Tressol Chabrier mise plein pot sur la transformation digitale de la distribution auto-moto  ! – L’interview de Guillaume Jégo

Interview de Guillaume Jego Tressol-Chabrier
DS STORE PERIPIGNAN

Pour la première fois de son histoire, le marché du véhicule d’occasion a dépassé les 6 millions d’unités en 2021 dans l’Hexagone. Une dynamique qui profite à Tressol Chabrier, acteur majeur de la distribution auto-moto dans le Grand Sud-Ouest français. Embarquement immédiat avec Guillaume Jego (Telecom Paris 03), directeur financier d’un groupe familial en quête de jeunes talents pour opérer un virage important de la digitalisation de ses activités.

L’atout majeur du groupe de distribution automobile Tressol Chabrier ?

Interview de Guillaume Jego Tressol-Chabrier

Outre notre développement multimarque important, c’est notre fort ancrage territorial dans la région Occitanie. Le secteur de la distribution reste un métier de commerce et de proximité. Le maillage resserré de nos 65 concessions nous permet de travailler sur les synergies et de développer un véritable service proche de nos clients.

Comment vous positionnez-vous sur ce marché du véhicule d’occasion, en pleine ébullition ?

Le véhicule d’occasion (VO) représente près de 60 % de notre activité, sachant que notre revente aux particuliers se concentre sur des véhicules de un à cinq ans. Notre plateforme internet auto-web.fr présente tous nos VO disponibles en concessions, aux mêmes conditions financières qu’entre particuliers, mais avec les garanties d’un professionnel. Nous travaillons beaucoup sur les sources d’approvisionnement, la présentation, le parcours client et avons même créé un label dédié aux VO.

Quelles opportunités les jeunes vont-ils trouver chez Tressol Chabrier ?

Le groupe opère un virage important sur la digitalisation de ses activités. Nous allons internaliser de la compétence en développements informatiques et recruter des profils spécialisés en data pour structurer la donnée issue de nos différents ERP. L’objectif est de l’exploiter à travers des tableaux de bord pour nos opérationnels et de développer le marketing prédictif afin d’adresser au mieux les besoins de nos clients.

Pourquoi avoir créé une Business Academy ?

L’idée, c’est de proposer un cursus de formation métier rémunéré à des jeunes diplômés ou à qui souhaite se reconvertir dans les métiers de la vente. Si cela se passe bien en intégrant une équipe de vente en concessions, nous leur proposons un emploi de vendeur.

Un groupe 100 % familial et régional, qu’est-ce que cela change ?

Tout d’abord la réactivité dans la prise de décision, cette agilité pour faire bouger les choses et prendre le bon virage quand il le faut. L’esprit de famille, c’est un président très impliqué dans la conduite des affaires et des salariés, parties prenantes du groupe. L’atout régional – outre le ciel bleu sur le pic du Canigou que je vois de mon bureau ! – c’est cette capacité à développer un maillage de proximité resserré pour proposer à nos clients un panel de services proches de chez eux.

Comment êtes-vous passé d’une formation d’ingénieur télécom à un métier financier ?

Dans le cadre d’un V.I.E. en Hongrie, j’ai débuté sur un poste de responsable informatique au sein d’une filiale bancaire du groupe PSA. J’ai évolué sur une fonction marketing dans la conception de produits financiers et ainsi mis le pied à l’étrier pour devenir contrôleur de gestion, puis directeur financier. Aujourd’hui mon périmètre d’action est large, incluant la partie système d’information. Ce lien avec ma formation d’origine m’a toujours permis de mettre en place des solutions innovantes visant à automatiser les processus de reporting financier et faciliter la remontée d’informations pour prendre les bonnes décisions.

Si vous n’aviez pas fait Télécom Paris, vous n’auriez jamais… ?

… pu profiter de belles expériences à l’étranger ! J’ai pu effectuer mes deux stages, ouvrier puis ingénieur, en Allemagne et aux Etats-Unis. C’est ce qui m’a donné le goût de repartir ensuite travailler comme V.I.E. à l’étranger.

Les principaux métiers sur lesquels vous recrutez ?

Data architecte, data scientist, expert reporting pour la partie SI, et bien sûr, des postes de commerciaux et d’experts mécaniciens dans nos 65 concessions multimarques !

Contacts : www.tressol-chabrier.com/recrutement-tressol-chabrier

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter