Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Ramsay Santé : Innover pour mieux soigner – L’interview de Pascal Roché

Interview Pascal Roché Ramsay Santé
©Réa

Discret mais efficace, le groupe Ramsay a opéré en 2020 près d’un Français sur 8 et accueilli 15 000 patients Covid. Rejoindre un acteur qui place la coordination et l’écoute au cœur du parcours de soins, c’est ce que vous propose Pascal Roché (HEC Paris 84, Université Paris Dauphine-PSL 85), Directeur général de Ramsay Santé.

Quelle place tient l’innovation dans la stratégie de développement de Ramsay Santé ?

En tant que leader de l’offre globale de soins en Europe, nous avons fait de l’innovation un de nos axes stratégiques. Dans le secteur de la santé, le progrès est infini et l’innovation permanente. Cela se traduit dans les technologies et pratiques médicales bien sûr, mais aussi dans la coordination des soins, dans leur accessibilité et dans leur digitalisation. Deux exemples : dans nos 25 services d’urgence en France, nous accueillons en moyenne 750 000 patients par an. Une amélioration de nos process a permis d’y faire passer le temps d’attente de 60 à 17 minutes ! Autre avancée : le déploiement de petits robots au domicile des malades chroniques, afin de prévenir l’infirmier en cas d’oubli de prise du traitement à heure fixe en Suède.

Comment avez-vous bâti votre plan 2025 « Yes we care » ?

Durant la crise sanitaire, nous avons ouvert des lits pour accueillir près de 15 000 patients Covid, dont 8 000 en réanimation, dans nos 70 hôpitaux. C’est dans ce contexte que nous avons bâti notre plan à cinq ans. Cette crise nous a montré que les solutions viennent souvent du terrain. Les vieilles querelles entre hôpitaux publics et cliniques privées ont été oubliées et la coordination a joué à plein. D’ici 2025, nous souhaitons développer notre offre de services en amont et en aval. Avec par exemple le déploiement de centres de soins primaires regroupant dans un même lieu plusieurs médecins, très populaires en Suède et en essor en France.

Après le conseil, la banque et l’assurance, qu’est-ce qui vous a séduit dans le secteur de la santé ?

Mes débuts dans le conseil en stratégie chez Mars & Co ont été très formateurs, car j’ai pu travailler sur différentes problématiques et clients, dans différents pays. Mais, personnellement, donner des conseils sans être responsable de leur mise en œuvre est frustrant. Au bout de six ans, j’ai donc intégré Axa comme Directeur de la stratégie en France, puis des rôles très opérationnels qui me convenaient parfaitement. Puis j’ai pris la tête de la Banque Barclay. Quand on m’a proposé de diriger le groupe Ramsay santé, je n’ai pas hésité car c’est un secteur qui m’a toujours attiré, riche de sens, d’engagement et d’utilité. On trouve difficilement métier plus humain que la santé !

Dauphine pour moi c’est…

Après HEC, mon 3è cycle à Dauphine m’a donné un cadre de réflexion macroéconomique et une capacité à me poser les bonnes questions, en développant une approche équilibrée et cohérente entre stratégie, structure de l’organisation, culture et talents.

Pourquoi avez-vous besoin des jeunes dip’ ?

Notre secteur est bousculé par la digitalisation et par l’évolution des comportements des patients qui deviennent des consommateurs. S’ajoutent à ces défis un contexte de raréfaction des ressources médicales et de concurrence des nouveaux acteurs digitaux de la santé. Dans un métier qui a longtemps était hiérarchisé, l’avenir est au fonctionnement en réseau et en mode projets. Les jeunes diplômés nous apportent un œil différent face à ces enjeux. Nous les aimons passionnés et porteurs de valeurs. Avec une grande capacité à travailler en équipe car, plus qu’ailleurs, l’intelligence collective est ici primordiale.

Quels métiers pourront-ils exercer ?

Nous recrutons près de 100 jeunes diplômés par an. Ils pourront nous rejoindre sur les métiers liés à la digitalisation, à la conduite de projets, à l’amélioration organisationnelle…  mais également devenir adjoint ou directeur d’hôpital, car plus de 100 métiers différents y cohabitent. Je pense que c’est un métier passionnant et compliqué, mais aussi une responsabilité magnifique. Inutile d’avoir une formation médicale pour y accéder. Sur nos 133 directeurs d’hôpitaux, seuls 10 sont médecins, la plupart étant diplômés de grandes écoles. Mais il s’agit bien sûr de profils seniors, ayant déjà plusieurs années d’expérience opérationnelle derrière eux.

Mes conseils

Faites quelque chose qui vous plaît, n’allez pas là où est la mode. Et remettez-vous en cause en permanence, en ne cessant d’apprendre.

Chiffres-clés

9 millions de patients / 50 000 collaborateurs / 4 milliards d’euros de CA / 350 hôpitaux et cliniques, 120 centres de soins / 90 plateformes d’imagerie médicale

Contact : p.roche@ramsaygds.fr / isabelle.durand@ramsaygds.fr

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter