POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

L’IA comme outil de développement d’une entreprise ?

IA développement entreprise
CREDITS UNSPLASH

Programmé pour diriger : qu’avons-nous à gagner ? Inquiétant ou rassurant ? Mme Tang Yu a été nommée PDG du leader chinois des jeux vidéo et des services d’éducation en ligne NetDragon Websoft. Une femme PDG, c’est rare, mais celle-ci est carrément unique : les 6 000 collaborateurs de la multinationale sont désormais dirigés par… une « femme-robot » pilotée par une IA. Les robots vont-ils donc diriger le monde ou l’IA peut-elle être considérée comme un outil de développement fort de l’entreprise ? Le meilleur leader est-il celui qui est programmé pour diriger ?

Diriger une entreprise, c’est orienter son développement en imaginant des projets

Pour réussir, le dirigeant développe des compétences : vision, synthèse, leadership. Il lui faut évaluer risques et opportunités dans un contexte mouvant. S’informer, se former et se remettre en question sont sa gymnastique du quotidien. L’IA analyse de façon fiable de nombreuses informations. Elle peut aider à décider vite en intégrant tous les facteurs via un processus rationnel et transparent. Son efficacité multifactorielle est potentiellement supérieure à celle de l’humain.

Cependant, l’IA n’apporte pas toutes les clés du succès des entreprises. Face à une concurrence accrue, aux changements de modèles sociétaux et à la survenue d’évènements improbables, la créativité, la transversalité, la co-construction, l’empathie et l’humilité sont les atouts des humains.

Un dirigeant stimule l’intelligence créatrice pour produire des idées originales, bénéfiques au développement de l’entreprise. Elles naissent grâce à l’information que l’IA peut compiler aisément, mais aussi grâce à l’émotionnel, l’intuition et même l’irrationnel.

Devenir novateur suppose de s’émanciper de la logique et donc du programme. Les premières idées sont souvent rationnelles : il faut les déconstruire pour trouver les pépites inattendues.

Un dirigeant mobilise aussi sa conscience et sa sensibilité pour écouter, innover et intégrer. Il doit être confiant et capable d’adapter sa stratégie en fonction des réactions internes et externes. Pour cela il perçoit et échange, constate et réfléchit dans et avec son environnement. Comment développer l’écoute et l’intuition d’une IA, à moins d’enregistrer et d’analyser numériquement toutes les conversations et échanges au sein des services ?

L’IA comme outil pour mieux diriger une entreprise

Diriger une entreprise c’est manager des hommes, ordonnancer, organiser les équipes pour la réalisation des projets en les challengeant et en partageant une vision et des valeurs. Pour réussir, il est indispensable que le dirigeant sache organiser les priorités, développe son charisme, s’entoure de personnes de confiance, en les plaçant au bon poste et dans leurs talents. Il doit être une source positive pour toutes ses équipes, et l’incarner dans son corps et ses idées.

L’IA peut :

  • Adapter les méthodes de travail en comparant des référentiels aux répertoires de compétences des équipes et en décryptant succès et échecs antérieurs.

On voit mal l’IA jouer avec le risque, la créativité, l’écoute ou identifier les compétences acquises en dehors de l’entreprise.

  • Paramétrer un environnement de travail optimal, favoriser la prise de décisions et évaluer avec intégrité la performance des équipes et des individus à l’aune de datas incontestables.

On voit mal l’IA fournir aux équipes le sens et l’optimisme qui développent la performance individuelle et collective, ou encore fédérer autour de valeurs communes…

Le risque est donc que l’algorithme renforce la valorisation des talents individuels et se trompe quand l’environnement change ou que les individus troublent le jeu. Craquer le code du mécanisme de la promotion et donc du pouvoir deviendrait, dans un management exclusivement numérique, un nouveau jeu pour les salariés. Un jeu ultra stimulant puisqu’il apporterait, au final, l’argent, la récompense et le plaisir qui va avec. Dans un management basé sur l’IA, il est probable que les attaques numériques se renforceraient, entraînant une cascade de décisions erronées et la chute d’entreprises ou d’Etats.

L’offre semble séduisante, l’IA facilite la gestion des priorités, sans jamais procrastiner et pour des coûts plus faibles. Elle offre un service 24/24, 7/7, détaché de tout stress quel que soient les circonstances et enjeux. Mais le numérique a ses virus et ses failles, tout comme les humains ont leurs limites et leurs démons. Une entreprise durable cultive sa sensibilité pour réussir en faisant rêver.

Les entreprises qui réussissent sont celles qui ont une âme. Jean-Louis Brault

IA développement entreprise

Par Dr Clémence Bernard (à droite sur la photo), Directrice Générale Adjointe de l’EBI, Ecole de Biologie Industrielle & Dr Florence Dufour, Directrice générale et fondatrice de l’EBI, Ecole de Biologie Industrielle, Présidente du concours Puissance Alpha, Chevalière de la Légion d’Honneur

Florence Dufour est également l’auteur de « Enseigner l’art des soft skills aux étudiants pour intégrer le monde du travail »

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter