Avec toute une carrière dans le secteur de l’énergie à son actif, David Monceau (Supélec 93) est plus que jamais motivé à éclairer la vie de ses concitoyens grâce aux énergies renouvelables. Témoignage du Directeur Bids de Voltalia. 

 

Votre pitch elevator pour présenter Voltalia ?

Fondé en 2005, Voltalia est un producteur indépendant d’électricité à partir d’énergies renouvelables : éolien, solaire, hydraulique et biomasse. Nous sommes présents sur toute la chaîne de valeur, de la construction des centrales à la vente d’électricité, en passant par le stockage d’énergie. Présente dans le monde entier, notre entreprise est en forte croissance. Notre mission : améliorer l’environnement mondial en favorisant le développement local grâce à nos valeurs entrepreneuriales, notre ingéniosité, notre esprit d’équipe et notre intégrité.

La raison de votre coup de cœur pour cette entreprise ?

C’est une société qui donne du sens à son action et embarque ses équipes dans cette direction. Une large autonomie nous est accordée. Nous pouvons être force de proposition et nous nous respectons mutuellement.

Expliquez-nous votre job.

Mon job consiste à coordonner les chefs de projets qui répondent aux appels d’offres. Ils associent l’ensemble des services de l’entreprise (technique, juridique, financier…) pour monter un dossier viable de financement de projet. Si une entité publique fait par exemple un appel à candidature en mettant à disposition un terrain pour y construire une centrale solaire, mon équipe va analyser l’opportunité commerciale et soumettre une offre au meilleur prix. Ce travail peut prendre 3 à 6 mois entre la présentation du cahier de charges et la remise de l’offre, avec des investissements totaux de 50 millions à 150 millions €.

L’étape-clé qui a forgé votre leadership ?

En 2006, je me suis expatrié aux Etats-Unis pour remettre d’équerre le périmètre d’un géant de l’énergie. Cette première expérience managériale m’a fait comprendre que manager c’est donner une vision et un cap, afin que les équipes puissent faire par elles-mêmes. Sans leurs expertises, nous ne pouvons prendre les meilleures décisions.

Les énergies renouvelables : le secteur qui vous faisait rêver ?

Quand je suis entré dans le monde professionnel, les énergies renouvelables n’étaient qu’au stade embryonnaire. Mais ayant fait toute ma carrière dans le monde énergétique, j’y suis naturellement venu. J’y suis resté car c’est un secteur avec de fortes valeurs que j’applique moi-même dans ma vie personnelle : recycler, ne pas gâcher, se poser la question de son impact sur l’environnement…

Imaginez-vous faire un discours aux étudiants de CentraleSupélec !

Je leur dirais la même chose qui m’a été dite en arrivant à l’école : continuez d’apprendre à apprendre tout au long de votre parcours.

Les jeunes dip’ de cette école : celles et ceux qu’il vous faut dans vos équipes ?

Bien évidemment ! Ils ont un bon bagage technique et une excellente capacité à structurer les problèmes et à les résoudre. C’est l’occasion pour moi de transmettre mes 30 années d’expérience dans le monde de l’énergie et d’être stimulé par leur dynamisme et leur audace.

L’argument de choc pour vous rejoindre ?

Chaque collaborateur peut dégager une fraction de son temps professionnel pour participer aux projets humanitaires de Voltalia via l’association we@voltalia. Laissez parler vos engagements !

#JobBoard

Voltalia recrute beaucoup de jeunes diplômés et collaborateurs en début de carrière sur les fonctions suivantes : ingénierie, construction, opération, vente, juridique, finance, RH… L’entreprise accueille également des stagiaires et apprentis. En 2020, ils étaient 40 stagiaires et apprentis en France et en Guyane, dont près de 50 % ont fini par être embauchés.

Contact RH : rhfrance@voltalia.com

Chiffres-clés : 1,3 GW en exploitation et construction à fin septembre 2020 / 1 000 collaborateurs dans 20 pays sur 4 continents / Quasiment 1 GW de nouvelles commandes depuis le début de l’année 2020 150,1 millions € de CA au 30 septembre 2020 (sur 9 mois)