POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

MAIF Start Up Club : un dispositif engagé – L’interview d’Angela Feliciano et Thomas Ollivier

Angela Feliciano et Thomas Ollivier défendent leurs engagements au sein de la MAIF. Parmi ceux-ci : la parité. Leur interview.
Crédits Nicolas Friess/MAIF

Angela Feliciano (Université de Cergy-Pontoise 97), Chief Operation Officer du Maif Start Up Club, et Thomas Ollivier (SKEMA 03), Responsable Développement & Partenariat à la MAIF, défendent leurs engagements. Parmi ceux-ci : la parité. Interview.

Présentez-vous !

Angela Feliciano et Thomas Ollivier défendent leurs engagements au sein de la MAIF. Parmi ceux-ci : la parité. Leur interview.
Angela Feliciano ©Firmino Salgueiro

Angela Feliciano. Je suis une femme pleine d’énergie et impliquée, responsable du dispositif Start Up Club, qui œuvre et accompagne les startups et corporates alignés sur nos valeurs collaboratives, sociales et solidaires grâce à nos ressources et nos expertises.

Thomas Ollivier. Un militant souriant, avec l’optimisme comme point d’appui, qui explore et stimule de nouveaux leviers de développement pour le groupe.

La MAIF est une entreprise très engagée sur le plan social et solidaire.

T.O. Depuis toujours,MAIF a un arbre des valeurs dont les racines ne bougent pas : laïcité, respect, tolérance. Les valeurs de solidarité, de confiance et d’efficacité en constituent les branches principales. Elles se sont illustrées tout au long de notre histoire. Aujourd’hui entreprise à mission, MAIF les réaffirme à travers sa raison d’être qui place l’attention sincère, pour nos parties prenantes, au cœur de nos actions et de nos décisions.

Et vous, êtes-vous engagés ?

A.F. Je suis très investie dans des sujets qui me sont chers : développement durable, inclusion, parité… Mon fort engagement vient peut-être du prénom que m’ont donné mes parents, en hommage à Angela Davis ! Au sein de la MAIF, je peux concrétiser de façon opérationnelle mon envie d’avoir un impact positif sur la société.

Angela Feliciano et Thomas Ollivier défendent leurs engagements au sein de la MAIF. Parmi ceux-ci : la parité. Leur interview.
Thomas Ollivier ©Mélanie Chaigneau/MAIF

T.O. Je l’ai toujours été : en proximité dans des associations, lorsque possible, sinon à distance via du parrainage. C’est chouette de travailler avec d’autres collègues engagés, comme Angela qui agit dans l’association Led By HER, pour proposer une reconstruction professionnelle par l’entrepreneuriat aux femmes victimes de violences.

L’égalité femmes-hommes : la norme au sein de la MAIF ?

T.O. Nous sommes à 99 / 100 sur l’index de l’égalité professionnelle. Le corps social de la MAIF lutte et rejette les comportements sexistes. Ça n’a pas sa place chez nous.

A.F. Au sein du MAIF Start Up Club, je l’intègre dans notre stratégie de recrutement de l’équipe, mais aussi dans le choix des startups hébergées. Elles partagent nos valeurs. Ce principe s’applique aussi à nos partenaires, prestataires et organisations, avec lesquelles nous collaborons.

Trois choses à savoir sur le MAIF Start Up Club ?

#1 Un lieu d’innovation ouverte et d’hybridation pour nos écosystèmes B2B, officiellement lancé en 2018 à Paris.

#2 Un accompagnement personnalisé pour les startups, TPE/PME et corporates qui souhaitent se développer, résoudre des problématiques de transformation et travailler leur impact positif sur la société.

#3 Un écosystème presque familial.

Citez-nous les femmes entrepreneures qui vous ont impressionnés.

A.F. Au MAIF Start Up Club, nous sommes fiers d’accompagner plusieurs fondatrices : Camille Maillard et Laetitia De Roquemaurel, fondatrices de Cokpit, qui connecte PME, ETI et startups avec des seniors experts. Carole Michelon et Inès Dauvergne, fondatrices de Meandyoutoo, solution digitale RH sur les pratiques collaboratives et d’inclusion, avec des outils d’autodiagnostic contre le sexisme. Et enfin, Yasmine Dahmane, cofondatrice de La Consigne GreenGo, remet la consigne au goût du jour dans les espaces de restauration.

T.O. Laure Courty de la startup jestocke, solutions de stockage entre particuliers. Elle a une énergie et un courage bluffants ! Katia Sogreeva, cofondatrice de MesDépanneurs, depuis racheté par ENGIE, qui a été d’une impertinence fine pour concrétiser cette solution de dépannage d’urgence. La troisième : Charlotte de Vilmorin a monté avec beaucoup de détermination la startup Wheeliz, pour la location de véhicules adaptés aux personnes en situation de handicap.Aussi, Je n’oublie pas Alice Guilhon, DG de SKEMA Business School, qui m’a mis sur la bonne route. Enfin, si on parle d’être impressionné, je ne peux pas ne pas citer mon épouse et amie, Jennifer Ollivier !

#JobBoard

MAIF recrute en CDI des Risk Manager, Responsable d’agence, Expert Cybersécurité et Lead Développeur.

Contact : recrutement.maif.fr/

Chiffres-clés

MAIF Start Up Club

10 startups engagées hébergées actuellement / 30 startups engagées et accompagnées depuis le début (2018) / Plus de 200 événements organisés (plus de 1 600 participants) / 4 600 abonnés LinkedIn / Plus de 600 téléchargements de son livre blanc sur l’hybridation sorti en novembre 2020

MAIF

8 000 collaborateurs / implantations dans toute la France (siège social à Niort) / 3,2 millions de sociétaires / 317 stagiaires et alternants en 2020 (460 nouveaux alternants accueillis en septembre 2021)

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter