Commençons par un bref rappel historique : la Chine est une des plus anciennes cultures du monde, son histoire peut être retracée à travers des fossiles vieux de plus de 500 000 ans. La période sans doute la plus connue de la Chine historique est l’empire, un empire qui a dominé l’Orient pendant 300 ans jusqu’au début du 20e siècle. De nombreuses dynasties se sont succédées à la tête du pays, la dernière (la dynastie Qing) ayant pris fin en 1912. En 1912, Sun Yat-Sen amorce la transition vers la République de Chine. S’en suit alors une période trouble de l’histoire de la Chine, ponctuée par des guerres civiles, les guerres mondiales et les guerres Sino-Japonaises. C’est en 1949 que naît la Chine telle que nous la connaissons aujourd’hui, sous le nom de République Populaire de Chine. Ce nouveau changement est impulsé par le parti communiste chinois, avec à sa tête Mao Zedong. Depuis, cinq présidents se sont succédés à la tête du pays, lequel s’impose de plus en plus comme une des plus grandes puissances mondiales. Le président actuel est Xi Jinping depuis 2012.

 

A présent, voici quelques chiffres pour situer la Chine sur la scène internationale.
La Chine est le pays le plus peuplé du monde avec 1,35 milliards d’habitants. Son PIB est le deuxième PIB mondial, derrière les Etats-Unis et est encore en forte croissance. Son Indice de Développement Humain (IDH), lequel mesure notamment l’espérance de vie et l’éducation de sa population, reste faible comparé aux autres puissances mondiales, mais progresse de façon constante : la Chine se positionne aujourd’hui au 101e rang mondial. La Chine est donc la deuxième puissance mondiale en termes économiques, mais elle est également le deuxième pays en termes d’import, et le deuxième plus important consommateur de pétrole. Cependant la Chine ne possède sur son territoire que 2,6 % des réserves de pétrole mondiales. Ces facteurs combinés, bien que faisant montre d’un fort potentiel de développement, ont conduit à une très grande vulnérabilité énergétique de la Chine. Le pays est en effet très dépendant de ses importations et ne peut se suffire à lui-même énergétiquement. Dans ce contexte économique dynamique, de nombreuses entreprises étrangères investissent dans le pays, et dans ce domaine également, la Chine a beaucoup évolué ces dernières années. En effet, il y a encore quelques années, il était quasiment impossible pour une entreprise d’investir seule en Chine. Seules les Joint Ventures avec des entreprises chinoises étaient envisageables, tant la politique de la Chine était protectionniste. Aujourd’hui, le pays reconnaît l’intérêt qu’il peut avoir à apprendre des autres puissances mondiales en les laissant investir sur son territoire.
Cependant en Chine, rien n’est fait au hasard, les investissements étrangers ne sont donc autorisés voire favorisés que dans les domaines où le pays reconnaît les progrès potentiels. Ainsi, si vous souhaitez investir dans les technologies polluantes ou dans des technologies matures, vous subirez des taxes élevées, voire des interdictions de vous établir sans partenaire chinois ; par contre, si vous pensez vous installer dans les domaines de l’agriculture, des technologies de pointe ou dans l’exploitation des matières premières, le gouvernement offrira des taxes réduites et des facilités d’installation. En résumé, la Chine est une des plus grosses puissances mondiales, même si sa présence sur la scène mondiale n’est pas encore reconnue à la hauteur de ce que son économie lui laisserait espérer. Dans les années à venir, le pays sera probablement amené à avoir un rôle plus important et offre dès maintenant des opportunités d’investissement parmi les plus intéressantes au monde, ce que tout le monde commence à reconnaître.

 

CENTRALE 7
Jonathan Mulpas (promo 2014)