Communiqué de presse :

Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et Guillaume Boudy, Secrétaire général pour l’investissement, ont annoncé la liste des 19 lauréats du second appel à projets « Nouveaux cursus à l’université ». Cet appel à projets de la 3e vague du PIA visait à soutenir les universités, les écoles et les regroupements d’établissements souhaitant faire évoluer leur offre de formation pour répondre aux enjeux auxquels est confronté le système français d’enseignement supérieur.

 

La création de ces nouveaux cursus vise en premier lieu à assurer une meilleure réussite des étudiantes et des étudiants par une diversification et un décloisonnement des formations au sein du premier cycle des études supérieures. Il s’agit à la fois de développer des approches pédagogiques nouvelles, notamment pluridisciplinaires, et de construire des parcours plus flexibles et plus individualisés, débouchant sur une insertion professionnelle ou sur une poursuite d’études dans le nouveau cadre du master. Ce développement s’appuie sur une spécialisation et une professionnalisation progressives, sur une architecture modulaire et sur un accompagnement des étudiantes et des étudiants tout au long de leur cursus.

 

Les projets sélectionnés, dont le projet @SPIRE pour Accompagnement, Spécialisation Progressive et Individualisation pour la Réussite de tous les Étudiants, porté par l’Université Savoie Mont Blanc et ses partenaires, prévoient des actions structurantes, susceptibles de faire l’objet d’un déploiement à grande échelle. Ils témoignent également de la capacité des établissements porteurs à faire évoluer leur offre et à mettre en œuvre une politique de formation ambitieuse.

 

 

@SPIRE : UN MODÈLE INNOVANT ET AMBITIEUX

 

Des parcours à la carte

Le projet @SPIRE vise une individualisation des parcours en définissant toutes les maquettes sur la base d’unités d’apprentissage (UA). La flexibilité de mise en oeuvre des formations réside dans la liberté laissée aux étudiantes et étudiants, de construire leur parcours en choisissant certaines de ces unités. Cette flexibilité sera développée et coordonnée au sein de collèges universitaires de premier cycle intégrant les DUT et les licences professionnelles. Quelles que soient les situations, la première année universitaire se soldera par la capitalisation de crédits permettant à chaque étudiante et étudiant de se projeter dans la suite de son parcours.

 

De nouveaux dispositifs d’accompagnement des jeunes

Dans ce nouveau modèle, l’accompagnement des étudiantes et étudiants arrivant à l’université est primordial. Il se concrétise par la création d’un Hub de la réussite, structure nouvelle au sein de l’établissement, chargée d’assurer un suivi des jeunes dans la réalisation de leurs parcours. En prolongeant leur réflexion initiée dans la définition de leur projet de formation, cet accompagnement s’inscrit pleinement dans la continuité de la réforme de l’accès à l’enseignement supérieur.

Dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue étayée par des travaux de recherche, les comportements d’apprentissage seront étudiés par des techniques d’analyse de données, afin de faire évoluer l’accompagnement des étudiantes et des étudiants pour répondre au mieux à leurs besoins.

 

Des processus de réorientations facilités

La diversité des unités d’apprentissage permettra de proposer de nombreux parcours, notamment de préparer des réorientations réfléchies avec les étudiantes et les étudiants ou de les amener vers la découverte de nouveaux métiers en partenariat avec les acteurs socio-économiques.

 

Une ouverture sur les arts et la culture

@SPIRE fait également une place importante à l’art et à la culture, porteurs d’ouverture, qui contribuent fortement à donner du sens à l’apprentissage, en prenant la forme d’UA transversales ou encore de parcours suivis à la fois à l’université et dans les institutions partenaires du territoire.

 

Le numérique au cœur de la pédagogie

Dans cette transformation, le numérique est mis au service de la réussite des étudiantes et des étudiants aussi bien dans les contenus apportés qu’en support des méthodes pédagogiques déployées. Dédié aux étudiants de licences, un simulateur de parcours sera développé afin que chacun puisse construire son parcours en fonction des compétences visées. Cet outil sera exploité également pour l’aide à l’orientation des lycéennes et des lycéens ou dans le cadre de la formation tout au long de la vie.

 

 

EN BREF : @SPIRE, C’EST QUOI ?

 

Pour qui et pourquoi ?

Un nouveau modèle pour les lycéennes, lycéens, étudiantes et étudiants leur permettant de faire des choix dans le développement de leur projet personnel et professionnel tout en assurant leur insertion dans la vie active ;
Un nouveau modèle pour les acteurs et actrices de l’enseignement supérieur qui valorise leur rôle dans les transformations pédagogiques qui impactent aujourd’hui leur métier ;
Un nouveau modèle pour toutes et tous, pour une société ouverte à la formation tout au long de la vie.

Comment ?

Une reconstruction complète des maquettes pédagogiques des licences en unités d’apprentissage, une ré-ingénierie assortie de méthodes pédagogiques innovantes centrées sur l’étudiante et l’étudiant ;
Une meilleure préparation à l’entrée à l’université des bachelières et bacheliers par un partenariat renforcé avec les lycées du territoire afin de donner corps au continuum bac-3 / bac+3 et accroître la réussite des jeunes ;
Une orientation active qui replace l’étudiante et l’étudiant au cœur du dispositif en offrant des parcours diversifiés ;
Des outils de mesure de l’efficacité pédagogique construits avec l’appui de chercheuses et chercheurs en sciences de l’éducation.

 

 

LE PROJET @SPIRE EN DONNÉES ET CHIFFRES CLÉS

 

Une transformation de l’ensemble des 20 mentions de licence de l’USMB
Un déploiement sur 10 ans
Un projet de 29,1 millions d’euros dont 11 millions d’euros obtenus dans le cadre du PIA3

Le consortium du projet @SPIRE :

  • L’Université de Genève
  • L’École Supérieure d’Art d’Annecy Alpes
  • Le Club des Entreprises de l’USMB
  • La société Anyware en charge du développement des outils numériques indispensables au projet