Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

L’interview d’Hervé Le Faou – Chez Heineken, le talent se consomme sans modération

Philippe Demets (74)

Étroitement liée à la convivialité, Heineken va vous rafraîchir les idées. Dans un monde en pleine effervescence, les défis ne manquent pas pour les jeunes talents. Hervé Le Faou (Arts et Métiers ParisTech 90), Chief Procurement Officer chez Heineken vous en dit plus.

Des défis qu’Hervé Le Faou est heureux de relever dans une entreprise « faite pour lui ». « J’ai évolué au sein de plusieurs multinationales mais chez Heineken, je me sens dans un environnement positif. La culture familiale fait que l’on investit sur le long terme à travers un prisme de valeur de la chaine humaine, tout autant que des services et des flux end-to-end. »

Les Achats, nouveau maillon fort de l’entreprise

Le rôle d’Hervé Le Faou chez Heineken ? Gérer une équipe de 900 personnes, un portefeuille de 30 000 fournisseurs et un volume de dépenses annuelles de 13 milliards d’euros sur un périmètre de plus de 75 pays.  « La fonction touche à tous les flux de l’entreprise, en interne comme en externe. Mon rôle est de travailler sur l’organisation du futur avec un objectif de performance, d’éthique et de d’équité. »

Ses moteurs de motivation ? Sa faculté à créer des aventures humaines cross-fonctionnelles passionnantes, à comprendre le pouvoir des marques à s’adapter à un monde multiculturel en mouvement perpétuel et à donner du sens. « Le rôle d‘une multinationale est de mener des actions porteuses de valeurs et d’éthique de manière à contribuer à un monde plus juste, plus fort et plus sain. Voilà les 3 critères qui nous font attirer les clients mais aussi les talents. »

Les quatre piliers du procurement

Pour accompagner cette évolution des Achats vers la génération de valeur, Hervé Le Faou et Heineken s’appuient sur quatre piliers clés. Le premier porte sur l’inclusion et la diversité. À son arrivée, les équipes Achats centrales comptaient 70 % d’hommes néerlandais. Aujourd’hui, elles intègrent la parité femmes – hommes et 56 nationalités ! Second levier : le développement durable et responsable. Parmi ses axes de travail : l’agriculture régénérative et la réduction de l’empreinte carbone. Enfin, si le troisième axe repose sur la technologie et la digitalisation, le dernier pilier s’attache à développer la résilience et l’agilité tout au long de la supply chain dans un monde de plus en plus volatile.

« La direction des Achats joue désormais le rôle de co-leader business. Nous voulons être le premier département d’accompagnement des futurs directeurs généraux. Deux de mes collaborateurs ont pris la direction d’un pays. Nous sommes très loin de la stratégie de ‘‘cost and cash’’ habituellement associée aux Achats. »

5R pour la planète

Reduce, Recycle, Re-Use, Renew, Rethink. Voilà la règle appliquée chez Heineken. Objectifs : atteindre la neutralité carbone au sein des 200 brasseries du groupe en 2030 et sur l’ensemble de la chaîne de valeur en 2040, soit 10 ans avant la date fixée par les Accords de Paris. « Nous investissons dans les technologies low carbone, les éoliennes, les panneaux solaires, la biomasse, etc. Nous avons également divisé par 3 le volume d’eau utilisé pour élaborer nos bières ? Notre ambition : redonner à l’environnement l’intégralité de l’eau que nous consommons ! »

Jeunes talents, c’est le moment

Jamais une époque n’a été aussi pertinente pour recruter de jeunes talents. La raison ? Ils ont le sens des valeurs et une vraie appétence pour le digital. « Aujourd’hui, les jeunes sont la meilleure source de valeur d’une entreprise. La pyramide s’est totalement inversée. Et dans un monde particulièrement difficile, leur passion leur permettra de faire preuve de résilience. »

Chez Heineken, les opportunités ne manquent pas. Il ne vous reste plus qu’à choisir le bon stage ou le bon poste ! Au sein des Achats notamment, la porte est ouverte aux passionnés de techno : data scientists, spécialistes IA ou blockchain…et aux passionnés de développement durable, les deux allant souvent de pair !

Le conseil d’Hervé Le Faou

« Soyez courageux et créatifs, voyez les défis comme des opportunités de grandir. Mais surtout voyagez et parcourez le monde. Si vous avez cette envie de comprendre le monde pour tracer votre chemin, alors vous grandirez sans craindre les échecs. J’ai passé la moitié de ma vie à l’étranger et ces années représentent les meilleures de ma vie professionnelle. »

Être Gadz’Arts en 2021 

« Les Arts et Métiers m’ont donné le sens des valeurs et du bien commun. Être Gadz’Arts, c’est avoir les pieds sur terre. Ce pragmatisme m’a toujours aidé à naviguer dans un monde complexe et à m’adapter à une grande diversité d’environnements. »

« Comme on dit chez Heineken : ‘‘Sometimes you win, always you learn’’. Les échecs vous permettront de réussir. »

Contact : herve.lefaou@heineken.com


Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter