POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Kering Americas : il était une fois le luxe en Amérique

Eric Laignel Photography
Eric Laignel Photography

Gucci, Saint Laurent, Balenciaga, Boucheron : des marques iconiques pour un groupe unique. Porté par une culture d’entreprise profonde et familiale, Kering est un joyau de tradition dans un écrin d’innovation… et d’internationalisation. La preuve avec Laurent Claquin (Rennes SB 93), Président de Kering Americas.

 

Evoluant depuis 15 ans au sein d’un des plus grands leaders du luxe français, Laurent Claquin s’est mis à l’heure américaine il y a presque 10 ans. Son challenge : monter, from scratch, Kering Americas. Un défi entrepreneurial qui a séduit ce breton aux envies d’ailleurs et qui se conjugue aujourd’hui en mode success story. « En 2020, Kering Americas c’est 300 personnes et 4500 avec les marques, 5 bureaux aux US et en Amérique Latine et un tout nouvel Operation Center de 700 000 square feet » énumère-t-il. Une réussite dans la droite ligne de la stratégie d’internationalisation du groupe.

 

Perform in the USA

Un marché américain mature mais dynamique. Et même un des plus gros marchés du luxe au monde dans les catégories de prédilection de Kering : mode, accessoire, montre, joaillerie et cosmétique. « Nous avons beaucoup de clients locaux ce qui nous permet d’être moins dépendants des touristes, un vrai plus en temps de crise ». Un dynamisme qui se diffuse aussi dans ses pays limitrophes : Canada, Mexique, Brésil…

 

Chaque marque est unique

Ce dynamisme, le groupe le doit, entre autres, à sa culture entrepreneuriale et sa vision résolument long terme. Fondé en 1963 et aujourd’hui dirigé par François-Henri Pinault, Kering a changé plusieurs fois le scope de ses activités. Mais sans jamais renier son ADN. Celui d’un groupe entrepreneurial et pragmatique, dans lequel la stratégie n’occulte jamais l’exécution. Fidèle à la philosophie Freedom within a Framework, Kering mise ainsi sur une stratégie de portefeuille dans laquelle ses marques prestigieuses conservent leur voix et leur identité fortes. « Kering est le business partner qui met à leur disposition des services pour accompagner leur expansion ».

 

Degemer Mat !*

De quoi tenir le cap malgré les tempêtes, un héritage de sa culture bretonne. Car breton chez Kering, on l’est et on le revendique. « J’ai un attachement viscéral au Finistère. J’aime cette culture celte et ses valeurs de loyauté. Le nom de Kering fait référence  à « ker » qui signifie foyer ou lieu de vie en breton, et au « care » la culture du « prendre soin des autres ». « Le Groupe a été construit comme un espace accueillant pour faire grandir et s’épanouir nos collaborateurs », explique Laurent Claquin.

Ma signature de leader  « Comme le dit François-Henri Pinault, ce qui est important n’est pas uniquement ce qu’on fait, mais la façon dont on le fait. Dans mon leadership, j’essaye de refléter cette culture d’entreprise forte en proposant une vision claire et un plan d’action pour la réaliser en équipe. Avec sérieux… mais sans se prendre au sérieux ! »

RSB & I « J’étais accepté dans plusieurs écoles mais j’ai choisi de faire partie de la première promo de Rennes School of Business alors même que les locaux n’étaient pas terminés ! Mon attachement au pays breton a joué bien sûr, mais aussi le côté très international de l’école, la possibilité de faire un MBA au UK et de suivre des cours de professeurs venus du monde entier, comme ce professeur américain de marketing qui m’a vraiment marqué. J’y ai beaucoup appris tout en y cultivant ma passion pour l’art contemporain en montant l’association PumArt. Et c’est à RSB que j’ai rencontré mon meilleur ami ! »

 #Le conseil du boss « Oubliez les plans de carrière ! L’important est d’être focus sur sa mission tout en restant curieux et ouvert aux autres. »

 

* « Bienvenue » en breton

 

Contact : laurent.claquin@kering.com   

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter