Spécialités connectées aux enjeux du 21e siècle, campus ultra-moderne et nouvelle stratégie : Télécom Paris coche toutes les cases pour plaire aux Millennials addicts au numérique. Rencontre avec Nicolas Glady, directeur de l’école d’ingénieurs.

 

Le numérique, plus que jamais stratégique à l’ère post-Covid ?

En termes de technologies, sans aucun doute. Mais la technologie n’est qu’un moyen, pas une fin en soi. La vraie question c’est : à quoi sert le digital ? En 2020, nous en avons même fait notre raison d’être, votée à l’unanimité en CA et aujourd’hui inscrite en préambule de notre règlement intérieur : « former, imaginer et entreprendre pour concevoir des modèles, des technologies et des solutions numériques au service d’une société et d’une économie respectueuses de l’humain et de son environnement ». Une raison d’être faisant écho à notre culture de l’innovation et à notre approche transdisciplinaire qui nous permettent d’être au service de la société. Télécom Paris est la première école d’ingénieurs à inscrire cette ambition dans son règlement intérieur et c’est très important. Car l’enjeu du 21e siècle n’est pas un enjeu numérique mais bien un enjeu social et environnemental auquel le numérique peut apporter des solutions.

 

Le digital peut donc être responsable ?

Il peut (et doit) en tout cas, être respectueux de l’humain et de l’environnement. Citons un exemple emblématique : la 5G. Si elle est 10 fois plus performante et donc à même de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, l’augmentation des usages qu’elle va engendrer devrait parallèlement augmenter ces émissions de gaz. Alors comment trancher le débat ? En tant qu’école, notre rôle est de mettre la recherche au service de cette question afin que souveraineté numérique rime bien avec développement respectueux de l’humain et de l’environnement.

 

>>>> A lire aussi – La décarbonation, ça vous parle ? Contribuer à développer des solutions de mobilité propres qui transforment les usages de l’énergie, ça vous dirait ? Contribuer à résoudre le problème du stockage de l’énergie verte, en développant des systèmes digitaux de recharge intelligente ça vous challenge ? C’est ce que vous propose Ovarith Troeung (Telecom Paris 02), Directeur de l’Accélérateur des Offres & Directeur Mobilité verte chez ENGIE. Découvrez son interview.

 

Télécom Paris est à la fois une généraliste (au sein disciplinaire) et une spécialiste sur toute la verticale du numérique. C’est ça LA différence Télécom Paris ?

Contrairement au modèle anglo-saxon qui forme des spécialistes, le modèle des écoles d’ingénieurs à la française est un modèle généraliste et interdisciplinaire. Nous sommes très bons en maths, en technologies, capables d’entrer dans le détail des couches matérielles (à Télécom Paris peut être même un peu plus qu’ailleurs !), de parler usages ou aspects économiques et nous faisons même intervenir une poétesse du numérique ! Une formation d’excellence est toujours généraliste, c’est ce qui fait la force de nos écoles.

 

>>>> A lire aussi – « Faites ce que vous aimez pour exceller avec plaisir. Il est facile de se laisser influencer par le rêve des autres. A mon époque, tous mes amis partaient vers la finance. Construisez et vivez votre  propre rêve ! » Suivez le conseil d’Anouar KIASSI (X05, Télécom Paris 09), VP Digital & Information de GTT et découvrez cette société de technologie maritime qui conjugue innovation et transport durable.

 

Vos atouts pour être au top des classements ?

Nous sommes en effet classés 1ère école du numérique par le Figaro, 2e ex-aequo des écoles pour « bien gagner sa vie dans les technologies de l’information » par l’Etudiant, ou encore 6e « best small university » mondiale selon le classement du THE. D’abord grâce à notre expertise historique : les télécoms sont sur une très bonne dynamique et nos étudiants, dont beaucoup débutent  à des postes de data scientists, ont de très bons salaires. Mais également grâce à nos partenaires. Membre de l’IP Paris, nous sommes alliés à des champions, qui nous tiennent d’ailleurs très bien compagnie dans les classements !

 

>>>> A lire aussi – Dans les projets d’Eutelsat cette année ? Le plus gros satellite de télécommunications qui sera lancé en 2022. Envie de participer à l’exploitation en orbite de ce bijou de technologie ? Lisez l’interview de  Pascal Homsy (Télécom Paris 91), Chief Technical Officer chez Eutelsat et rejoignez un des plus grands opérateurs de satellites au monde !

 

Pourquoi êtes-vous fier d’être à la tête de Télécom Paris ?

J’ai la conviction que notre modèle de formation est un des meilleurs au monde, que notre sujet est le plus sexy du 21e siècle et que nous sommes inscrits dans une dynamique d’alliance avec des partenaires académiques prestigieux qui vont nous permettre d’aller encore plus vite et encore plus fort. Et je n’oublie pas nos étudiants bien sûr, fabuleux dans cette période mouvementée que nous traversons. Voir que la jeunesse que nous accompagnons a cette capacité d’adaptation et cette résilience hors du commun est une vraie source de fierté pour un directeur d’école.

Pourquoi Télécom Paris est-elle prête pour le monde d’après ?

Parce qu’elle est sur le bon sujet, avec la bonne approche et les bons outils !

 

>>>> A lire aussi – Vincent Munière (Télécom Paris 98) est depuis septembre 2020 CTO et VP R&D chez Ekinops, équipementier télécom français. Son but ? Recréer un champion français des télécoms. Et si vous rejoigniez la team de ce « monsieur innovation » des télécoms ?

>>>> A lire aussi – Envie de relever des défis techniques passionnants dans une entreprise qui double de taille tous les ans ?  C’est ce que vous propose Tristan Michelet (Télécom Paris 12), Director Of Engineering chez Datadog. Alors venez écrire avec lui l’histoire de cette startup qui n’a pas fini de grandir !