POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Rencontre avec El Mouhoub Mouhoud le nouveau président de l’Université Paris Dauphine – PSL

L'Université Paris Dauphine PSL a un nouveau président : El Mouhoub Mouhoud ! Crédit Aurélien Guéry
L'Université Paris Dauphine PSL a un nouveau président ! Crédit Aurélien Guéry

Elu en décembre 2020 à la présidence de l’Université Paris Dauphine – PSL, El Mouhoub Mouhoud conjugue depuis deux mois gestion opérationnelle pour pallier la crise sanitaire et mise en place d’une stratégie ambitieuse et positive. Rencontre.

 

Comment va l’Université Paris Dauphine – PSL en cette période mouvementée ?

Nos étudiants sont impatients de revenir sur site et nous sommes aussi bien sûr impatients qu’ils reviennent. Dans cette période difficile, nous avons mis en place un dispositif de « veilleurs » pour détecter les situations de détresse psychique chez nos élèves et nos personnels. Nous utilisons toutes les brèches possibles pour permettre aux étudiants de revenir: ouverture en demi-jauge pour les 1A, TP en petits groupes, sessions de substitution pour les examens, ouverture du sport en extérieur…Le modèle pédagogique de Dauphine basé, dès l’origine sur des petits groupes, nous permet d’assurer un suivi plus granulaire. Un véritable atout. Je tiens également à saluer l’engagement et le dévouement de nos personnels et nos enseignants qui, au-delà de leur rôle de professeurs, n’hésitent pas à coacher leurs élèves et à leur consacrer du temps après les cours pour les accompagner.

Vous avez pris vos fonctions en plein cœur du second confinement. Comment avez-vous abordé le début de votre mandat ?

En tant que VP en charge des enseignants-chercheurs, j’ai vécu le premier confinement dans la gouvernance de Dauphine. J’ai construit mon programme à l’issue de ce premier confinement, ce qui m’a poussé à y intégrer l’anticipation de la persistance des conséquences de la crise. Après avoir dressé le portrait de « mon université de rêves pour 2030 », je suis ensuite allé avec toute l’équipe de campagne à rebours pour prendre en compte les contraintes et les transformer en opportunités : comment développer la modularité et la flexibilité des locaux, comment réorienter la stratégie internationale vers plus de mobilités longues, comment cartographier et revoir nos relations internationales…

El Mouhoub Mouhoud – Président de l’Université Paris Dauphine – PSL – Crédit Henrike Stahl

Vous êtes président mais aussi enseignant-chercheur agrégé des facultés de sciences économiques. Que vous apporte ce background ?

Je suis un économiste qui a toujours été soucieux de ne pas rester circonscrit à l’académique. Pendant 12 ans j’ai fait le pont entre recherche académique et politique publique en tant que conseiller scientifique au Commissariat général du Plan (France Stratégie). Si je ne compte pas arrêter de réfléchir sur mes activités de recherche (je vais même continuer à assurer quelques heures de cours), je deviens pour les quatre prochaines années un enseignant chercheur mettant sa réflexion économique et sa connaissance concrète du milieu de la recherche et de l’enseignement au service de la collectivité.

Votre méthode pour y parvenir ?

En temps de crise, le meilleur moyen d’innover est de rester centré sur ses missions fondamentales. Et pour nous, ces missions sont la formation, la recherche et la formation continue au sein et avec les établissements de PSL. Nos six laboratoires de recherche et leurs chercheurs de haut niveau nous permettent de capitaliser sur nos compétences de base et de créer de la pluridisciplinarité, tout en respectant nos principes d’excellence et de sélectivité, notre marque de fabrique. Nous allons donc poursuivre le déploiement du programme « Dauphine Numérique », en créant un parcours de master internationalisé alliant IA et sciences des organisations et de la décision. Les profils étudiants étant appelés à évoluer avec la réforme des lycées et du baccalauréat, nous proposerons aussi des parcours pluridisciplinaires conformes aux nouvelles attentes, notamment un parcours de Licence Sciences et Arts, en double diplôme avec les autres établissements de PSL.

>>>> Du côté des assos : Dauphine Junior Consulting a remporté le Prix d’excellence !

Où en est le projet immobilier de l’Université Paris Dauphine – PSL ?

Il répond à une nécessité absolue d’adaptation (accessibilité, augmentation des espaces…) mais est aussi une occasion unique de rendre le campus plus numérique et plus durable. Une modernisation que j’entends collective : nous allons conduire une concertation avec les étudiants, les enseignants et les personnels pour que cette transformation prenne en compte les avis de tous et les changements de comportements liés à la crise. Le développement durable y sera central bien sûr… et ce n’est pas nouveau à Dauphine ! Nous avons en effet créé un poste de responsable RSU dès 2016. Dans la continuité de cet engagement, un nouveau Conseil environnemental et social sera très bientôt mis en place, afin de favoriser une action volontariste en mobilisant toute la communauté dauphinoise sur ces questions (réduction de l’impact écologique et de la production de gaz à effet de serre de l’établissement, formation des étudiants à ces enjeux…).

Quel message souhaitez-vous adresser aux étudiants ?

Je vois vos difficultés et votre détresse aujourd’hui et nous faisons tout ce qui est possible pour vous accompagner. Ayez confiance en vous, en votre capacité à rebondir et en votre université. La qualité de nos diplômes ne s’est pas érodée avec la crise et les classements de Dauphine se sont même renforcés avec la 36e place de PSL dans le classement de Shanghai. Ensemble, nous allons réussir à surmonter la crise et à anticiper une persistance du risque sanitaire ou des chocs liés à des risques d’autres natures. Car c’est ça le socle de Dauphine : allier solidarité collective et réussite individuelle. J’ai confiance en vous et en toute la communauté dauphinoise !

Et aux alumni ?

J’ai travaillé dans de nombreux établissements mais j’ai posé mes valises à Dauphine car on y combine remarquablement une recherche de haut niveau et une formidable insertion professionnelle. Une insertion dans laquelle les alumni jouent un rôle important bien sûr (en stage, alternance ou premier emploi). S’ils répondent déjà présents à nos côtés, notamment via la Fondation, je suis certain que nous pouvons aller encore plus loin. Vous avez été à Dauphine et vous serez toujours Dauphinois. Dauphine, vous pouvez la servir mais sachez que ses talents, ses jeunes diplômés, peuvent aussi servir votre performance.

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

concours Ecricome 2022

Une nouvelle école rejoint le concours Ecricome 2022

Le club s’agrandit ! Après l’arrivée de l’EM Strasbourg et de Rennes School of Business en 2019, c’est au tour de Montpellier Business School (MBS) de rejoindre la banque le concours Ecricome pour 2022. Le point sur toutes les nouveautés de la banque d’épreuves pour sa prochaine édition

Lire la suite »

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter