« Osez rejoindre l’aventure de la transformation numérique chez RATP Infrastructures » – L’interview de Raphaël Blanchard

RATP Infrastructures interview Raphaël Blanchard

Troisième transporteur urbain dans le monde, la RATP est en pleine phase de modernisation et de digitalisation de ses pratiques au service de ses clients et de ses collaborateurs. Garant de la performance et de la disponibilité du réseau ferré sur l’ensemble de son cycle de vie, le gestionnaire d’infrastructures s’appuie sur les dernières technologies de supervision (IoT, intelligence artificielle…) mais aussi de modélisation/simulation numérique pour améliorer l’efficacité opérationnelle de ses activités d’ingénierie et de maintenance. Raphaël Blanchard (ECAM LaSalle 97), directeur technique et industriel chez RATP Infrastructures, nous en dit plus.

Votre direction expliquée à des jeunes diplômés qui ne vous connaîtraient pas encore, ça donne quoi ?

RATP Infrastructures interview Raphaël Blanchard

Nous sommes le gestionnaire d’infrastructures de la RATP : nous gérons le réseau ferré centenaire et historique d’Ile-de-France composé de 14 lignes de métro et de 2 lignes de RER. Nous allons bientôt assurer la gestion technique du Grand Paris Express qui va nous amener à doubler notre réseau d’infrastructure avec la mise en service des lignes de métro 15, 16, 17 et 18 à horizon 2030. La direction technique et industrielle de RATP Infra a une double mission : soutenir l’action quotidienne des opérations d’ingénierie et de maintenance à travers la mise à disposition de méthodes, d’outils numériques, de standards mais également conduire la transformation industrielle du gestionnaire d’infrastructures à travers un programme dédié.

Parlez-nous des missions de votre département au sein de la RATP.

Notre rôle est de maintenir, rénover et moderniser le réseau d’infrastructures de la RATP. Concrètement, nous assurons la maintenance quotidienne d’un des plus grands réseaux urbains au monde et nous nous préparons activement à l’arrivée des JO cet été à Paris. Notre mission consiste également à soutenir la modernisation du réseau avec le renouvellement du matériel roulant (RER et métro) et l’adaptation de nos infrastructures pour délivrer une qualité de service accrue pour nos clients. L’ensemble de ces opérations se fait en régime exploité et s’appuie sur des compétences très pointues en conduite de projets, en ingénierie et en maintenance.

Comment le numérique peut-il vous aider à atteindre vos objectifs et à gérer l’infrastructure réseau ?

Le numérique nous aide principalement sur trois axes. Premièrement, nous digitalisons nos pratiques pour améliorer l’efficacité opérationnelle de notre activité industrielle (projets, ingénierie, maintenance), aujourd’hui centenaire. Deuxièmement, le numérique nous aide à superviser, grâce aux nouvelles technologies, nos infrastructures en temps réel pour en faciliter la maintenance préventive et prédictive. Enfin, nous sommes engagés dans une transformation numérique de nos métiers pour accélérer nos activités et accroître notre performance sur la durée. Nous travaillons ainsi à améliorer nos processus métiers et à les outiller numériquement.

Quels sont vos challenges tech pour l’année 2024 ?

Nos challenges tech viennent soutenir notre démarche d’innovation, très orientée cas d’usages. Un des principaux défis est l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) pour étudier des comportements et voir comment l’IA, notamment générative, peut nous aider à améliorer notre performance opérationnelle. Nous travaillons aussi sur les jumeaux numériques sur les différentes phases de nos activités : conception, réalisation, exploitation/maintenance. L’enjeu ici est de constituer un patrimoine numérique pour faciliter l’ensemble de nos opérations en capitalisant sur nos savoir-faire, en développant la modélisation et la simulation numérique. Ce projet d’ampleur doit nous conduire à améliorer notre performance opérationnelle, à réduire nos temps de cycles et à nous doter d’un patrimoine numérique stratégique. En parallèle, nous développons de nouvelles technologies d’assistance physique, de réalité virtuelle et augmentée améliorant le quotidien de nos opérateurs de maintenance (robots, cobots, exosquelettes, lunettes de réalité augmentée).

Vous êtes directeur technique et industriel. Racontez-nous votre quotidien.

L’ADN de mon poste s’articule autour du management, de la transformation et du développement. Ma mission consiste à soutenir les opérations et à les accompagner dans la conduite de la transformation du gestionnaire d’infrastructures. J’interviens ainsi sur toute la chaîne de valeur de RATP Infra, de la conduite de projets jusqu’à la maintenance. Mon activité est très transversale, je définis le cap de la transformation industrielle et je pilote les chantiers de transformation pour atteindre une cible collectivement définie avec les départements opérationnels.

Le + du diplôme ECAM LaSalle ?

La formation d’ingénieur généraliste tout d’abord, qui permet aux diplômés de traiter rapidement sur le terrain des situations diverses et variées. La formation humaine ensuite, s’appuyant sur des valeurs fortes et favorisant l’action au service du collectif, est fondamentale pour un(e) jeune ingénieur lors de ses premiers pas dans la vie professionnelle. L’humain est au centre de toute activité industrielle et se place au cœur de la formation ECAM LaSalle. J’ai plus de 25 ans d’expérience et, à travers mon parcours managérial évolutif, j’ai pu enrichir cette formation humaine initiale très précieuse sur différents terrains à l’échelle locale et internationale.

Comment RATP Infrastructures participe positivement à l’humanité augmentée ?

De par notre mode de transport – parmi les plus décarbonés et notre engagement écoresponsable au quotidien – RATP Infrastructures joue un rôle clé au service de l’humanité augmentée. Cet engagement est d’autant plus fort que nous avons placé la sécurité, la qualité de vie au travail de nos collaborateurs et la modernisation de nos pratiques au centre de nos préoccupations. Notre ambition est de nous positionner comme un gestionnaire d’infrastructures ferroviaires de référence où il fait bon travailler ensemble. Richard Branson, illustre dirigeant de l’entreprise Virgin, a dit Occupez-vous bien de vos collaborateurs, ils s’occuperont bien de vos clients. Forts de cette conviction, nous démontrons notre volonté d’aller vers l’humanité augmentée.

#JobBoard

La RATP est un acteur de classe mondiale dans l’automatisation et le maintien en conditions opérationnelles de lignes de métro délivrant un haut niveau de performance. Pour cela, nous avons besoin de maîtriser toute la supply chain des acteurs assurant la gestion d’actifs de l’infrastructure, domaine moins connu des ingénieurs. Nous avons des opportunités très variées, allant de la responsabilité opérationnelle en conduite de projet, en ingénierie et en maintenance, à des domaines très transverses comme la supply chain, le lean management, l’innovation ou encore le digital. Mon message aux jeunes diplômés, et en particulier aux jeunes femmes : osez rejoindre l’aventure de la transformation digitale au sein de RATP Infrastructures. Vous contribuerez activement aux enjeux de transformation et de digitalisation de nos métiers. Vous rejoindrez une filière décarbonée d’avenir pleine de projets d’envergure qui portent des enjeux sociétaux et environnementaux majeurs pour les futures générations.

Contact : Site carrières de la RATP

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter