L’ingénierie nucléaire prend une nouvelle dimension chez EDF EPR Engineering UK -L’interview de Catherine Back

Interview Catherine Back EDF EPR Engineering UK
© EDF

Vivez l’aventure du nouveau nucléaire au Royaume-Uni aux côtés des équipes d’ingénierie de EDF EPR Engineering UK. Sa CEO, Catherine Back (Mines Paris-PSL 93, X 88), vous emmène sur le plus grand chantier nucléaire d’Europe.

Le pitch d’EDF EPR Engineering UK, la filiale du groupe EDF au Royaume-Uni ?

Interview Catherine Back EDF EPR Engineering UK
© EDF

EDF a développé cette filiale en 2023 pour renforcer la présence de son ingénierie nucléaire au UK et optimiser la performance de ses projets. C’est la première fois qu’un tel centre d’ingénierie est créé hors de France. Notre vocation est d’être un intégrateur, au plus près des chantiers de construction de réacteurs nucléaires d’EPR, de toutes les compétences d’ingénierie à disposition dans le Groupe au service des projets d’Hinkley Point C et de ceux de Sizewell C.

Les atouts clés de cette collaboration internationale ?

L’aventure du nouveau nucléaire au UK mobilise les Britanniques car leur dernier réacteur date de 1996. Ce partenariat avec EDF coïncide avec l’objectif du gouvernement anglais d’atteindre zéro émission de gaz à effet de serre en 2050.

Quels sont vos défis en tant que CEO ?

Hinkley Point C est le plus grand chantier d’Europe. C’est passionnant d’accompagner un projet de cette envergure. Je supervise 750 personnes qui sont des collaborateurs d’EDF, de Framatome et de leurs filiales au UK. Et le défi majeur est de les faire travailler ensemble malgré leurs cultures différentes, de bâtir des ponts entre les équipes françaises à l’origine du design EPR et les équipes britanniques qui le construisent. Un autre de mes défis du quotidien est de traiter de la manière la plus réactive possible les nombreux besoins d’arbitrage qui émergent sur le chantier. C’est un métier où il faut garder la tête froide car les enjeux de qualité et de sûreté nucléaire sont permanents et la clé de la bonne conduite du projet.

Les compétences dont vous avez besoin dans vos équipes ? 

Nous sommes en phase de croissance en 2024. Nous recrutons de jeunes ingénieur(e)s dans de nombreux métiers : génie civil, installation (création de la maquette 3D), mécanique, process industriels, électriques… Nous accueillons des VIE et nous initions un Graduate Program pour les ingénieurs recrutés en France. Ils viendront passer une année à Bristol pour comprendre le métier, se frotter à la construction sur le terrain avant de repartir en France auprès des équipes EPR2. Au-delà des compétences techniques, nous apprécions les profils qui ont une grande ouverture aux autres disciplines et de la curiosité pour élargir leur scope. Il faut aussi aimer travailler au jour le jour pour le chantier. C’est très concret.

Vos conseils de pro aux jeunes diplômés ?

Commencez par des métiers de terrain. C’est un atout extraordinaire pour se préparer à des métiers de management et de direction de projet. L’humilité et la curiosité sont des valeurs auxquelles je suis attachée. Durant votre carrière, enrichissez-vous de la diversité des profils rencontrés, plébiscitez les débats et la co-construction, apprenez sans cesse !

Vous travaillez depuis 30 ans dans le nucléaire. C’était une évidence ?

Dès l’âge de 15 ans, la physique nucléaire m’a passionnée. J’ai compris que cette activité, comme toute activité industrielle, comportait un risque, mais que je voulais être du côté de ceux qui géraient ce risque de manière responsable. J’ai commencé ma carrière en tant qu’exploitante et j’ai eu la chance de diriger la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine. J’ai eu aussi l’opportunité de travailler au sein de l’ingénierie nouveau nucléaire. Ces deux fonctions ont cohabité durant mon parcours et m’ont passionnée. Dans les deux, j’ai mesuré chaque jour l’attachement très fort des collaborateurs qui travaillent au quotidien pour la sureté nucléaire.

#JobBoard – Combien de jeunes diplômés allez-vous recruter cette année ?

Nous allons embaucher environ 60 jeunes diplômés.

Contact : catherine.back@edf.fr

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter