Professeur de droit à HEC Paris depuis septembre 2014, Matteo Winkler porte un regard enthousiaste sur l’institution, son ambiance, sa richesse et son ouverture à la diversité.

 

Quelles ont été vos premières impressions sur HEC ?

Je suis arrivé en tant que professeur assistant au sein du département de droit. C’est un département particulier au sein d’une business school. On y parle une autre « langue »  que celle du business. C’était donc un grand défi pour moi de rejoindre HEC. Je venais de la faculté d’économie de l’université de la Bocconi à Milan. C’est une faculté avec une école de droit très prestigieuse composée de 50 professeurs. A HEC nous sommes 10 ! J’ai donc dû m’adapter à une nouvelle réalité et à des étudiants d’un profil nouveau pour moi. Enfin, en matière de recherche, j’ai orienté mes travaux sur des aspects plus business comme le droit des contrats, le droit des sociétés au-delà de mes deux spécialités en droit international privé des transactions et sur la diversité (LGBT).

« Je m’épanouis totalement en tant qu’enseignant à HEC ! »

Et au plan pédagogique ?

Dans une école de droit les étudiants sont assez passifs. Ils travaillent beaucoup à la maison et il y a peu d’interactions en classe. A HEC, c’est tout l’inverse ! Je n’ai pas d’ouvrage de référence, j’écris tous mes cours, je produis des matériels appropriés de manière à susciter l’interaction ; le tout en anglais. L’adaptation de ma pédagogie répond aussi à la diversité des profils de mes étudiants, à leurs cultures, à leur perception du droit, une discipline très technique. C’est très épanouissant pour un enseignant.

 

Cérémonie de départ des Promotions Hec 2014

Cérémonie de départ des Promotions Hec 2014 ©Jean-Marc Biais HEC Paris

étudiants HEC Paris

©Jean-Marc Biais HEC Paris

« Je donne à chacun l’occasion de s’exprimer. Je m’adapte à leurs sensibilités et cultures pour capter leur attention »

Comment sollicitez-vous vos étudiants ?

Je leur donne des articles à lire avant le cours, et nous discutons activement en classe. L’implication est une condition du succès, la participation fait partie de ma notation. L’étudiant travaille autant à la maison qu’en classe. C’est à la fois un défi et un grand plaisir pour moi d‘évoluer dans ma pratique pédagogique. Aujourd’hui je transmets des connaissances d’une autre manière : avec des slides, des articles d’actualité, des échanges et discussions autour de thématiques juridiques d’actualité comme la liberté d’expression, le brexit, les grandes transactions économiques internationales, la protection de l’environnement.

Vis ma vie d’étudiante à HEC Paris

Un réel soutien de l’école sur le thème de la diversité

 

Au-delà des cours, quelles sont vos relations avec les étudiants ?

Ma porte de bureau est toujours grande ouverte et les élèves sont nombreux à me solliciter pour un conseil, un avis. J’ai aussi travaillé avec les deux associations LGBT d’HEC du PGE (In & out) et du MBA (LGBT for business). A HEC j’ai trouvé sur ce thème une réelle collaboration institutionnelle. Notre directeur M. Todd mentionne régulièrement la diversité, et la problématique spécifique LGBT, lors de séminaires, de remises de diplômes. L’école est soucieuse de s’ouvrir à la diversité. Je m’investis en tant qu’enseignant dans l’organisation de conférences avec le soutien d’HEC.

Une culture relationnelle forte

 

Comment est l’ambiance entre profs ?

Il existe une culture relationnelle forte à HEC. Je suis particulièrement ravi de la qualité des relations et des échanges avec mes collègues du département de droit. Ils sont plutôt jeunes et engagés dans des thématiques de recherche variées et actuelles comme la régulation, le droit européen, le big data, le lobbying… D’une manière générale, j’ai été très bien accueilli par les collègues, par le Doyen, les personnels. J’aime m’impliquer dans mon institution, participer à la vie de l’établissement. C’est pourquoi je suis délégué du personnel depuis un an. Mon objectif est de porter la voix des professeurs. En tant que juriste je vois certaines choses en termes de protection sociale.

Hall du bâtiment T ©Jean-Marc Biais HEC Paris

Hall du bâtiment T ©Jean-Marc Biais HEC Paris

lac campus HEC

Le lac du campus d’HEC Paris ©Jean-Marc Biais

Votre endroit préféré à HEC ?

J’aime le hall au centre du bâtiment T à côté de la cafeteria. Il y a du soleil, c’est lumineux. C’est aussi très animé, les étudiants viennent y discuter, y déjeuner. J’y viens parfois travailler, rencontrer des étudiants.

Il y a aussi un avantage à être sur un  campus, c’est le parc, l’espace. J’aime particulièrement le lac du campus, très beau au printemps. C’est calme, il y a des tables. Je peux y travailler, j’aime y aller pour réfléchir.