POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Plan France Relance : demain nous appartient !

Plan France Relance
crédits Unsplash

Boostées par de nouvelles perspectives business challengeantes dans l’Hexagone et à l’international, par l’envie des jeunes talents de donner du sens à l’économie de demain, les entreprises pensent relève, prospective et avenir. Le plan France Relance n’y est pas pour rien ! Explications.

Si la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de Covid-19 a plongé les entreprises françaises dans un climat d’incertitudes, cela ne les empêche pas de voir loin. Bien au contraire. Adieu sidération et tergiversation, bonjour projection et innovation ! Le plan de relance économique présenté par l’Etat français, France Relance, s’est révélé être un formidable moteur pour faire avancer les entreprises dans la bonne direction : celle d’un futur prospère et durable au sortir de la crise.

France Relance : qu’est-ce que c’est ?

Après les mesures de protection et de soutien, est venu le temps de la relance. France Relance est évoqué pour la première fois le 14 juillet 2020 par le président de la République, Emmanuel Macron. En septembre 2020, ce plan de relance historique est officiellement lancé. Cette feuille de route 2020-2022 pour la refondation économique, sociale et écologique du pays, propose des mesures concrètes et à destination de tous : particuliers, entreprises, associations, collectivités, entrepreneurs… Son ambition est double : relancer l’activité économique française à la suite de la crise et préparer l’avenir à horizon 2030. Autrement dit, transformer l’économie en investissant prioritairement dans les domaines les plus porteurs pour aujourd’hui comme pour demain. 100 milliards d’euros d’investissements, dont 40 milliards de contribution européenne, sont mis en œuvre afin d’atteindre ce dessein.

NextGenerationEU, le plan de relance pour l’Europe

Près de 40 milliards d’euros du plan France Relance sont financés par l’Union Européenne grâce à NextGenerationEU. C’est le nom donné au plan de relance européen de 750 milliards d’euros validé par les 27 chefs d’État et de gouvernement le 21 juillet 2020. Cet instrument temporaire de relance aide les États membres à faire face aux conséquences économiques et sociales de la pandémie de COVID-19, tout en faisant en sorte que leurs économies entreprennent les transitions écologiques et numériques nécessaires pour accroître leur résilience.

Les trois volets du plan France Relance

Le plan de relance économique de la France repose sur 70 mesures réparties selon trois piliers.

#1 La transition écologique

Sur les 100 milliards d’euros du plan France Relance, 30 milliards d’euros sont destinés au financement et l’accélération de la transition écologique de l’économie française. L’objectif est qu’elle soit plus durable et plus économe de nos ressources naturelles. Parmi les mesures phares de ce volet, la décarbonation de l’industrie et de l’énergie, la recherche et le développement de technologies vertes, ou encore la rénovation énergétique des bâtiments publics de l’Etat et des bâtiments privés via le dispositif MaPrimeRénov’. Dans ce cadre, certains établissements du Supérieur engagent des travaux de rénovation de leurs campus.

#2 La compétitivité des entreprises

Plus verte mais aussi plus compétitive ! La santé de l’économie française est interdépendante de la résilience économique et de l’indépendance technologique des entreprises. Aussi, cette deuxième partie du plan dotée d’un budget total de 34 milliards d’euros, vise à donner aux entreprises les conditions les plus favorables au développement de leurs activités et ainsi créer de nouveaux emplois sur le sol français. Cette orientation stratégique se concrétise à travers le soutien financier aux entreprises dans leurs démarches de prospection à l’export, le soutien à l’investissement et la modernisation de l’industrie, les aides France Num pour la transformation numérique des TPE / PME, les prêts participatifs Relance (PPR)…

#3 La cohésion sociale et territoriale

Enfin, le plan de relance soutient aussi la France dans sa diversité sociale et territoriale. Une enveloppe de 36 milliards d’euros a donc été allouée à la lutte contre les inégalités, en grande partie causées par l’impact économique de la crise. Ce pilier porte ainsi un élan collectif pour sauvegarder l’emploi, accompagner les personnes précaires et encourager la solidarité entre les générations et entre les territoires, métropolitains comme d’outre-mer. Comment ? L’État a mis en place l’activité partielle longue durée, investit massivement dans le secteur de la santé et les collectivités territoriales, facilite la formation et l’insertion des jeunes et des personnes en situation de handicap sur le marché de l’emploi, notamment par l’apprentissage, ou encore, favorise par des subventions l’embauche ou la reconversion des jeunes et des travailleurs vulnérables vers les secteurs porteurs. A ces fins, le plan « 1 jeune, 1 solution » a été lancé à l’été 2020 dans le but d’aider les jeunes à faire face à la crise en permettant à chacun de trouver une solution adaptée à ses besoins.

>>> Dans le cadre du plan France Relance, Arts et Métiers se mobilise pour préserver l’emploi de R&D

Construire la France de demain

France Relance fait ainsi le pari d’une France renforcée par la crise d’ici 2030 : plus durable, plus compétitive et plus solidaire, avec une priorité absolue, l’emploi, en particulier des jeunes. Au-delà des enjeux immédiats liés à la crise, le programme voit et va plus loin. Il répond aux défis structurels de la France et accélère les transitions écologiques, industrielles et sociales du pays. Un an après son lancement, 47,4 milliards d’euros étaient déjà engagés en septembre 2021. Dans une interview accordée à Monde des Grandes Ecoles et Universités et publiée en septembre 2021, Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, faisait quant à elle un état des lieux du plan « 1 jeune, 1 solution ». « Un an après son lancement, les résultats sont là : plus de 2 millions de jeunes ont d’ores et déjà trouvé une solution. 1,8 million de jeunes de moins de 26 ans ont été embauchés entre août 2020 et mai 2021. C’est quasiment autant qu’avant la crise à la même période. Cela montre que le plan a permis de maintenir le niveau des embauches, malgré la crise inédite que nous avons connue. Par ailleurs, grâce aux primes à l’apprentissage que nous avons mises en place, près de 526 000 jeunes ont signé un contrat en 2020, dont beaucoup dans l’enseignement supérieur. Là aussi, c’est un record historique et ce, malgré la crise. Le plan « 1 jeune, 1 solution » porte donc ses fruits et notre mobilisation pour la jeunesse ne faiblira pas ! »

Connaissez-vous le Train de la relance ?

Le Train de la relance a sillonné, du 6 septembre au 2 octobre 2021, les régions de France pour présenter les enjeux du plan France Relance et informer les citoyens et citoyennes de toutes les opportunités qu’il offre, près de chez eux. Ce train-expo était composé de trois entités : une voiture dédiée à France Relance, une voiture-studio radio avec Reporters d’espoirs et les partenaires médias locaux, et une voiture sur la mobilisation des énergies positives, animée par le Printemps de l’Optimisme. Au programme : rencontre avec les entreprises qui recrutent dans la région, découverte des mesures de France Relance et ateliers. Paris, Amiens, Caen, Marseille, Besançon… Le dispositif est resté 48h en gare à chaque étape.

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter