POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Le concours Puissance Alpha 2023 fait le plein de nouveautés

concours puissance alpha 2023
Crédit Unsplash

Nouvelle école, développement de l’offre Bachelor, nouvelles voies d’accès : le concours Puissance Alpha 2023 innove ! Avec un objectif en ligne de mire : favoriser la diversité des candidats et leur réussite au sein des 35 campus des 18 écoles membres. On fait le point

Le concours Puissance Alpha 2023 se renforce d’abord cette année avec l’arrivée d’une nouvelle école membre : l’ESITC Paris. « Une école dédiée aux métiers de la construction et du génie civil marquée par son approche métiers et passion pour les métiers, à même d’attirer des garçons mais aussi des filles ! La filière et les groupes de BTP ont en effet engagé des actions très claires pour favoriser la diversité sur ce terrain de la construction et de la transition écologique » indique Florence Dufour, présidente du concours et directrice de l’EBI. Preuve en est, l’ESITC Paris a réussi à faire passer de 2 à 25 % le taux de féminisation de ses étudiants en moins de 30 ans. Etablissement « très attaché à son autonomie, l’ESITC Paris partage pleinement les valeurs de ce collectif tourné vers les étudiants (confiance en soi, respect et autonomie de recrutement » indique son directeur. « Cette école de spécialité permet au concours Puissance Alpha de renforcer cette dynamique de cross-fertilisation qui lui est propre » rappelle quant à elle Florence Dufour.

Le concours Puissance Alpha 2023 étoffe son offre Bachelor

Grâce à l’arrivée de cette nouvelle école, le concours Puissance Alpha 2023 propose ainsi plus de 170 programmes dans Parcoursup, ce qui en fait le N°1 en termes de programmes et de classements, avant même les universités. Et parce que le concours « ne veut pas mettre tout le monde dans le même panier et n’a de cesse de prôner les différences », il va encore étoffer son offre cette année. En Bachelor notamment. Deux ans après le lancement des admissions Bachelor dans Parcoursup, Puissance Alpha permet aux candidats 2023 d’accéder à 21 programmes bachelor proposés par 11 écoles (3iL Ingénieurs, EBI, EFREI, ELISA Aerospace, ESA, ESAIP, ESEO, ESIEA, ISEN Méditerranée, ISEP, JUNIA), en un seul vœu Parcoursup. « Soit le plus grand choix de bachelors réunit en un vœu unique » insiste Christophe Rouvrais, VP du concours et directeur de l’ESAIP.

De quoi poursuivre la dynamique entamée en 2022 avec plus de 1 700 vœux exprimés dans Parcoursup et près de 300 intégrations à un des programmes Bachelor Puissance Alpha. Une dynamique qui va de pair avec une plus grande diversification des profils des candidats : 75 % sont issus de Terminale générale avec des combinaisons de spécialités variées, 18 % de bacs technologiques et 3 % de bacs professionnels.

Admissions Rebond : une nouvelle voie d’accès pour le concours Puissance Alpha 2023

Jusqu’en 2022, Puissance Alpha proposait trois voies d’accès différenciées aux élèves souhaitant changer de voie : en 1e année en septembre sur Parcoursup, en 1e année dès janvier avec le concours rentrée décalée hors Parcoursup et en 2e année directement avec le concours bac+1 hors Parcoursup. Cette année, Puissance Alpha rassemble toutes ces procédures en une seule : Puissance Alpha – Admissions Rebond, avec un coût unique de candidature quel que soit le nombre de programmes demandés, 100 % en ligne et sur étude de dossier pour chaque formation. Désormais, 70 programmes sont accessibles via les Admissions Rebond pour des rentrées en 1e année septembre ou janvier, ou directement en 2e année. Les candidatures peuvent se faire à partir du 18 octobre 2022 et jusqu’en septembre 2023.

Une attractivité toujours plus forte en post-bac

Des nouveautés qui devraient renforcer l’attractivité globale des candidats pour le concours Puissance Alpha. « En 2022, 11 000 vœux ont été exprimés et 3 000 élèves intégrés dans le concours post-bac. Chaque candidat a postulé en moyenne à 12 programmes, ce qui représente plus de 135 000 candidatures cumulées » rappelle Astrid Woitellier, déléguée générale du concours. Des candidats nombreux donc, mais aussi de plus en plus diversifiés. Si 83 % d’entre eux avaient le traditionnel profil 2 Sciences (2 EDS scientifiques en Terminale générale), 2 % avaient un profil 1 science (maths + un EDS non scientifique en Terminale générale), 6 % avaient un profil Techno (STI2D, STL ou STAV) et 9 % un profil Bac +1/2 (titulaires d’un bac scientifique depuis moins de deux ans et souhaitant intégrer une école d’ingénieurs en première année).

Concours Puissance Alpha 2023 : combien ça coûte ?

120 € pour les profils 2 sciences
60 € pour les profils 1 sciences et Techno
10 € pour les boursiers

Le profil 1 science s’affirme dans le concours Puissance Alpha 2023

Le profil 1 science, spécificité du Concours Puissance Alpha, est d’ailleurs une opportunité assez unique dans le paysage des écoles d’ingénieurs. Inauguré en 2022, ce nouveau vœu Parcoursup au sein du concours post-bac destiné aux candidats n’ayant que les maths pour unique EDS scientifique a notamment permis d’attirer plus de candidates (34 %) que dans le cadre des profils 2 sciences (26 %). Au total, ce sont près de 50 % des candidats qui ont intégré une des 10 écoles Puissance Alpha (3iL Ingénieurs, Efrei, ESA, ESAIP, ESEO, ESIEA, ESTIA, ISEN Méditerranée, ISEN Ouest et ISEP). Au titre des nouveautés 2023, Puissance Alpha ouvre désormais cette filière à tout lycéen avec un seul EDS scientifique quel qu’il soit. Trois nouvelles écoles supplémentaires accepteront ces profils 1 science : CPE Lyon, EBI et ESITC Paris. Au total, 27 programmes proposés par 13 écoles seront accessibles aux étudiants de Terminale n’ayant qu’un EDS scientifique dans le cadre du concours Puissance Alpha 2023. Avec un objectif assumé : « donner leur chance à des intelligences différentes de réussir dans les métiers de l’ingénierie ».  

Démystifions le métier d’ingénieur !

Parce que beaucoup de stéréotypes sont encore accolés au terme « d’ingénieur », les jeunes ont encore des difficultés à situer tous les métiers qui en relèvent. Un constat d’autant plus fort chez les jeunes filles, qui ne représentent toujours que 28 % des promos des écoles d’ingénieurs en 2022, selon la dernière enquête menée par Ingénieurs et Scientifiques de France. Et ce, malgré les efforts entrepris par les écoles d’ingénieurs et les entreprises qui accueillent leurs diplômés. « A ce stade-là, on ne parle même pas de briser le plafond de verre, il faudrait déjà passer au premier étage de l’immeuble ! » déclare Florence Dufour. Afin de mieux communiquer auprès des jeunes talents, le concours Puissance Alpha 2023 a donc décidé de présenter une nouvelle approche des métiers par un film qui pourrait vous faire réfléchir : faites-le test !

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter