POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Korian : challengez le business en prenant soin de vos aînés – L’interview de Philippe Morin

Interview Philippe Morin Korian France

« Oui le secteur de l’accompagnement des seniors regorge d’opportunités ! » Poussez la porte du leader européen des Ehpad et découvrez le monde du care avec Philippe Morin, (ESB 94, CPA 02) Chief Financial Officer & Chief Operations Support de Korian France. 

Partenaires de vie

Interview Philippe Morin Korian France
© M Toussaint

Accompagner les fragilités. C’est le leitmotiv du groupe Korian spécialisé dans la gestion d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. « Nous avons 270 Ehpad en France, mais aussi plus de 100 cliniques en hospitalisation complète, des résidences senior sous la marque Casa Barbara les essentielles, de la co-location pour personnes âgées et un réseau d’aide à domicile, Petits-fils. Notre leitmotiv : être un partenaire au long cours et accueillir les personnes dans de véritables lieux de vie. Nous devons apporter une qualité de service irréprochable dans un métier profondément humain. Pour autant, nous faisons tout pour contribuer au maintien ou au retour à domicile, parce que c’est ce que chacun souhaite quand il est confronté à un accident de santé ou à une maladie. Cela suppose de travailler, main dans la main, avec les aidants et de pouvoir proposer des formes d’accompagnement adaptées : les séjours de répit en maison de retraite, la rééducation et les soins de suite, en établissement de santé, l’aide à domicile. »

Fin du secret

Un challenge crucial dans un secteur en pleine transformation. Car l’entreprise a récemment annoncé sa volonté d’adopter le statut d’entreprise à mission. « Notre première priorité c’est le « soin à cœur ». Veiller au bien-être des personnes âgées et fragiles, ce n’est pas une décision de circonstance, mais le fruit d’une réflexion de deux ans. Notre objectif est de restaurer la confiance. Nous avons mis en place un comité de mission, indépendant du conseil d’administration, chargé de veiller à ce que tout soit mis en œuvre pour respecter cet engagement. Par ailleurs, sur notre site Internet, nous fournissons aux familles des indicateurs clés sur la maison de retraite choisie pour leur proche, le nombre de salariés rapportés à cent résidents, l’ancienneté du personnel, le taux de satisfaction des proches… Nous avons choisi la transparence totale des données dans un secteur qui a longtemps fait le choix du secret. »

Digitalisation pour senior

Un changement de politique initié il y a quatre ans et porté avec force par Philippe Morin. « En tant que directeur financier et directeur du support aux opérations, je supervise l’informatique, les achats, la partie maintenance/sécurité/rénovation de nos bâtiments et je gère la coordination des activités de restauration et d’hébergement. Nous avons une batterie d’outils : Oracle Fusion pour le système comptable, Kyriba pour la gestion de trésorerie et la validation des paiements et Ivalua pour les achats que nous allons déployer dès 2023. La digitalisation de Korian est quasiment terminée sur la partie dossier médical/administratif. Nous mettons actuellement en place le détecteur de chute Kaspard qui nous permet d’intervenir avant que la chute n’arrive. La digitalisation est aussi au bénéfice des patients. »

Un secteur riche d’opportunités 

Envie d’œuvrer pour la santé de nos seniors ? Rejoignez un groupe qui a plus d’un poste à son arc. « Nous recherchons des profils de contrôleurs de gestion opérationnels qui vont dans les établissements et travaillent en partenariat avec les directeurs pour comprendre les coûts, leur taux d’encadrement, s’assurer que les postes sont aux standards Korian et gérer les relations avec les familles. Nous recrutons également des comptables et des contrôleurs gestion siège qui ont pour mission de suivre la masse salariale et d’expliquer nos comptes. Sollicitez des stages, venez nous voir et dépassez vos a priori : le secteur des seniors est synonymes d’opportunités ! Les métiers du soin sont structurellement tournés vers le compagnonnage et la transmission. Nous avons pris l’engagement en 2019 d’avoir, d’ici 2023, 10 % de nos collaborateurs engagés dans des parcours qualifiants et nous avons atteint cet objectif dès 2021. La moitié sont des jeunes en alternance. »

Manager pédagogue

Pour le CFO, on n’entre pas chez Korian par hasard. « Il faut apprécier le côté humain de notre métier, être curieux et travailler en équipe. Notre société emploie 27 000 CDI en France, cela représente 60 % de notre chiffre d’affaires. Avoir des résidents et des familles satisfaits de notre qualité de service, c’est ce qui me fait lever le matin. » Un manager passionné aux petits soins pour ses collaborateurs. « Tous les mois je planifie une réunion avec l’ensemble de mes équipes, soit 350 personnes dont 150 en finance. C’est l’occasion de présenter et d’expliquer la stratégie d’entreprise et nos chiffres clés, mais aussi d’autres initiatives comme la campagne Ecogestes lancée au niveau national pour réduire notre empreinte CO2 dans l’ensemble des établissements. Le sentiment d’appartenance est très fort chez Korian et toutes les fonctions supports se sont approprié la stratégie de l’entreprise. »

Le monde en partage

« Ma première expérience professionnelle après ma sortie de l’école, je l’ai vécue en Espagne où j’étais en VIE. J’ai occupé mon premier poste de CFO au Canada où j’ai passé trois ans en tant que directeur financier dans l’hydro électricité. Après un passage par Paris, je suis retourné en Espagne où j’ai occupé la fonction de directeur financier dans l’éolien. J’ai eu la chance de faire beaucoup de voyages au Brésil où j’ai pu travailler avec des clients, des banques et des fournisseurs. L’international, c’est d’abord une grande richesse culturelle. Où que vous soyez dans le monde, si vous écoutez et que vous comprenez la personne en face de vous, vous avancez dix fois plus vite. J’ai eu des opportunités car je parlais couramment anglais et espagnol. Tous les étudiants ont un anglais suffisant, mais le petit plus d’une deuxième langue peut vous ouvrir des portes. Oubliez les fautes de grammaire, exprimez-vous ! »

#Leader

« On ne nait pas leader, on le devient. J’ai 51 ans et plus j’ai de l’expérience, plus je me remets en question : aurais-je pu le faire différemment, avoir plus d’impact, pris les bonnes décisions ? Il faut avoir en soi cette fragilité et accepter de recevoir les commentaires et les critiques sur son travail. C’est comme ça qu’on progresse et que l’on va vite. Dans mon management, je fais confiance à mes N-1 et je leur donne de l’autonomie et des responsabilités. Il faut prendre du plaisir à travailler ensemble et savoir donner sa confiance. Mes collaborateurs sont heureux de venir travailler le matin. »

Contact : philippe.morin@korian.com

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter