Emblème de la première révolution industrielle, les Hauts-de-France ambitionnent aujourd’hui de devenir la région championne de la troisième révolution industrielle. Philippe Hourdain, Président de la CCI Hauts-de-France revient sur les atouts de la région la plus jeune de France pour y parvenir.

 

Dans les Hauts-de-France, on est déjà dans l’économie de demain ?

Absolument, car notre région peut devenir championne de la troisième révolution industrielle.  Comme le prouve rev3, une dynamique collective visant à transformer les Hauts-de-France pour en faire une des régions européennes les plus avancées en matière de transition énergétique et de technologies numériques. Dans ce cadre, nous participons au capital des entreprises ayant des projets innovants en lien avec la troisième révolution industrielle (développement durable, énergies nouvelles, green logistique et supply chain…). Un mouvement auquel s’associe aussi la population grâce au Livret rev3, un livret d’épargne unique en France dont 92 % des souscripteurs sont des particuliers. Pendant le confinement, nous sommes passés de 17 à 50 millions € souscrits !

 

Comment boostez-vous cette troisième révolution industrielle ?

Depuis un peu plus de deux ans, nous montons des accélérateurs rev3 dans la région (Douai, Arras, Lille, Dunkerque, Lens…) pour aider les jeunes à monter des entreprises rev3 avec l’accompagnement d’un conseiller de la CCI, des universitaires et la collectivité territoriale concernée. Ils accompagnent aussi des entreprises installées qui font évoluer leur modèle sur rev3. Nous participons également au Manifeste CO², Industries et Territoires à Dunkerque pour rappeler la mobilisation des acteurs industriels et portuaires sur la réduction des émissions de CO². A titre d’exemple, Aluminium Dunkerque produit l’aluminium le plus propre du monde.

>>>> IMT Lille-Douai partenaire d’un des premiers incubateurs rev3

 

Hauts-de-France et développement durable, pourquoi ça matche ?

Convaincu que la transformation numérique et énergétique est porteuse de business, nous avons souhaité nous insérer dans des projets qui incluaient, en plus de cette dimension, un volet green. Aujourd’hui,  nous avons acquis une « culture du vert » qui fait désormais partie de la spirale vertueuse de rev3. D’autant qu’au-delà de l’aspect responsable, la prise en compte de l’environnement est aussi une source de développement et de pérennité pour l’entreprise. Pour être toujours à la pointe, il n’y a pas que la transition numérique qui compte !

 

Vous êtes aussi une région économiquement très dynamique ?

Avec 210 000 étudiants (soit 9 % de la population estudiantine française), nous somme la plus jeune région de France. Nous comptons neuf universités, 35 grandes écoles et 10 % des ingénieurs français sont formés chez nous : une source de dynamisme extraordinaire. Nos jouissions aussi une très bonne entente et d’un vrai respect entre les milieux économiques et politiques locaux. Nous travaillons ensemble, en confiance et partageons tous la volonté de développer l’économie de cette région qui a beaucoup souffert de la fin de la première révolution industrielle.

>>>> Les valeurs du Nord sont aussi partagées par Jean-Philippe Ammeux, directeur de l’IESEG. Découvrez sa derière interview réalisée avec des étudiants de  la business school

 

Les actions de la CCI Hauts-de-France pour favoriser la montée en compétences des jeunes de la région ?

En tant que deuxième acteur de formation sur la région, nous formons 30 000 personnes / an. Des jeunes bien sûr, mais aussi des professionnels en formation continue pour aider les entreprises à aller toujours plus loin. En 2020, nous avons beaucoup investi dans l’apprentissage et sommes ainsi passés de 3 500 à 5 000 apprentis formés. Durant la crise Covid, nous avons également investi pour former en urgence les commerçants au développement de leur site internet et au commerce en ligne.

>>>> Découvrez l’EDHEC, une pépite de l’enseignement supérieur nordiste au travers de l’Interview Initiales de son directeur Emmanuel Métais

 

Les + de la région pour conquérir le monde en mode glocal ?

Son positionnement géographique d’abord, qui permet aux Hauts-de-France d’être la 5e région du pays en termes d’exportations. La tradition de l’entrepreneuriat familial ensuite. Portée notamment par notre Club des entreprises centenaires, elle pousse nos entreprises à investir sur leurs valeurs (esprit d’entreprise, vision, long terme, travail, relation humaine, innovation…) et leur pérennité plutôt qu’à penser résultat court terme. L’expérience de ces entreprises qui ont su traverser 100 ans d’histoire et rebondir avec résilience est d’ailleurs un vrai atout en ces temps de crise. Autre atout pour favoriser nos exportations : la Team France Export. Le rassemblement de toutes les solutions publiques proposées par les Régions, les services de l’Etat, Business France, les Chambres de Commerce et d’Industrie et Bpifrance pour faire gagner les entreprises françaises à l’international.

>>>> SKEMA BS, la plus glocale des business schools des Hauts-de-France

 

Je suis une entreprise : pourquoi m’implanter dans la région ?

Pour son emplacement exceptionnel, donnant accès facilement à beaucoup de capitales européennes, sa façade maritime de 237 km et ses 23 ports intérieurs (n’oublions pas que Lille est le 3e port intérieur de France), ses 80 millions de consommateurs, sa jeunesse, ses valeurs… et son climat, qui n’est pas aussi mauvais qu’on le croit !

 

Je suis un jeune diplômé : comment est ma vie si je m’installe dans les Hauts-de-France ?

Elle est culturelle, grâce à nos nombreux théâtres, cinémas, musée (le Louvres Lens, la Piscine de Roubaix…) et de superbes édifices comme la Cathédrale d’Amiens. Sans oublier notre littoral bien sûr. Elle est sportive, familiale, professionnelle, créative… Quelle que soit votre ambition vous avez la possibilité de la réaliser ici. Une belle vie en somme !

 

Halte aux clichés – Le regard du président de la CCI Hauts-de-France

A chaque fois qu’un reportage aborde la misère en France, on parle de Roubaix. Oui, c’est une ville qui connait des difficultés mais c’est aussi une ville qui a de vraies sources d’innovation et de créativité. C’était le berceau de la grande distribution et c’est aujourd’hui celui du e-commerce. Alors cessons cette image misérabiliste qui ne représente pas du tout son énergie et celle qui règne dans toute la région.

« Je suis confiant dans le dynamisme économique des Hauts-de-France ! Nous nous battons tous ensemble et nous avons une capacité de résilience sans doute plus forte qu’ailleurs » – Philippe Hourdain, Président de la CCI Hauts-de-France

 Le Nord : the place to be pour…

Bien débuter sa vie

Une localisation, stratégique, entre Paris, Londres et Bruxelles

Un tissu économique actif et dynamique

La qualité de la main d’œuvre et des infrastructures

Un patrimoine culturel foisonnant : du Musée du Louvres Lens au Carnaval de Dunkerque en passant par La Piscine de Roubaix

Et la gastronomie bien sûr ! Que vous soyez fricadelle dans une friterie, bière et potjevleesch dans un estaminet ou gaufres à la vergeoise et chicorée chez Meert, vous aurez toujours de quoi vous régaler !

 Et bien débuter sa carrière 

Près de 1 900 filiales étrangères ont déjà choisi les Hauts-de-France pour développer leurs activités en Europe.

Elles emploient 1 salarié sur 10 (1 sur 3 dans l’industrie) sur le territoire et génèrent près de la moitié des exportations régionales. 74 % des filiales de groupes étrangers implantés dans les Hauts-de-France sont à capitaux européens.

Plus de 60 sièges sociaux de groupes internationaux sont implantés dans les Hauts-de-France.

C’est la 1ère région européenne pour la vente à distance et le e-business, la 1ère région française pour l’industrie du verre et de la métallurgie, la 1ère région française pour les investissements étrangers et la 2e région française pour les assurances et le textile
C’est aussi la troisième place financière de France.

85 % des entreprises implantées dans les Hauts-de-France sont prêtes à recommander à une autre entreprise de suivre leur exemple (source enquête KPMG – Hauts-de-France, au cœur d’une région attractive).