Entreprise de Conseil et de Services du Numérique pas tout à fait comme les autres, onepoint connaît une croissance à deux chiffres et cultive une vision du business centrée sur le client, mais focalisée sur ses collaborateurs et… le bonheur ! Résultats à l’appui. Rencontre avec Guillaume Coursin (Université de Technologies 99, INT Management 2000), Business Development Partner, en charge du Marketing et des Alliances…

 

A l’heure où la plupart des entreprises quittent Paris pour la périphérie, les équipes de onepoint viennent d’intégrer leur nouveau siège de 3 690 m2 sur 5 étages, un ancien bâtiment de France Télécom entièrement réaménagé, où chaque mètre carré a été traité avec soin, ensoleillé, sis à deux pas du Trocadéro. A l’intérieur, « l’Appart » (avec son billard, ses canapés, son coin cheminée), « le Loft », « la bibliothèque » ou encore cette immense terrasse qui domine Paris avec vue sur la Tour Eiffel et la Défense donnent le ton concernant cet ovni du secteur des ESN (ex SSII) qui a doublé son CA et son personnel en 2015 (voir encadré). « Ce siège emblématique traduit bien l’esprit de l’entreprise, explique Guillaume Coursin : technologie, élégance et bienveillance… se sentir chez soi est une des clés du succès de onepoint. Mais cet enracinement parisien traduit également la forte volonté entrepreneuriale de son président-fondateur, David Layani, d’inscrire sa success-story dans la durée, de poursuivre ses investissements, qu’il s’agisse du bien-être de ses collaborateurs, ou des relations avec les clients et les partenaires. Implantée au Canada dès 2003, onepoint s’est, depuis, installée en Chine, Tunisie, Benelux et se lance aujourd’hui aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. » Proposant à ses clients une offre intégrée mise au service de leur agilisation et de leur digitalisation « avec une bonne dose de disruption », onepoint a organisé son activité en quatre grandes « communautés métier » dédiées aux grands secteurs que sont la Banque-Finance-Assurance, les Médias-Services- Télécommunications, les Industries et enfin les Services Publics. Ses clients ? La plupart des grands noms et « grands comptes » de l’hexagone, depuis la Banque de France ou le ministère de la Justice jusqu’à EDF, en passant par BMW et Carrefour, et toutes les grandes banques françaises.

« L’appart », lieu d’accueil © Gcoursin

« L’appart », lieu d’accueil © Gcoursin

CINQ À SEPT…

Outre le souci constant de la relation client et l’engagement extrêmement fort des équipes, Guillaume Coursin explique le succès de l’entreprise par sa capacité à innover. « La créativité est constamment stimulée en interne. Par l’ambiance de travail, les échanges, les laboratoires d’innovation (appelés en interne les GOPLab) qui permettent à chacun de se lancer sur le sujet innovant qui lui plaît. Il y a également les 5 à 7 réguliers organisés autour de startups et de témoignages, l’intégration des nouveautés technologique dans notre quotidien, etc. Quant à savoir pourquoi notre notoriété n’est pas plus importante, c’est simple : nous communiquions très peu jusqu’en 2013… sans doute pour vivre heureux ». Partenaire en charge du développement depuis 4 ans et demi, du marketing et de la relation avec les partenaires, Guillaume occupe une fonction transversale comportant une bonne dose d’accompagnement et de conduite du changement. « Il s’agit de créer l’environnement le plus propice pour chaque communauté, de maintenir également l’actuelle proximité avec les équipes commerciales et le terrain en dépit de notre croissance extrêmement rapide. Centrés à l’extérieur sur le client, nous travaillons en interne essentiellement sur l’humain, le talent et les compétences des personnes qui constituent la clé de notre réussite dans notre métier. Concernant la fonction marketing, elle reste très participative, diffuse, ouverte à tous les collaborateurs onepoint : initiatives internes, veille, blogs, publications, participation aux salons, valorisation des apports, chacun travaille de fait à son propre marketing individuel tout en se mettant au service du collectif. Une approche conciliant marketing et ressources humaines qui rend notre travail aussi motivant qu’enrichissant et renforce encore son sens et sa valeur. »

« L’ENJEU ACTUEL DE ONEPOINT EST DE CONTINUER À CULTIVER UN CLIMAT DE BONHEUR EN ÉTANT DÉSORMAIS MOINS CACHÉ  »

 

APPRENDRE, TOUJOURS !

