« Oui les usines de production attirent aussi les talents féminins ! » C’est le cri du cœur de Juliette Roisin, (Université Paris-Sud 2010), pharmacien responsable chez Lallemand. Laissez tomber vos préjugés et découvrez l’un des leaders mondiaux dans la production de levures et de bactéries utilisées dans les domaines de la boulangerie, de l’œnologie, de la nutrition humaine et animale, et de la pharmacie. « Sortez de votre zone de confort et confrontez-vous au terrain ! »

 

Il ne faut jamais dire jamais ! C’est le credo de Juliette Roisin, Responsable Assurance Qualité – Pharmacien Responsable chez Lallemand. « Quand je faisais mes études, je m’étais jurée que je ne travaillerais jamais dans la microbiologie parce que cette matière ne m’attirait pas. Je n’aurais jamais pensé faire carrière dans une entreprise internationale spécialisée dans ce domaine. »

 

En accéléré

Et quel parcours ! Depuis son arrivée, il y a huit ans, cette trentenaire a rapidement gravi les échelons pour devenir l’unique pharmacien responsable du site de Saint-Simon en Auvergne à la tête d’une équipe de sept personnes. « J’ai commencé comme pharmacien assurance qualité, puis j’ai changé de poste tous les deux ans. Chez Lallemand, on fait confiance rapidement et on valorise l’autonomieC’est l’avantage d’être dans une entreprise familiale où l’on est amené à être touche-à-tout et pluridisciplinaire. »

 

Le « go » final

Un job qui peut donner des sueurs froides à certains. « C’est moi qui résous les problèmes de non-conformité de production, d’amélioration continue sur les systèmes qualité et qui donne le « go » pour mettre le produit sur le marché. Apposer ma signature sur un certificat signifie que le lot est propre à la consommation. C’est une pression, mais quand l’expertise est là et que l’on est sûre de ses décisions, ça roule.  D’autant que l’on fabrique des bactéries « gentilles » qui ne soignent pas des maladies, mais améliorent le confort des patients. »

 

L’usine, c’est pas la mine !

Quid de de sa condition féminine dans une usine où le personnel de production est aux trois-quarts masculin ? « La petite nana qui débarque dans une usine, ça fait cliché, mais je ne me laisse pas impressionner et j’ai pas mal de répartie donc ça ne m’a jamais posé de problème. La partie qualité est souvent vue comme une contrainte par la partie fabrication, donc il faut expliquer et ne pas avoir peur de s’affirmer. Le secret c’est la confiance en soi et de développer son caractère. »

 

Osez bouger !

La pharmacienne encourage les talents féminins à faire le choix de l’industrie qui réserve bien des surprises. « Dépassez vos a priori et regardez comment ça se passe en vrai sur un site de production. Il faut sortir de sa zone de confort, y compris géographique. Nous recherchons régulièrement des profils techniques, en amélioration continue et en optimisationMême si on n’a pas « LE » poste qui vous intéresse à l’instant T, on est toujours prêts à développer un collaborateur pour le garder. Il faut savoir saisir une opportunité même si elle sort de son champ premier de compétences. »

Chiffres clés 

4 000 collaborateurs

45 pays

500 salariés en France

# MonUsineSinonRien « J’ai toujours aimé le terrain et la fabrication. Voir pousser des bactéries ou des sachets qui se remplissent au bout de la chaîne, ça me plait ! Je suis tout le temps à l’usine et je trouve très fun d’assister à la fabrication d’un produit de À à Z avant de le retrouver ensuite dans le commerce. »

Contact : jroisin@lallemand.com