L’écologie n’est pas que l’affaire des grands groupes. Les PME s’engagent aussi pour un monde plus vert. Parfois, elles font même mieux avec moins ! Enquête sur ce terreau fertile qui cultive les initiatives RSE. 

 

Comment répondre à la fois à l’urgence climatique, aux attentes des consommateurs en quête de sens et aux impératifs financiers ? C’est le challenge relevé par plusieurs PME tricolores, l’âme écolo, le cœur social et l’esprit entrepreneurial. Alors que certaines intègrent dès leur création les enjeux environnementaux (coucou les GreenTech !), d’autres opèrent une transition écologique salutaire. Leader international ou structures locales, de plus en plus de PME ont en effet allumé leur voyant vert.

Les PME en force

En France, on ne dénombre pas moins de 4 millions de PME, petites et moyennes entreprises de 10 à 249 salariés, soit plus de 99 % des entreprises de l’Hexagone. Autant dire qu’elles sont le fil du tissu économique français ! Si toutes les PME s’engageaient à devenir plus écoresponsables, la France rendrait-elle alors réalité l’idéal de la Green Economy ? Un pays régi par les principes du développement durable ? La question nous traverse l’esprit, mais la réponse nous échappe pour l’instant. Comptons d’abord sur l’effet boule de neige et commençons par encourager les PME qui osent, celles qui se transforment, celles qui participent à l’effort collectif et même celles qui essayent. Elles jouent toutes un rôle important en matière de lutte contre le dérèglement climatique.

>>> Découvrez le palmarès 2019 des PME françaises récompensées par les Trophées PME RMC

Innover, même pas peur

Et pour cause, de nombreuses PME ont le mérite d’avoir entrepris des démarches volontaires en termes de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Quel que soit leur activité, leur environnement de travail, leurs pratiques et leurs ressources, elles assument leur impact social et environnemental, prêtes à s’améliorer et à continuer leurs progrès. Papier recyclé, télétravail, gestion des déchets, packaging écoresponsable, économie d’énergie, bonus CO², produits locaux à la cafétéria… Les petites et moyennes entreprises ne manquent pas d’idées et de détermination pour préserver l’environnement et par la même occasion, le bien-être de leurs collaborateurs et de leurs clients. Sans tomber dans le greenwashing bien sûr ! Cette technique marketing qui consiste à se parer de vertus écologiques pour s’attirer les faveurs de l’opinion public. Après les idées et la détermination, il faut bien sûr des actions.

Labels écolos

Et pour récompenser ces PME qui agissent, des labels ont été créés spécialement pour elles. Car si le standard de management environnemental ISO 14001 est le plus reconnu, il reste difficile d’accès et surtout coûteux pour les PME qui n’ont pas toujours les moyens humains et financiers nécessaires. Zoom sur deux certifications adaptées et officielles pour une reconnaissance méritée.

Label EnVol. Créé par CCI France et animé par LUCIE et Bureau Veritas, ce label est destiné à toutes les entreprises de moins de 50 salariés, quel que soit leur domaine d’activité. Grâce à cette labélisation simple et abordable, elles peuvent s’engager en faveur de l’environnement et inscrire leurs actions dans une démarche de progression continue. EnVol les accompagne avec des outils pratiques et un plan d’action opérationnel pour atteindre leurs objectifs de réduction d’impact sur la planète en 5 ans. Ce processus s’appuie sur le niveau 1 de la norme NF X30-205 de management environnemental. Cette communauté d’acteurs engagés sur tout le territoire français rassemble aujourd’hui plus de 130 entreprises comme AKATOA, Aviva, Etik, Bonneau TP, Genius…

PME+. Celui-ci a été créé par la Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France (FEEF) en 2014. Il valorise l’engagement des TPE et PME proactives dans la création d’emplois dans leur région, le bien-être de leurs collaborateurs, la qualité de leurs produits et surtout, la préservation de l’environnement. Ce label est décerné selon un cahier des charges issu de la norme ISO 26000, contrôlé annuellement par ECOCERT. La signature « PME+ » est ainsi apposée sur les packagings des produits des entreprises labellisées. Quelques chiffres-clés : 135 entreprises labellisées, 23 000 produits certifiés et 19 000 emplois assurés. Nous pouvons citer Brioches Fonteneau, Burgard, Malongo, Ethiquable, LEA NATURE ou encore St Hubert.

Moins et mieux

Si la motivation première est (on l’espère !) de préserver l’écosystème et la biodiversité planétaire, les bénéfices sont nombreux pour les PME. Parce qu’un business modèle peut être green et rentable, voici quelques-uns de ces boosters, selon les trois piliers indispensables à toute entreprise.

 

Collaborateur

Fédérer en interne autour de valeurs partagées
Impliquer les équipes
Donner du sens au métier
Booster la motivation
Attirer et retenir les talents

Consommateur

Répondre aux attentes de plus en plus fortes en matière d’engagement environnemental
Donner les moyens de consommer de façon plus responsable
Rassurer quant à la qualité, la fabrication et l’éthique de l’entreprise
Attirer de nouveaux clients
Innover avec de nouveaux produits verts

Fournisseur

Réaliser des économies
Proposer une offre créatrice de valeur
Se différencier de la concurrence
Gagner en compétitivité
Augmenter sa réussite dans les appels d’offre

 

79 % des étudiants considèrent l’engagement RSE d’une entreprise comme un critère important dans le choix d’un travail. Source : Baromètre « Talents : ce qu’ils attendent de leur emploi » (CGE x Ipsos)

 7 gestes écoresponsables simples que toutes les PME devraient adopter !

  1. Eteignez la lumière, en quittant la salle de réunion, votre bureau le soir et même la journée si le soleil éclaire suffisamment votre espace de travail.
  2. Ne laissez pas vos appareils en veille. Ordinateur, imprimante, télé… Mettez-les en off le soir ou si vous quittez le bureau plus d’une heure.
  3. Réduisez votre consommation de papier. Evitez d’imprimer et privilégiez le papier recyclé et l’impression recto-verso si c’est vraiment nécessaire.
  4. Adoptez la mobilité douce : remplacez vos déplacements par des visioconférences ou le télétravail, utilisez un système de covoiturage ou de location de vélo, mettez à disposition des véhicules électriques…
  5. Achetez écoresponsable. Favorisez l’achat de produit respectueux de l’environnement en circuit court et restreignez les emballages plastiques.
  6. Recyclez vos déchets. Et même compostez si vous le pouvez !
  7. Proposez une alimentation responsable. A la cafétéria ou aux machines à café, faites la promotion de produits alimentaires équitables, meilleurs pour la planète… et pour les papilles !