Ayant complété son diplôme d’ingénieur en système mécanique par un 3e cycle apte à lui délivrer le sésame recherché pour entrer dans le conseil en systèmes d’information, Guillaume Coursin entre alors chez Andersen Consulting devenue Accenture. « Je pensais juste y faire mes armes, rester 2 ou 3 ans… qui se sont allongés finalement à plus de 10 ans. Le milieu est un écosystème fermé extrêmement exigeant où chacun se focalise sur ses résultats, moi comme les autres, mais il me manquait quelque chose pour m’épanouir complétement et je suis finalement parti pour entreprendre, ce que je souhaitais de longue date. J’ai racheté une startup, que j’ai été contraint de liquider après 9 mois de reprise, puis j’ai recréé une structure dont je m’occupe en parallèle. Je pensais réellement ne plus travailler dans le conseil, mais le projet de David Layani est tellement dynamique, engageant, différent… La moyenne d’âge de l’entreprise est celle de son fondateur ; 36 ans et l’on y vit une véritable aventure, partagée, avec ce petit grain de folie et ce « supplément d’âme » (nos collaborateurs dixit !) qui changent tout. »

BIENVENU(E)S À BORD !

« Développeurs en tous genres, commerciaux, financiers, architectes, logisticiens, consultants… on embauche dans tous les métiers. 25 % de nos collaborateurs sont de jeunes diplômés. Ils arrivent ici dans un environnement d’experts prêts à les intégrer (nous fêtons des départs à la retraite ; ici, les gens restent). Tout comme nos clients et concurrents, nous sommes particulièrement en recherche de jeunes diplômés « couteaux suisse » qui soient technophiles et avons d’ailleurs embauché le premier diplômé de l’école 42, ancien étudiant en médecine reconverti aux nouvelles technologies. Mais nous étudions chaque candidature au cas par cas : personnalité, créativité, esprit entrepreneurial comptent autant que le parcours scolaire. Nous sommes une entreprise multiculturelle, métissée à tous points de vue, sans tabou qui cultive la compétence et les talents individuels. Il convient néanmoins au départ d’être curieux et d’avoir cette capacité à appréhender le métier du client permettant d’y associer les bonnes solutions technologiques. Nous avons en ce moment de très forts objectifs de recrutement, de plus de 500 collaborateurs par an et accueillons continuellement des stagiaires que nous intégrons à nos divers projets internes liés à l’innovation : R&D, prototypage, connectique, robotique, sémantique… Présents à Nantes et Bordeaux, et bientôt à Toulouse et Lyon, onepoint offre des opportunités en province. On dit souvent que pour vivre heureux, il faut vivre caché. Pourtant le bonheur est la seule chose qui double lorsqu’on la partage. Alors, comme nous éprouvons énormément de bonheur à rendre nos collaborateurs heureux et fiers d’être chez onepoint, nous avons décidé de communiquer davantage pour attirer toujours plus de monde… »

PETITS CONSEILS ENTRE AMIS… A ceux qui se dirigent vers le salariat, je dirais de choisir (parmi ce qui se propose) un poste s’approchant au plus près de leurs aspirations, dans le prolongement de leurs études et de prévoir ensuite des points d’étape pour faire le point et éventuellement pivoter vers d’autres métiers. A ceux qui souhaitent entreprendre, je dirais de le faire tant qu’ils disposent du temps pour le faire ! Mon expérience personnelle m’a également appris qu’il fallait être connecté : réseau personnel et professionnel, coach ou parrains… et rester connecter avec ses proches, sa famille… C’est essentiel car entreprendre, c’est rechercher un épanouissement et un bonheur que vous renvoie les autres, dans votre entreprise, et dans votre sphère privée.

 

DES CHIFFRES ET DES ÊTRES : onepoint ambitionne de réaliser 200 M€ de CA en 2016 et d’employer 2 000 collaborateurs à la fin de l’année et 10 000 collaborateurs dans 5 ans.

 

JB

CONTACT : g.coursin@groupeonepoint.com@Gcoursin