Bonne nouvelle : plus besoin d’être un « ancien » pour rejoindre une association d’alumni. De plus en plus d’associations de diplômés ouvrent en effet leurs portes aux étudiants de leur école. A la clé : un réseau toujours plus dynamique et des opportunités toujours plus nombreuses.

 

Le réseau n’attend point le nombre des années. Alors n’attendez pas d’avoir besoin de l’association des alumni de votre école pour vous rapprocher d’elle. « C’est la possibilité d’enrichir très tôt votre réseau et une opportunité privilégiée de trouver un stage ou une alternance et même, si vous vous projetez plus loin, de trouver un emploi avant même de sortir de l’école » introduit Stéphanie Lesault, responsable de la gestion des alumni d’EM Strasbourg. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Océane Zwick, étudiante en 2è année du programme ICN Grande Ecole est aujourd’hui présidente de l’association ICN Alumni junior. « Une association étudiante qui se fait le relais de l’actualité des alumni auprès des étudiants. Je suis convaincue que pour construire un réseau il ne faut pas se limiter à ses pairs mais au contraire profiter le plus tôt possible de l’expérience de ceux qui nous ont précédés pour s’inspirer de leurs carrières et de leurs métiers » assure-t-elle.

 

Ça vaut le coût ?

S’y prendre tôt donc, mais à quel prix ? A l’EM Strasbourg, les frais d’adhésion et de cotisation sont intégrés dans les frais de formation : les étudiants font donc tous partie de l’association dès la première année… et bien plus encore, la cotisation étant une cotisation à vie. Il en va de même à Montpellier Business School, qui pratique la cotisation à vie depuis 2011. « Dès leur premier pas à MBS, nos étudiants sont mis dans une posture réseau : comment en profiter, comment en faire profiter les autres et comment donner de leur temps » indique Sophie Buisine, responsable du service MBS Alumni. Et ça marche ! Preuve en est avec EM Normandie, qui pratique elle aussi la cotisation à vie depuis plusieurs années. « En 2019, 80 % des adhérents de 1A ont fait ce choix, tout comme 50 % des membres de la communauté » rappelle Domitille Mesnard, Déléguée Générale d’EM Normandie Alumni.

 

Prenez votre temps 

Un investissement financier mais surtout un investissement pour l’avenir, qui n’appelle pas forcément un ROI immédiat. « Il ne faut pas être dans une posture, « je paye et je veux avoir tous les bénéfices tout de suite ». C’est un investissement dans un réseau qui vous rendra toujours au final.  Car plus on se revendique d’un réseau, plus il est dynamique et plus il est dynamique, plus il fait rayonner votre diplôme. Quand on est dans une école qui monte comme ICN BS, il faut miser dessus dès maintenant ! » insiste Océane Zwick.

Dans cette optique d’autres associations ont même décidé d’aller plus loin. Comme NEOMA Alumni qui propose gratuitement à tous les étudiants de l’école, cotisants ou non, un certain nombre de services. Ces « membres de droit ont notamment accès au moteur de recherche de l’annuaire des alumni, à une adresse mail de rédirection à vie, ainsi qu’un accès à certaines conférences. Et pour ceux qui souhaitent cotiser, il leur en coûtera 25€ / an seulement pour bénéficier, en plus, de vidéos de conférences, du magazine de l’association, de simulations d’entretien, de mises en réseau avec des experts ou encore d’une assistance juridique.

 

Devenez des happy fews !

Car devenir membre d’une association d’alumni quand on est étudiant, c’est aussi s’ouvrir les portes d’événements privilégiés : afterworks, conférences, visites d’entreprises ou même compétition de golf. Un mode « service + » qui s’avère aussi très utile lorsqu’on part à l’étranger. « Grâce à nos 23 ambassadeurs dans 10 pays, nos étudiants savent qu’ils peuvent compter sur le réseau partout dans le monde, obtenir des astuces, des conseils pour s’installer ou débuter un job. Ils ne se sentent plus seuls, ils savent que le réseau est là et c’est une vraie force » affirme Stéphanie Lesault d’EM Strasbourg.

En plus du traditionnel accès à l’annuaire, MBS Alumni propose ainsi par exemple aux étudiants de 2A du PGE de participer au Global Network Challenge en les mettant au défi de créer un réseau virtuel éphémère. « Le DDay Meet My Network, rassemble quant à lui une fois par an plus de 500 personnes dont 100 à 150 diplômés issus du monde entier, de tous les programmes et de toutes les promos, autour de 30 tables-rondes en simultané sur des thématiques proposées par les alumni ou les étudiants eux-mêmes » rappelle Sophie Buisine avant de donner rdv le 25 mars 2021 pour la prochaine édition.

 

Alumni vs LinkedIn : le match ?

Une pierre de plus dans le jardin de LinkedIn, réseau professionnel par excellence. Car toutes les associations d’alumni s’accordent sur ce point : ce n’est pas un concurrent mais bien un complément. « LinkedIn est un réseau tellement grand qu’il ne propose que des personnes avec lesquelles on a des contacts similaires et pas forcément les profils qui nous intéressent. Alors que ça peut être un peu terrifiant d’envoyer un message sur LinkedIn à quelqu’un qu’on ne connait pas, alors qu’avec ICN Alumni, on est plus en confiance : c’est comme notre mini LinkedIn personnalisé ! » assure Océane Zwick.

 

Autre atout de taille pour les assos de diplômés : le supplément d’âme. « Nous avons tous le même badge, nous sortons tous de la même école et c’est hyper fort. Lors d’une première prise de contact sur LinkedIn, le taux de retour oscille entre 12 et 20 %. Mais lorsqu’on passe par le réseau, on a deux tiers de chance qu’on nous réponde, C’est une énorme porte d’entrée et moi ça m’a bcp aidé dans ma recherche de CDI » ajoute Loïc Sitbon, diplômé Montpellier BS 2019. « Etudiants ou diplômés, nous partageons les valeurs et l’ADN acquis à l’école. Quand un NEOMA parle à un autre NEOMA, un lien particulier se crée tout de suite, ils ont envie de partager, de s’aider, en faisant tomber toutes les différences. Un sentiment de partage qui va de pair avec une réelle envie de redonner un peu de ce qu’on a reçu. C’est d’autant plus fort chez nos membres qui partent à l’étranger. 25 % de nos diplômés vivent en dehors de nos frontières, alors quel que soit le pays où on part, on sait qu’il y a toujours un diplômé qui pourra nous aider. Le réseau d’alumni c’est le phare dans la tempête ! » ajoute Agnès Flouquet, Executive Director de NEOMA Alumni.

« Intégrer une asso d’alumni quand on est étudiant, c’est une démarche plus qu’un déclic. On ne se lève pas un matin en se disant « je fais mon réseau », ça prend du temps. Alors, ne perdez plus de temps et commencez à le construire le plus tôt possible ! » – Loïc Sitbon, diplômé Montpellier BS 2019

 

Comment  (bien) contacter un alumni ?

 Les 5 conseils d’Agnès Flouquet, Executive Director de NEOMA Alumni et de Domitille Mesnard Déléguée Générale EM Normandie Alumni.

 

#1 Osez ! Allez-y au pire on vous dira non… ou oui !

#2 Respectez les codes de savoir vivre : pas de tutoiement direct et attention à l’orthographe !

#3 Ne demandez jamais un job, un stage ou une alternance, demandez des conseils.

#4 Pour une première prise de contact, optez toujours pour le mail, jamais le téléphone, même si son numéro est indiqué sur son profil.

#5 En cas de non-retour, relancez une fois, mais pas deux. Et n’oubliez jamais de faire un feed-back.