La région des Hauts-de-France brille aussi pour la qualité de ses grandes écoles. Business schools et écoles d’ingénieurs nordistes : autant de vivier de jeunes talents pour booster la croissance des entreprises implantées dans le Nord… et au-delà ! Zoom sur cinq établissements qui comptent.

 

 

EDHEC Business School – La + entrepreneuriale

 

Votre ancrage territorial dans les Hauts-de-France : un axe stratégique ?

Emmanuel Métais, DG d’EDHEC Business School, une grande école des Hauts-de-France

Emmanuel Métais, DG d’EDHEC Business School – Crédit Thomas Laisne

Oui bien sûr. Nous avons la conviction que l’école bénéficie d’un développement d’autant plus fort à l’international qu’elle est ancrée dans son territoire. C’est une dimension qui a été intégrée dans notre nouveau plan stratégique Impact future generations. Nous souhaitons renforcer cet ancrage à travers différents types d’initiatives, avec les entreprises régionales mais également avec de nouveaux partenaires académiques. Cette année nous avons par exemple lancé un double diplôme en management des politiques publiques avec Sciences Po Lille et annoncé la création d’un Executive MBA spécialisé dans le domaine Healthcare Innovation & Technology en partenariat avec l’UTC.


Votre impact sur la région ?

L’EDHEC contribue activement à la dynamique entrepreneuriale des Hauts-de-France à travers son incubateur. EDHEC Entrepreneurs est notamment partenaire de la French Tech Tremplin et accompagne, depuis janvier, des startups lauréates de ce programme créé pour favoriser la diversité et l’égalité des chances au sein de l’écosystème de la Tech. L’école participe bien sûr aussi au développement économique de la région grâce à ses programmes de formation, initiale et continue, ainsi que par le placement des étudiants en entreprise.


LA bonne raison pour choisir le Nord quand on est étudiant ?

Notre campus ! Il offre aux étudiants un environnement et des infrastructures exceptionnels. Etudier dans les Hauts-de-France, c’est aussi choisir une région dotée d’un riche écosystème entrepreneurial en plein développement.

 

#LaPepiteDel’EDHEC

La filière Business Law & Management (BLM) à Lille est incontestablement un programme différenciant ! Nous l’avons créée conjointement avec la Faculté de Droit de l’Université Catholique de Lille. Ce programme en 4 ans offre aux étudiants l’opportunité de suivre une double formation d’excellence en droit et en management et de bénéficier de la recherche menée par l’EDHEC Augmented Law Institute, notamment dans les domaines de l’IA et du droit numérique. Une parfaite illustration de la stratégie d’hybridation des compétences que nous souhaitons continuer à développer dans les prochaines années.

>>>> Pour aller plus loin, découvrez l’Interview Initiales d’Emmanuel Métais

 

 

SKEMA Business School, la + glocale

 

Un ancrage stratégique

« Se positionner comme l’Institution Glocalisée » fait partie des trois axes du nouveau plan stratégique SKY25 (2020-2025) de SKEMA, annoncé en janvier 2020. L’ancrage territorial dans les Hauts-de-France, comme dans tous ses territoires d’implantation présents et futurs, est donc un axe fort du développement de SKEMA. L’animation de son réseau de diplômés en région, ses relations étroites avec les entreprises et les institutions régionales (CRGE, universités et écoles partenaires, entreprises partenaires, Réseau Alliances, Entreprises & Cités…) traduisent cet ancrage stratégique.

Au plus près des entreprises

Dans ses régions d’implantation, SKEMA génère 400 M€ dont 115 M€ pour la région Hauts-de-France.

Elle est solidement enracinée dans son écosystème régional : enseignement supérieur, organismes centrés sur le développement des entreprises (Euratechnologies, APM, Nord France Invest, IRD…), entreprises partenaires (Decathlon, Bonduelle, Auchan, EY…) et collectivités territoriales. Un impact important pour les entreprises de la région réside dans la disponibilité des diplômés sur le marché de l’emploi. Pour preuve plus de 6 300 alumni SKEMA travaillent dans les Hauts-de-France et les stages effectués par les étudiants du campus lillois sur le territoire correspondent à 157 Equivalent Temps Plein (1,3 M€/an). Le campus de Lille est aussi très présent dans le soutien aux startups dans la région, via ses enseignements liés à l’entrepreneuriat et le dispositif SKEMA Ventures.

 

Les deux spécialités plébiscitées par les employeurs locaux ?

Marketing Digit​al & Data Analytics (pour les entreprises régionales du e-commerce / VAD) et Contrôle de Gestion – Audit (pour les directions financières des grandes entreprises régionales notamment).

