Linda Maisano (UTC, 98) a rejoint le groupe SNCF en 2000. 20 ans après, elle est aujourd’hui directeure de l’Établissement Infra-Circulation de Paris Sud-Est chez SNCF Réseau. Une carrière sur les rails dont elle aime partager la trajectoire avec les jeunes dip’.

 

À son arrivée au sein du groupe, à 23 ans, Linda Maisano s’est vu confier la responsabilité d’une équipe de 30 personnes. Aujourd’hui, elle manage près de 600 personnes qui assurent la circulation et la sécurité de 1 000 trains par jour. Un pari osé mais loin d’être isolé.

 

Être une femme permet parfois d’avoir des relations plus sereines

Au sein du groupe, vous êtes en effet poussé.e à évoluer tous les 3 à 5 ans et à alterner une fonction opérationnelle avec un poste plus fonctionnel. « La force de ce groupe, c’est la diversité de métiers et de terrains de jeu qu’il offre. En 20 ans, je n’ai jamais exercé deux fois le même métier. Les évolutions de carrière sont ici très fortes et on ne s’ennuie jamais. »  Et être une femme exerçant un métier technique n’est en rien un frein. Au contraire, la SNCF fait de l’attractivité de ses métiers envers les jeunes diplômées, une priorité. La féminisation de nos métiers est un enjeu fort.

SNCF, un réseau au féminin

Vous pouvez ainsi compter sur le réseau SNCF au féminin pour vous aider à endosser des responsabilités. Au programme : leadership, prise de parole, entrepreneuriat, préparation des entretiens, GPS de carrière…Mais c’est aussi un réseau qui est amené à traiter des sujets techniques ou business pour apporter de l’expertise et des préconisations au Groupe SNCF. « Le réseau est un formidable laboratoire pour montrer comment il est possible de travailler de façon a-hiérarchique entre personnes qui ne se connaissent pas. C’est aussi, grâce au programme de Mentoring, la possibilité de pouvoir accompagner une soixantaine de femmes chaque année. En tant que mentore, c’est aussi un exercice très enrichissant, c’est du don pour don. »

Les rôle modèles de Linda Maisano : si Linda Maisano aime accompagner les jeunes collaboratrices, elle a, elle aussi, pu s’appuyer sur certaines dirigeantes. Parmi lesquelles Virginie Abadie Dalle, fondatrice du réseau SNCF au féminin, et Bénédicte Tilloy, ex-directrice général de SNCF Transilien. « Toutes les deux, à leur manière, m’ont guidée. Elles m’ont montré que rester libre était la condition sine qua non pour rester alignée avec ses valeurs et savoir dire non. Il est essentiel de cultiver cette liberté. »

Diplômées, réseautez !

C’est pourquoi Linda Maisano vous invite à constituer vos réseaux dès les bancs de l’école. Développer votre réseau, c’est vous ouvrir de nombreuses portes… à condition de faire preuve de générosité en retour. « C’est une formidable opportunité. Alors que le monde de l’entreprise peut vous donner une vision réduite à votre activité, constituer son réseau vous ouvre à des domaines nouveaux et vous amène à voir les choses différemment… à condition de ne pas l’aborder avec une approche de consommateur. Vous devez donner pour recevoir en échange. » C’est dans cet esprit que Linda Maisano est également marraine de l’association Elles bougent depuis 2005.

 

Relevez le défi de l’écologie

C’est grâce à cette ouverture que vous serez les bienvenu.es au sein du groupe. « Rejoindre la SNCF, c’est participer à la transition écologique. » C’est aussi et surtout l’opportunité de vous impliquer dans de grands projets de développement tels que le Grand Paris, Eole – qui relie l’Île-de-France d’est en ouest –, le CDG Express ou préparer le réseau à accueillir les Jeux Olympiques de 2024. Parmi les compétences recherchées : management, maintenance, génie civil, intelligence artificielle, digital, gestion de projet, ouvrages d’art… « Les jeunes dip’ sont très attachés au sens de ce qu’ils font et abordent les problèmes différemment. C’est un enrichissement permanent pour les équipes de pouvoir accueillir de jeunes talents. »

Le conseil de Linda Maisano : « À mes yeux, l’empowerment n’est pas spécifiquement féminin ou au masculin. Il est lié à qui nous sommes, alors osez aller là où vous le souhaitez. J’ai démissionné de ma première entreprise pour rejoindre la SNCF car je voulais être sur le terrain malgré mon jeune âge. Restez vous-même, avancez et prenez du plaisir à ce que vous faites. Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous guider. »

« N’essayez pas de vous mettre dans les habits de ce que vous imaginez être un chef : soyez vous-même, soyez authentique, trouvez votre propre style managérial. »

 

Contact : linda.maisano@sncf.fr