Pour sa troisième année d’existence, IMT Lille Douai (née de la fusion de Télécom Lille et de l’Ecole des Mines de Douai) assume ses envies d’ailleurs. Capitalisant sur sa stratégie pionnière dans l’imbrication des sciences du numérique et des sciences industrielles, l’établissement a annoncé ses projets 2020 le 15 janvier. Panorama.

 

La trajectoire se poursuit ! Alors que IMT Lille Douai a l’international dans sa feuille de route depuis sa création, l’école met aujourd’hui un coup d’accélérateur. « Nous sommes parmi les meilleures écoles d’ingénieurs en matière de mobilité sortante. Pour obtenir leur diplôme, nos élèves doivent en effet obtenir un score de 800 au TOEIC et effectuer une mobilité internationale d’au moins six mois », annonce son directeur Alain Schmitt. Ils sont d’ailleurs 68 % à effectuer un stage à l’étranger.

Do you know IMT Lille Douai ?

Du côté de la mobilité entrante, l’école entend bien progresser cette année. « Nous avons créé des offres de parcours d’un semestre afin de faire venir des élèves anglophones. En 2019, 17 élèves ont suivi un semestre académique en anglais qui leur a permis d’engranger 30 crédits ects.  Nous souhaitons aller plus loin en proposant des formations diplômantes de type master dans chaque domaine phare de l’école et pour lesquelles les process d’accréditations sont en cours. » Un master en génie civil devrait être le premier à voir le jour courant 2020.

Outre l’Inde avec laquelle IMT Lille Douai entretient des liens soutenus, l’école souhaite aussi « renforcer ses interactions avec des établissements d’Europe du Nord. Nous sommes quasiment en service commandé par IMT sur ce point, annonce son directeur en souriant. Nous avons déjà des interactions solides avec des universités belges et allemandes et prospectons, notamment, auprès de Tal Tech en Estonie. »

Le saviez-vous ?

L’Ecole des Mines de Rabat et IMT Lille Douai lancent en janvier 2020 le Master spécialisé en ingénierie de l’économie circulaire, en formation continue.  Une formation dans la lignée de la création d’une chaire commune autour de la valorisation des déchets minéraux en matières premières, « un domaine sur lequel IMT Lille Douai est internationalement reconnu. Pour preuve, nous venons d’être rejoints par le CERMIM, un laboratoire québécois, ce qui n’est pas banal ! » insiste Alain Schmitt. Signature officielle prévue en avril 2020.

2020 sous le signe de la RSE

Et cette année, international rimera avec développement durable pour IMT Lille Douai. Tout juste labellisé Développement durable / RSE (moins d’une trentaine d’établissements français le sont), l’école porte avec ferveur son projet Campus 0 carbone. « Une concrétisation d’un engagement de longue date. Nous remettons par exemple tous les ans des trophées du développement durable aux personnels et étudiants œuvrant en ce sens. Nous avons installé des ruches et investi dans la mobilité électrique. Par ailleurs, nous sensibilisons nos élèves aux questions environnementales dans leur formation bien sûr, mais aussi dans leur vie de campus, en accompagnant notamment l’association étudiante Green Peas. » Autre chantier bien engagé : la certification ISO 9001 qui devrait se concrétiser fin 2020 ou début 2021. 

2019, une année charnière

IMT Lille Douai commence ainsi 2020 après une année 2019 placée sous le signe de la réorganisation. Adieu les anciens départements potentiellement redondants et place à deux départements de pointe et à trois centres regroupant les forces vives de l’école sur ses domaines phares : la transition numérique, industrielle et écologique. Ont ainsi vu le jour : le centre Sciences et technologies du numérique, le centre Energie environnement et le centre Matériaux et procédés.

Une année « assez stressante » de l’aveu même de son directeur, qui a dû gérer non pas une, mais trois évaluations en moins de 12 mois : HCERES, audit de la CTI et inspection du Conseil Général de l’Economie. « Mais nous en sommes très satisfaits car ces trois organismes nous ont confortés dans notre volonté de favoriser une organisation où le numérique imprègne toute la dynamique scientifique », se félicite Alain Schmitt.

Les 3 bons points 2019 pour IMT Lille Douai

#1 Les premiers recrutements sous le timbre IMT, « déjà très satisfaisants en 2018, ont été confortés en 2019. Sur le concours Geipi Polytech nous apparaissons comme l’école la plus sélective. Autre indicateur favorable : notre taux de 92 % de candidats mentions Bien et Très bien au Bac. Cela confirme l’attractivité de notre concours et la qualité de nos candidats. »

#2 Une refonte de la prépa intégrée avec un programme recalé sur un parcours plus généraliste afin de rassembler une population homogène lorsque les candidats issus des deux voies de recrutement rejoindront l’école. Moment de vérité à la rentrée 2020 !

#3 Une féminisation des effectifs. L’école compte désormais 23 % de jeunes femmes (vs 21 % en 2017). Une dynamique encouragée par une politique active de communication : valorisation des parcours d’alumni ingénieures, journées portes ouvertes dans les laboratoires de Douai…