des professionnels en formation continue requiert une posture beaucoup plus exigeante que pour des étudiants en formation initiale. L’usage de ressources variées et la mise en œuvre d’une pédagogie active permettent de réconcilier théorie et pratique. Par Olivier Thual, Julie Albagnac et Ludovic Cassan, Enseignants chercheurs de l’Institut National Polytechnique de Toulouse, en collaboration avec Thomas Expert, Ingénieur formateur de l’Unité de proFessionnalisation pour la Performance Industrielle du Groupe EDF.

 

L’Institut National Polytechnique de Toulouse (Toulouse INP) et l’Unité de proFessionnalisation pour la Performance Industrielle (UFPI) du Groupe EDF sont associés pour animer un stage de formation continue en « Hydraulique Fondamentale ». Le défi qui consiste à aborder des notions théoriques avec des professionnels opérant sur des aménagements hydroélectriques est relevé en faisant cohabiter des ressources pédagogiques sur mesure avec des travaux pratiques et des études de cas en lien direct avec leur métier.

Une collaboration entre l’ENSEEIHT et EDF pour la formation continue

L’École Nationale Supérieures d’Électrotechnique, d’Électronique, d’Informatique, d’Hydraulique et des Télécommunications (ENSEEIHT) est une composante de Toulouse INP, qui possède une longue histoire en hydraulique, entre autres domaines. L’Unité de proFessionnalisation pour la Performance Industrielle (UFPI) du Groupe EDF forme, depuis plus de 50 ans, les agents intervenant pour l’exploitation, la maintenance et l’ingénierie de ses aménagements hydroélectriques. Ces deux organismes ont décidé d’organiser conjointement une formation en « Hydraulique Fondamentale » pour aborder les notions essentielles de l’hydraulique en charge ou à surface libre. Il est prévu d’organiser deux stages de formation d’une semaine par an, le premier ayant eu lieu en septembre 2018.

Des ressources pédagogiques numériques et expérimentales

Pour garantir le succès de cette formation, de nombreuses ressources pédagogiques ont été mises en place. Dans un premier temps, un ouvrage d’une centaine de pages a été rédigé spécifiquement [1]. Ce livre, que les stagiaires gardent à l’issue de la formation, constitue une trace écrite qui contribue à fixer la mémoire des notions acquises. En amont de la formation, les stagiaires sont invités à visionner une ressource pédagogique numérique de type MOOC [2], composée d’une cinquantaine de courtes vidéos exposant, sous forme de cours magistral, le contenu du livre. En parallèle, plusieurs dispositifs expérimentaux ont été mis en place pour proposer des travaux pratiques illustrant les notions de ce cours d’hydraulique. C’est le cas, par exemple, d’une maquette mobilisant 4 m3 d’eau en circuit fermé pour mesurer le débit à travers des orifices, à l’image des évacuateurs de crue des barrages (figure ci-dessus). Enfin, des études de cas, illustrant des situations concrètes rencontrées dans l’exploitation des aménagements hydroélectriques, ont été soigneusement choisies pour faire le pont entre les notions théoriques abordées dans la formation et la réalité du métier des apprenants.

Des interactions riches et appréciées

 La première instance de la formation a montré que les interactions avec des professionnels en formation continue étaient très différentes de celles que les enseignants ont l’habitude de développer avec les étudiants en formation initiale. Dès les premiers cours, il est apparu que l’enseignement transmissif traditionnel, consistant à décrire les équations mathématiques de la modélisation hydraulique, devait être remplacé par une pédagogie active permettant aux apprenants une plus grande contrôlabilité sur le déroulé du cours. Le programme théorique étant couvert dans le livre et les cours magistraux de la ressource pédagogique, la semaine de formation s’est déroulée sous la forme de cours inversés où les formateurs répondaient à un feu nourri de questions en lien direct avec des applications pratiques. Ces interactions, appréciées par les stagiaires, ont été très enrichissantes pour les enseignants et leur ont permis de faire évoluer leurs pratiques pédagogiques auprès des élèves ingénieurs en formation initiale. Désormais, ils ont toujours le réflexe d’évoquer des applications pratiques en face de chaque nouveau concept, comme si des professionnels expérimentés étaient présents dans l’amphi. Leurs enseignements évoluent vers des « Apprentissages par Problèmes et par Projets » en s’éloignant progressivement des cours magistraux.

Pour en savoir plus, c’est ici :

[1] Livre de référence du cours : O. Thual, Hydraulique pour l’ingénieur généraliste, Cépaduès Éditions, 2018.

[2] Ressource pédagogique numérique de la formation « Hydraulique Fondamentale »

[3] La Pédago’Tech de Toulouse INP et la page professionnelle d’Olivier Thual.

 

Collaborer et se challenger !

A Audencia, les étudiants de la majeure Marketing Manager commencent leur semestre de spécialisation par un projet d’une semaine avec Sodastream !

[Analyse] Nos ingénieurs ont-ils réussi notre entrée dans la quatrième révolution industrielle ?

Industrie 4.0, IoT, IA…la révolution numérique bouleverse notre société. La science-fiction des années 60 était loin de se douter du monde des années 2020

[Analyse] L’automobile a-t-elle toujours une place dans la mobilité du futur ?

À l’aube du nouveau millénaire, nombreux furent les commentaires moqueurs sur l’automobile de l’an 2000 en comparaison à la vision idéalisée imaginée dans les années cinquante ou soixante

Dans la ville du futur, des capteurs météo devraient pouvoir prendre soin de nos ainés

Chacun se développe comme un écosystème intelligent avec ses connaissances et décisions lui permettant de satisfaire de manière autonome ses objectifs

[ANALYSE] Comment aborder le handicap dans les sociétés à venir ?

Le handicap n’est ni une faiblesse à éradiquer ni une force à promouvoir. Plutôt que de se focaliser sur les différences, les politiques de la diversité et de l’inclusion pourraient davantage s’appuyer sur une prise de conscience des vulnérabilités communes à l’ensemble des êtres humains

[Analyse] Des grandes écoles « Handi friendly »

Depuis 10 ans, la CGE a favorisé une véritable prise de conscience de nos institutions qui se sont largement emparées de la problématique liée au handicap.

S’interroger et expérimenter pour toujours mieux apprendre à apprendre.

La question de l’implication active des étudiants dans leurs propres apprentissages est au cœur de la réflexion des enseignants.

[Analyse] La France aux pieds d’argile

Depuis les années 80, des changements politiques, sociaux et économiques majeurs ont profondément changé le monde… Analyse

[Analyse] quand le digital et le Big Data révolutionnent les techniques de vente

Les commerciaux 2019 se doivent d’être toujours plus connectés, agiles, réactifs, créatifs et autonomes. Panorama des nouvelles compétences clés à transmettre

[Analyse] En route vers la révolution des formations commerciales

Cela faisait longtemps que la fonction commerciale tournait sur ses acquis, avec un équilibre entre la vision « tech de vente » anglo-saxonne et celle plus centrée sur la psychologie des comportements.