Le diplôme. Ce précieux sésame tant désiré qui, une fois reçu, finit généralement sous une pile d’autres documents administratifs. Une métaphore de ce qu’il représente finalement à nos yeux ? Ce bout de papier est-il vraiment le graal de notre réussite ? Enquête.  

 

Dans les mœurs, l’obtention d’un diplôme d’université ou de grande école incarne la réussite d’une vie. Il vous assure un bon emploi, un bon salaire, la fierté des parents, un statut honorable… Qu’en pensent les étudiants ? En collaboration avec l’institut de sondages Harris Interactive, INSEEC U. a mené l’enquête « Réussir dans un monde en transition. Les étudiants et leurs attentes à l’égard de l’enseignement supérieur » (février 2019). Le panel ? 1 013 étudiants de 18 ans et plus, issus de formations différentes (universités, IUT, business schools, écoles d’ingénieurs…). Résultats : une conception de la réussite différente selon chacun, mais tous s’accordent pour dire que les études y jouent un rôle décisif.

Réussir sa vie

Réussir sa vie, c’est-à-dire ? Personne ne peut répondre à cette question de la même façon. Pour les étudiants interrogés, réussir sa vie c’est avant tout être « heureux », « épanoui », dans son travail comme dans sa vie de famille. Mais à chacun ses priorités : il s’agit avant tout d’exercer un métier intéressant (93 %), d’avoir un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle (93 %) et d’avoir les moyens de faire ce qu’il leur plait durant leur temps libre (93 %). Alors que gagner de l’argent truste aussi le top de leurs priorités (91 %) d’autres préfèrent se sentir utiles à la société (78 %). Une preuve de plus de cette envie, aujourd’hui exprimée par une grande majorité de la jeunesse, de trouver le combo parfait : un travail passionnant, utile, qui a du sens, sans négliger pour autant le salaire qui permet de se sentir libre et de mener des projets personnels en parallèle.

Réussir ses études = réussir sa vie ?

Pour atteindre ces objectifs de réussite, 94 % des répondants considèrent que les études jouent un rôle important. Peu importe la formation dont ils sont issus. Mais nuance ! Ils jugent leurs études réussies si elles mènent au diplôme et au travail rêvé (93 %) et si elles permettent d’acquérir confiance en soi et en son avenir (91 %). Sans quoi, les études ne seront pas considérées comme assez valorisantes pour faire une entrée réussie sur le marché du travail.

Un choix personnel

Finalement, les étudiants se détachent du mythe du glorieux bac+5 respecté dans l’inconscient collectif et pensent de plus en plus leur diplôme selon leurs envies personnelles. Il représente une belle réussite s’il s’accorde avec les convictions et les objectifs de chacun. Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

#Vous avez dit autodidacte ?

Selon les statistiques de l’INSEE, 8.6 % des femmes et 13 % des hommes ont créé leur entreprise sans aucun diplôme en poche. Parallèlement, 51 % des femmes et 39.9 % des hommes entrepreneurs se sont lancés dans l’aventure de la création d’entreprise pendant ou après leurs études supérieures. Les jeux sont faits vous dites-vous ? Pas si sûr, si on se réfère à quelques exemples de successful self made men comme Bill Gates, Steve Jobs ou Xavier Niel qui ont zappé l’étape diplôme pour concrétiser des projets devenus des incontournables mondiaux. La réussite, plus qu’une question de diplôme, une question de feeling… et de talent !

 

Business du vin : un grand cru

Métier de passion ou passion du métier, la commercialisation du vin est un secteur à part entière. BSB a donc ouvert une école à part entière !

Numérique : la France, terre des nouveaux GAFAM ?

Avec son plan France Numérique 2012 – 2020 et la loi pour une République numérique, la France entend s’imposer comme une terre d’innovation.

L’hôtellerie : un secteur bien loti

Avec le tourisme et la restauration, l’hôtellerie est un des plus gros pourvoyeurs d’emploi à l’échelle mondiale. Une étudiante de FERRANDI Paris confirme.

Santé : un secteur en pleine forme

Biomédical, IA, numérique, télémédecine : le secteur de la santé n’a jamais eu autant d’énergie. Comment ce domaine éminemment humain fait-il du digital son meilleur allié pour demain ?

Agroalimentaire/ grande distribution : en route vers transition alimentaire

Equilibre alimentaire, anti-gaspi, vegan, sans gluten, bio, locavorisme, AMAP, drive : l’ère de l’hypertransformation des aliments et des achats en hypermarchés est-elle en train de s’éteindre ?

Nouveau look pour un nouveau luxe

Plus casual, plus digital : vêtu de son nouveau look, le luxe est-il devenu plus accessible aux consommateurs ? C’est en tout cas le défi lancé aux jeunes diplômés qui rejoindront ce secteur.

Développeurs et codeurs : tout le monde se les arrache !

Focus sur la nouvelle formation de l’IESEG School of Management en partenariat avec Le Wagon par Caroline Roussel, Directrice Adjointe de l’IESEG School of Management.

Bonduelle : une boîte qui conserve sa fraîcheur

Légumes en conserve, frais ou surgelés, Bonduelle est une marque familiale, historique et iconique en France mais aussi à l’international.

Aéronautique & défense : qui sera le nouveau Thomas Pesquet ?

Travailler à la NASA ? Un rêve devenu réalité pour Alexandre Kling, diplômé de l’ENSMA. Zoom sur une filière aux multiples défis.

Recrutement, des lendemains qui chantent

Emploi des cadres : tous les indicateurs sont au vert, notamment pour les jeunes diplômés qui représentaient une embauche cadre sur 5 en 2019. Les tendances à ne pas rater en 2020.