Les 21 et 22 mai prochains, les étudiants du Centrale 7 organiseront la 10e édition de leur tournoi international de rugby à 7. Pendant une semaine, ils accueilleront les meilleurs jeunes joueurs du monde entier sur le campus de l’Ecole Centrale Paris. Le pari de ce tournoi est simple : accéder au plus haut niveau mondial tout en gardant la convivialité et la qualité d’échange propre aux tournois universitaires.

L’ensemble des joueurs et staff du tournoi réunis en une seule photo

L’ensemble des joueurs et staff du tournoi réunis en une seule photo

Le Rugby à 7, un sport de spectacle
Explosif, spectaculaire et fort d’un rayonnement mondial à faire pâlir d’envie son grand frère le rugby à XV, le rugby à 7 fait son entrée dans la planète olympique à Rio en 2016. 2 équipes de 7 joueurs s’affrontent pour des matchs très courts au rythme très soutenu. Courses chaloupées, longues passes, plaquages féroces… un match de « Seven » est à lui seul un « résumé des meilleures actions d’un match de rugby à XV » aime à rappeler Terry Bouhraoua, une des stars de l’équipe de France à 7. Soucieuse de participer au développement de ce sport encore méconnu en France, l’équipe de France a accepté d’être la marraine du Centrale 7 en 2014. « Je pense que tous les joueurs de France 7s peuvent apporter au Centrale 7 : nous vivons des tournois mondiaux magnifiques où joie, fête et sport de haut niveau sont au rendez- vous et le Centrale 7 peut vraiment s’inspirer de cela » déclare Paul Albaladejo, le recordman français du nombre de points marqués en sélection.

 

Un événement au rayonnement croissant
Au fil des années, le Centrale 7 a su se tailler une place à part dans le calendrier international. Cette année encore, il accueillera les meilleures sélections universitaires du monde entier : Sud-Africaines de Stellenbosch et Johannesbourg, Anglaises d’Oxford, Irlandaises du Trinity College de Dublin, ainsi que les sélections nationales de France, Belgique, Brésil, Ukraine, Allemagne, Tunisie, Kenya… La lutte pour succéder à France U au palmarès de l’épreuve s’annonce plus acharnée que jamais, chez les garçons comme chez les filles. Nouveauté cette année, l’association s’est dotée d’un secteur consacré exclusivement à l’animation des bords du terrain. Concours de déguisements, fanfares, concerts, spectacles, buvette… tout sera mis en oeuvre pour proposer au public de goûter au fameux « Esprit Seven » qui règne dans les tribunes de ce sport. « Un tournoi de Seven, c’est une grande fête qui dure toute la journée », dit Jonathan Laugel, membre de l’équipe de France et lui-même étudiant en management. « Le spectacle est autant dans les tribunes que sur le terrain. » Venir au Centrale 7 c’est l’occasion de découvrir le Seven au plus haut niveau dans une ambiance festive. Vous y découvrirez les stars de demain : dans les éditions précédentes, on a pu admirer les premiers pas au plus haut niveau de Jean-Marcellin Buttin (ASM, International à XV et à 7), Paul Albaladejo (France 7), Tom Mitchell (actuel capitaine de l’équipe d’Angleterre) ou encore Darly Domvo et Charles Brousse, les stars montantes de l’UBB.

 

Un parrainage de qualité avec l’Equipe de France
Paul Albaladejo, parrain de la 10e édition avec l’équipe de France ne se lasse pas de le répéter : « pour moi le Centrale 7 est certainement le Tournoi U le plus relevé de France et le plus abouti sur le plan sportif. Il présente un atout majeur : son terrain au centre du campus ! Le Centrale 7 c’est vraiment  » Paris « . Le niveau sportif est vraiment élevé et le côté international du tournoi rajoute de l’enjeu : le Centrale 7 est une superbe organisation. Plus personnellement, être parrain est un grand honneur et j’espère pouvoir aider avec toute l’Equipe de France de rugby à 7 à faire de cet événement anniversaire une réussite et une belle fête autour de cette magnifique discipline qu’est le rugby à 7. »

 

Henri Aubin,
vice-prez du Centrale 7

 

Contact : www.centrale7.com