C’est en période de crise que l’on mesure la solidité d’une entreprise. Non seulement la première mutuelle d’assurance française aura parfaitement rempli sa mission en ces temps difficiles, mais elle y a encore appris et grandi. A l’instar des milliers de nouveaux collaborateurs recrutés chaque année et dont l’engagement, irréprochable, fait toute la force de ce collectif peu commun. Interview de François Schmitt (ESITA 87), « exploitant agricole (et président !) chez Groupama Grand Est ».

 

« Cette crise nous aura au moins permis de constater que nous étions capables de relever les divers défis qui s’imposaient à nous, constate François Schmitt. Pour ne citer que les trois principaux : nous avons résisté à la crise financière de mars, maintenu voire augmenté la qualité des services proposés à nos sociétaires (comme en attestent les derniers indices de satisfaction) et enfin, nous avons réussi à généraliser le télétravail auprès de 97 % de nos collaborateurs. Une preuve de plus de l’immense force générée par l’engagement mutualiste. »

Ingrédient majeur ? Le sens !

L’engagement mutualiste, François Schmitt pourrait en parler des heures durant, lui qui n’est pas « employé » par le groupe. Groupama comptant en effet davantage d’élus que de collaborateurs (voir chiffres clés). Autant de personnes, bénévoles dans leur grande majorité, qui s’engagent sur le terrain au service des autres et de ces fameuses valeurs mutualistes, inventées il y a plus d’un siècle par les premiers réseaux sociaux que furent les mutuelles. Paysan agriculteur et éleveur depuis neuf générations, c’est donc comme élu que François Schmitt est entré chez Groupama dans les années 90. « Passionné par la matière humaine et le travail d’équipe », il s’est pris au jeu, s’est formé à l’assurance, a posé « toutes les questions impertinentes » et gravi les échelons jusqu’à se retrouver « capitaine d’une équipe de 1 500 personnes qui l’ont choisi. »

Un engagement valorisant

Il est aujourd’hui l’un des onze présidents de caisses régionales élus, et non salariés. « Ce mixte entre professionnels salariés et notre réseau d’élus ancrés dans la réalité du terrain, la « vraie vie » comme on dit, constitue notre grande force. Chez nous, pas besoin d’engager des études pour évaluer un nouveau produit. Nos élus testent et, au moindre problème, le retour terrain est immédiat. Mais surtout, agir au service des autres, au sein d’un vrai collectif est une source constante de satisfactions personnelles comme de moments collectifs forts donnant tout son sens à l’action. Personnellement, cet engagement est d’autant plus gratifiant qu’il m’a permis de relever mille défis. Alors, si les jeunes diplômés recherchent aujourd’hui des métiers qui font sens, ils les trouveront sans peine en s’engageant à nos côtés. En plus de tout le reste ! »

Employé choyé ? Client satisfait !

Par « tout le reste », François Schmitt fait allusion à l’extrême diversité des métiers proposés par le groupe (plus de 130), à la mobilité qui y est de mise (pour 1 650 collaborateurs chaque année), à la formation bien plus importante qu’ailleurs dans le secteur (94,6 % des employés à hauteur de 35h/an) ou encore au 4 salariés sur 5 satisfaits de leur équilibre vie professionnelle / vie privée. « Car les mots d’amour, c’est bien… mais les preuves, c’est mieux ! Quand nous affirmons, chez Groupama, que l’humain est toujours placé au centre de nos actions, ce n’est pas un slogan, juste la réalité. Nous proposons de bons produits, c’est vrai, mais c’est d’abord la performance humaine qui fait notre excellence ».

>>>> Pour aller plus loin : Management, entreprise, Covid, c’est en temps de crise qu’on reconnait les meilleurs leaders !

Chiffres à l’appui

Résultat : présent dans de nombreux classement d’employeurs, Groupama est particulièrement fier d’avoir été classé 3è sur le podium des assureurs préférés des jeunes diplômés, en tête des mutualistes. « Notre mission étant de permettre aux gens de construire leur vie dans la confiance, il est normal que nous commencions par nos propres collaborateurs. Politique salariale bien menée, protection sociale très complète, capacité à évoluer, autonomie dans la prise de décision, nous sommes particulièrement attentifs au bien-être de chacun et réalisons pour cela une enquête tous les deux ans : fierté d’appartenance 85 %, taux d’engagement 76 %, satisfaction pour le contenu de son travail 84 %. Des chiffres élevés qui montrent que les salariés se sentent bien chez Groupama. Car ce n’est pas tout d’embaucher plusieurs milliers de personnes chaque année, encore faut-il les conserver ».

Une forte dynamique de croissance

De fait, entre les 2 500 embauches, les 900 alternants et les 600 stagiaires, près de 4 000 personnes découvriront les valeurs Groupama en 2021. Avec une extrême polyvalence. Rien que du côté des ingénieurs, il en faudra tant au niveau des assurances que pour la gestion de projets ou encore le digital. « La montée en puissance du digital, voilà un enjeu passionnant qui révolutionne nos métiers. Nouvelles formes d’assurances, enjeu des objets connectés, plateformes collaboratives, entretiens vidéos, facilitation des échanges… nous investissons énormément sur ces sujets. Nous sommes donc en veille permanente et comptons sur les nouvelles générations. Sachant que le vrai défi consiste précisément à placer tous ces apports technologiques au service de l’humain. Car si cette crise nous a bien confirmé deux choses, c’est d’abord quelle formidable pertinence pouvaient avoir les outils digitaux, mais également combien nous avions fondamentalement besoin de nous retrouver, en chair et en os, autour d’une table. »

Face à la crise…

« Ce sont cent petits gestes qui valent surtout pour leur valeur symbolique, mais démontrent également quelle formidable capacité d’action possède un groupe mobilisé et solidement ancré sur le terrain (notre grande force). Il y a par exemple les nappes transformées en surblouses pour les soignants quand ils en manquaient, puis ce million de coups de fil « de courtoise » passés à nos sociétaires. Juste pour prendre des nouvelles et s’informer, sans rien à vendre. Ici, dans le Grand Est, nous avons appelé 3 500 sociétaires âgés de plus de 75 ans. Le premier coup de fil a duré… 55 minutes ! C’est dire qu’il n’était pas totalement superflu. Alors, oui à la digitalisation, mais rien, jamais, ne remplacera le contact humain. »

Retrouvez l’interview de Bénédicte Crété-Dambricourt, DRH Groupe

Leadership : la victoire de l’intelligence collective

« On le sait depuis les dinosaures : pour survivre, il faut savoir s’adapter, être agiles. Raison pour laquelle ce sont les petits mammifères qui ont survécu. Cette crise est un nouveau coup d’accélérateur aux mutations que nous connaissons depuis quelques années. Nous sommes actuellement face à un environnement incertain. Pourtant, il est essentiel de parvenir à dégager une vision claire de la route à suivre. Chez Groupama, ce sont d’abord la force et la performance de notre fonctionnement collectif, associées à notre parfaite connaissance du terrain et à notre réactivité qui nous guident. L’esprit de groupe bien plus qu’un leadership individuel. »

Chiffres clés

  • 2 grandes marques : Groupama et Gan
  • 12 millions de sociétaires & clients
  • Présent en France et dans 10 autres pays
  • 31500 collaborateurs & 33500 élus
  • 14,4 milliards d’euros de CA

 

Contact : claire.guillemain@groupama.com