En 2011, Myriam Maestroni se lance et crée sa startup, Économie d’Énergie SAS. Elle se confie sur les enjeux qu’affronte le monde de la transition énergétique.

 

[La boss]

Pourquoi tout plaquer pour monter votre entreprise ? Je pense qu’il faut vivre en accord avec ses idées. Je suis très sensible à la cause environnementale et je voulais œuvrer pour la planète. Un autre aspect qui m’était cher, c’est l’approche client. Il était important pour moi de replacer les attentes des consommateurs au cœur de la stratégie. 

Un échec qui s’est avéré une clé de succès ? Le prix de l’échec est assez élevé. Je n’aime pas me pencher dessus. À l’inverse, je nourris une culture des petits succès. Dans les moments difficiles, il est important de pouvoir puiser son énergie dans ses réussites passées. Le monde nous apprend trop à alimenter les frustrations. Il faut savoir capitaliser sur ses succès.

[Le business]

Permettre aux usagers de faire des économies d’énergie, une belle ambition ? Pendant longtemps, les entreprises rendaient le consommateur passif, l’obligeant à se satisfaire de sa prestation. Avec nos 90 plateformes, nous permettons aux utilisateurs de devenir plus acteurs de leur destin énergétique. Économie d’Énergie SAS, c’est 15 millions de personnes sensibilisées, autant en B2B, qu’en B2C, qu’en B2B2C. Nous proposons des solutions accessibles à tous. Nous accompagnons les consommateurs dans une utilisation de l’énergie optimale, tant sur le plan budgétaire qu’environnemental.

Vous sensibilisez également à la transition énergétique ? Avec ma fondation E5T, j’ai créé des Universités d’été à La Rochelle ouvertes à tous. Nous y échangeons sur les enjeux de la transition énergétique. Nous avons également créé des clubs partout dans le monde : Tunisie, Chine, Espagne…

Votre entreprise dans 10 ans ? La tâche est énorme. Aujourd’hui, il y a 100 millions de logements en surconsommation en Europe. Et nous avons moins de 20 ans pour changer nos habitudes. En 7 ans, nous avons accompagné plus de 600 000 travaux énergétiques. Le plus grand défi est de pouvoir transposer cette opération à plus large échelle, très rapidement.

[L’audacieux]

Vous devez avant tout la réussite de vos startups à vos équipes ? Pour moi, il est important de conjuguer savoir, savoir-faire, savoir-être et savoir pourquoi. Le savoir-être, c’est ce qui a trait à l’intelligence émotionnelle, véritable pierre angulaire entre l’intelligence collective et relationnelle. Le savoir pourquoi, ce sont les raisons qui nous poussent à agir. C’est une réflexion plus globale sur ce que nous pouvons apporter en tant qu’humain. Il est important de mener des actions avec cœur et sincérité. En recrutement, je suis très attentive au fait de retrouver ces qualités chez les jeunes diplômés.

Les 4 qualités qui font tilt sur un CV ?

– L’ouverture à l’intelligence émotionnelle

– Le travail en équipe

– L’enthousiasme

– La créativité

 Six astuces pour réaliser des économies d’énergie ?

  • Baisser d’un degré sa température, c’est autour de 6 % d’énergie économisée
  • Se procurer des rideaux plus épais
  • Dégivrer son réfrigérateur
  • Ne pas mettre de plats chauds dans son frigo/congélateur
  • Éviter de laisser ses lumières allumées
  • Privilégier le covoiturage, le vélo, la marche

 

Sur les programmes comportementaux d’Economie d’Energie SAS, vous trouverez plus de 250 idées.

Chiffres clés : 200 collaborateurs / 80 millions de CA / 600 000 travaux de rénovation accumulés / présent dans 4 pays (France, Espagne, Italie, UK)

Contact : mmaestroni@economiedenergie.fr ; nsamama@economiedenergie.fr

Avec AKKA Technologies, passez le cap du handicap

AKKA Technologies a fêté en 2019 les 10 ans de sa politique d’inclusion des personnes en situation de handicap. Bilan.

La Banque Postale : les bons comptes font les belles réussites !

Pour Perrine Kaltwasser, Directeur des risques groupe, la finance est un secteur riche en opportunités pour les jeunes diplômés. A vous de les saisir !

Avec Bouygues Energies et Services : demain se construit aujourd’hui

Penser l’industrie de demain, voilà le quotidien de Carolle Foissaud, DG du Pôle Industrie de Bouygues Energies et Services.

Biscuits Bouvard : Initiales BB

Comme l’explique son DG Pierre Josselin, Biscuits Bouvard doit autant son succès à l’innovation qu’à son intelligence relationnelle interne…

ENGIE, 30 ans de politique handicap et toujours aussi innovant

Rachel Compain, directrice du développement social et diversité d’ENGIE nos explique comment le groupe réinvente et booste sa politique en faveur de l’inclusion du handicap en 2020

Air Liquide : « Nous voulons poursuivre et dynamiser notre politique de recrutement des personnes en situation de handicap. »

Comme l’explique sa Responsable de la mission handicap et inclusion Bérengère Lefort, une entreprise a beaucoup à gagner à être handi-accueillante…

Carrefour : grand consommateur de jeunes talents

La grande distribution fait sa grande mutation ! Tel est le défi d’Amélie Oudea-Castera, Head of e-commerce, data & digital de Carrefour.

France TV : construire ensemble la télé de service public de demain

Offrir des contenus de qualité au public le plus large en veillant au respect de ses missions de service public, tel est le défi que relève le groupe France Télévisions au quotidien. Explications de Francis Donnat, son Secrétaire général.

Jeune dip’ – Septodont : un binôme qui ne manque pas de mordant

Digitalisation, robotisation, intelligence artificielle… La dentisterie fait elle aussi sa mue technologique à l’image de Septodont.

Spurgin Léonhart, une PME en béton !

Rencontre avec Pierre Bollard (Arts et Métiers 84) DG de Spurgin Léonhart industriel français spécialiste des murs préfabriqués doté des usines les plus modernes d’Europe du secteur