#LesPépitesDeSkema

Le Double diplôme Master DDA et ses deux parcours. Le Parcours Management & Droit des Affaires Option Droit Européen/Nouvelles Economies (DDA) avec la Faculté de droit (Université du Littoral-Côte d’Opale) et le Parcours Droit des Affaires Mention Contrats d’Affaires (CA) avec l’Université de Valenciennes. Les débouchées : avocat, magistrat, commissaire-priseur, juriste d’entreprise, fiscaliste, tax manager, gestionnaire de patrimoine, DRH, cadre dirigeant …

Iteem avec l’Ecole Centrale de Lille, pour réaliser en 5 ans le programme d’une école d’ingénieur généraliste et d’une école de management.

 

 

IESEG School of Management, la + interculturelle des grandes écoles des Hauts-de-France

 

L’IESEG est-elle indissociable des Hauts-de-France ?

Jean-Philippe Ammeux, directeur de l'IESEG, une grande école des Hauts-de-France

Jean-Philippe Ammeux, directeur de l’IESEG

L’IESEG est historiquement issue de la région. Son histoire liée à la Catho de Lille marque l’école dans ses valeurs de référence, qu’elle partage d’ailleurs avec le Nord : travail, esprit collectif et solidarité. Si aujourd’hui l’école se partage entre son campus de La Défense et son campus du Boulevard Vauban à Lille, notre état d’esprit reste très ancré dans les Hauts-de-France.

 

Une localisation idéale ?

Etre situé à Lille est effectivement très précieux dans un contexte européen. La ville est connue en dehors de nos frontières comme une ville étudiante dynamique et idéalement placée à 30 min de Bruxelles, 90 min de Londres et à moins d’une heure de Paris. Nos deux campus se complètent d’ailleurs très bien. Si Paris attire plutôt les internationaux optant pour la France pour une courte durée, ceux qui veulent y rester longtemps (de nombreux étudiants indiens notamment) viennent à Lille, une ville à taille humaine qui attire aussi beaucoup de Franciliens (un quart de nos étudiants de Lille viennent d’Ile-de-France).

 

L’IESEG : un atout pour la région ?

Sur Lille, nous formons 500 diplômés par an dont plus de 20 % trouvent un emploi dans la région, alors que seuls 9 % en sont issus. Importateurs et contributeurs nets de matière grise, nous formons des jeunes très compétents pour aider les entreprises à se développer. Des jeunes en formation initiale classique mais aussi en apprentissage. Nos apprentis contribuent en effet très vite et très directement au dynamisme économique local. Il en va de même pour les participants à nos programmes de formation continue qui aident les entreprises à monter en compétences, et pour nos chaires bien sûr, porteuses de transformations importantes pour notre tissu économique.

 

Choisir Lille c’est… ?

Choisir une ville étudiante très dynamique, ni trop grande, ni trop chère et dotée d’un positionnement  géographique fabuleux.

 

#LaPepiteDelIESEG

L’organisme d’accréditation AACSB nous a remis un award pour les Innovations that inspire qui récompense chaque année les innovations des business schools dans le monde. Avec plus de 100 nationalités parmi ses étudiants, l’IESEG est l’école qui compte le plus de nationalités chez ses enseignants (dont 80 % sont internationaux) et nous avons été distingués pour notre programme de formation et de mise en situations interculturelles. Pour partir en échange à l’étranger, un étudiant doit par exemple valider un passeport interculturel.

 

>>>> Des élèves de l’IESEG ont interviewé Jean-Philippe Ammeux lors de notre dernier « Petit-dej avec le boss »

 

 

IMT Lille Douai, la plus industrielle

 

Le Nord : une situation géographique exceptionnelle pour IMT Lille Douai ?

Alain Schmitt, directeur d'IMT Lille-Douai, une grande école des Hauts-de-France

Alain Schmitt, directeur d’IMT Lille-Douai

Peu d’écoles peuvent s’en prévaloir en tout cas ! Elle est présente sur plusieurs sites en Hauts-de-France  – Lille, Douai, Valenciennes et Dunkerque – mais aussi à Alençon. Au carrefour de l’Europe, à quelques heures des grandes capitales (Paris, Bruxelles, Londres, Amsterdam), elle est aussi au cœur de la Métropole Européenne de Lille, dans un écosystème axé sur l’entrepreneuriat et le numérique. IMT Lille Douai capitalise sur cet ancrage territorial au nord de l’Europe et en fait un réel levier de développement au profit de ses élèves, chercheurs et alumni. Elle bénéficie aujourd’hui de partenariats académiques et industriels prestigieux et est impliquée dans plusieurs projets Interreg d’envergure.

 

Votre participation à la compétitivité régionale ?

IMT Lille Douai compte plus de 2 000 élèves, dont ¼ d’apprentis dans 5 filières de formation, dont une majorité exerce leurs missions dans des entreprises de la région. L’école dispose aujourd’hui de trois centres d’enseignement, de recherche et d’innovation ayant des expertises fortes dans le numérique, l’énergie et l’environnement ainsi que les matériaux et procédés. Ces centres travaillent en étroite collaboration avec les entreprises de la région et les laboratoires de l’Université de Lille (100 enseignants-chercheurs, + de 130 doctorants et post-docs). En septembre 2020, une formation d’ingénieur par apprentissage en Génie Energétique a été lancée en partenariat avec EuraEnergie à Dunkerque. Enfin, l’incubateur de l’école a également contribué au programme rev3 en devenant le 1er accélérateur rev3 en 2018.

 

Pourquoi choisir les Hauts-de-France ?

La région regroupe plus de 60 sièges sociaux de grandes entreprises internationales et est la première région française pour les investissements étrangers. C’est une terre d’innovation et d’entrepreneuriat qui héberge aujourd’hui le premier incubateur et accélérateur de France, dont IMT Lille Douai est partenaire : Euratechnologies. Elle est aussi la plus jeune région de France et offre une vie culturelle et sportive très intense. Un territoire accueillant et convivial, où le travail n’en demeure pas moins une valeur importante.

 

#LaPepiteIMTLilleDouai

A la rentrée 2021, l’école devrait ouvrir  deux masters en full english sur des thématiques au cœur de la transition écologique : les matériaux et procédés pour la construction durable ou l’éco-design et les matériaux composites. Tournés vers la recherche, ils sont conçus pour faciliter l’accès au Doctorat et/ou faire carrière à l’international.

>>>> IMT Lille-Douai met aussi le cap vers l’international !

 

 

Junia (ex-Yncréa Hauts-de-France), la plus hybridée

 

L’ancrage territorial : un pilier pour Junia ?

Thierry Occre, directeur de Junia, une grande école des Hauts-de-France

Thierry Occre, directeur de Junia

Il est en effet indispensable et incontournable. Nous sommes à la fois aménageurs du territoire mais aussi un de ses soutiens en termes d’accompagnement de croissance. Car, de la croissance, on en a à revendre ! Les entreprises sont de plus en plus ouvertes sur le monde, hybridées, axées solutions et usages et ont de facto besoin de nouvelles compétences. Les ingénieurs que nous formons, des « solutionneurs », ont toute leur place à leurs côtés dans ces développements.

 

Une région moderne mais fière de ses traditions ?

Elle est encore liée à pas mal d’images d’Epinal alors que la page des industries lourdes est tournée depuis un moment ! Les gens du Nord ont l’habitude de la modestie, nous sommes des « besogneux » comme on dit et nous sommes fiers de cette humilité, de cet amour du travail. C’est aussi une terre d’entrepreneurs, de familles d’entrepreneurs, avec une vraie culture de création et de pérennité. Ces valeurs font d’ailleurs notre caractère et notre réputation à l’international : nous connaissons l’industrie, celle d’avant et celle du monde qui vient, et nous la construisons avec des gens qui aiment le travail bien fait.

 

Les Hauts-de-France : the place to be quand on est dans une grande école ?

Nous avons très certainement une vie associative et étudiante sans aucune mesure avec celle des autres villes de France. Avec plus de 100 000 étudiants, Lille est une ville jeune, tout comme la région. C’est aussi une terre de croisements culturels qui a de la croissance à revendre !

 

#LesPepitesDeJunia

Une formation renversante et renversée : ADIMAKER. Un cursus innovant de deux ans, accessible après le bac, une alternative à la prépa scientifique pour acquérir les fondamentaux pour débuter ses études supérieures. Une fois validé, ce cycle permet d’intégrer en contrôle continu (pas besoin de passer un concours) un des cycles ingénieur des écoles de Junia (HEI, ISA ou ISEN Lille) et ainsi de s’ouvrir à une quarantaine de thématiques. Côté international deux implantations possibles en Afrique de l’Ouest sont en cours de finalisation.

>>>> Yncrea Hauts-de-France devient Junia… et ça change quoi ? Toutes les dernières infos sur l’école d’ingénieurs dans notre dernière interview de son directeur Thierry Occre