Le diplôme. Ce précieux sésame tant désiré qui, une fois reçu, finit généralement sous une pile d’autres documents administratifs. Une métaphore de ce qu’il représente finalement à nos yeux ? Ce bout de papier est-il vraiment le graal de notre réussite ? Enquête.  

 

Dans les mœurs, l’obtention d’un diplôme d’université ou de grande école incarne la réussite d’une vie. Il vous assure un bon emploi, un bon salaire, la fierté des parents, un statut honorable… Qu’en pensent les étudiants ? En collaboration avec l’institut de sondages Harris Interactive, INSEEC U. a mené l’enquête « Réussir dans un monde en transition. Les étudiants et leurs attentes à l’égard de l’enseignement supérieur » (février 2019). Le panel ? 1 013 étudiants de 18 ans et plus, issus de formations différentes (universités, IUT, business schools, écoles d’ingénieurs…). Résultats : une conception de la réussite différente selon chacun, mais tous s’accordent pour dire que les études y jouent un rôle décisif.

Réussir sa vie

Réussir sa vie, c’est-à-dire ? Personne ne peut répondre à cette question de la même façon. Pour les étudiants interrogés, réussir sa vie c’est avant tout être « heureux », « épanoui », dans son travail comme dans sa vie de famille. Mais à chacun ses priorités : il s’agit avant tout d’exercer un métier intéressant (93 %), d’avoir un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle (93 %) et d’avoir les moyens de faire ce qu’il leur plait durant leur temps libre (93 %). Alors que gagner de l’argent truste aussi le top de leurs priorités (91 %) d’autres préfèrent se sentir utiles à la société (78 %). Une preuve de plus de cette envie, aujourd’hui exprimée par une grande majorité de la jeunesse, de trouver le combo parfait : un travail passionnant, utile, qui a du sens, sans négliger pour autant le salaire qui permet de se sentir libre et de mener des projets personnels en parallèle.

Réussir ses études = réussir sa vie ?

Pour atteindre ces objectifs de réussite, 94 % des répondants considèrent que les études jouent un rôle important. Peu importe la formation dont ils sont issus. Mais nuance ! Ils jugent leurs études réussies si elles mènent au diplôme et au travail rêvé (93 %) et si elles permettent d’acquérir confiance en soi et en son avenir (91 %). Sans quoi, les études ne seront pas considérées comme assez valorisantes pour faire une entrée réussie sur le marché du travail.

Un choix personnel

Finalement, les étudiants se détachent du mythe du glorieux bac+5 respecté dans l’inconscient collectif et pensent de plus en plus leur diplôme selon leurs envies personnelles. Il représente une belle réussite s’il s’accorde avec les convictions et les objectifs de chacun. Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

#Vous avez dit autodidacte ?

Selon les statistiques de l’INSEE, 8.6 % des femmes et 13 % des hommes ont créé leur entreprise sans aucun diplôme en poche. Parallèlement, 51 % des femmes et 39.9 % des hommes entrepreneurs se sont lancés dans l’aventure de la création d’entreprise pendant ou après leurs études supérieures. Les jeux sont faits vous dites-vous ? Pas si sûr, si on se réfère à quelques exemples de successful self made men comme Bill Gates, Steve Jobs ou Xavier Niel qui ont zappé l’étape diplôme pour concrétiser des projets devenus des incontournables mondiaux. La réussite, plus qu’une question de diplôme, une question de feeling… et de talent !

 

Applications responsables : des éco-gestes à portée de main

Gratuites et disponibles sur IPhone et Android, téléchargez ces applications mobiles 100 % green et faites un pas vers un style de vie plus écolo.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Entrez dans la course contre les hackers avec Vade Secure

Vade Secure fait office de véritable exception à la française dans la cyber sécurité. De start-up, elle est devenue leader mondial dans la sécurité prédictive des emails.

Advitam distribution, la distribution autrement : proximité, nature et valeurs sont au cœur de notre entreprise

« Votre dynamisme et votre passion dans une entreprise, ancrée sur son territoire, aux valeurs humaines fortes » assure Mélanie Masse, DRH Advitam distribution.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Allez droit au but avec Direct Assurance !

Comme l’explique son PDG Olivier Mariée, Direct Assurance, née du changement, s’adapte idéalement aux changements grâce à son agilité naturelle…

Notre top 5 des podcasts de l’été

Culture, humour, voyages, interviews… Ecoutez sans modération sur la plage, dans l’herbe ou partout où vous vous sentirez bien cet été, ces 5 podcasts, écoutés et approuvés par la rédaction.

« inwi, l’innovation au service de l’inclusion numérique »

Véritable challenger dans le secteur des télécoms au Maroc, inwi offre un environnement innovant et approprié pour développer les talents à l’ère digitale. Témoignage de Nadia Fassi-Fehri (X 90), Présidente Directrice Générale de inwi.

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement

[#PopTaCulture] Les Enfants loups, Ame et Yuki

Sarah Bousnina, responsable cinéma du Bureau des Arts d’ICN Business School, nous partage sa passion pour les animés et nous présente l’un de ses préférés : Les Enfants loups, Ame et Yuki.