Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

GRTgaz : Cap vers un avenir vert – L’interview d’Hervé Constant

GRTgaz : Cap vers un avenir vert – L’interview d’Hervé Constant
GRTgaz / DUREUIL PHILIPPE

Mener la transformation digitale de l’entreprise pour accompagner la transition énergétique. Telle est la mission d’Hervé Constant (Arts et Métiers ParisTech  88), DSI de GRTgaz. Un nouveau challenge pour cet ingénieur qui confie avoir déjà eu « plusieurs vies en 11 ans dans l’IT ». Interview.

GRTgaz : Cap vers un avenir vert – L’interview d’Hervé Constant
GRTgaz / DUREUIL PHILIPPE

TRANS-FOR-MA-TION. C’est le mot qui vient à l’esprit d’Hervé Constant, quand on lui demande de qualifier GRTgaz aujourd’hui. Et c’est peu de le dire ! Le leader européen du transport de gaz repense actuellement le cœur même de son métier. « GRTgaz prépare un réseau de transport qui s’adapte dès à présent au  biométhane et à l’hydrogène, et en 2050 la totalité du gaz transporté sera d’origine renouvelable ou bas carbone», introduit le DSI. Une évolution que prépare l’entreprise pour atteindre les objectifs de transition énergétique. « Il faut penser à l’avenir dès à présent, quoique c’est un avenir qui est encore lointain. Le réseau de transport poursuit sa transformation afin de devenir de plus en plus connecté et d’accueillir l’hydrogène et le biométhane» ajoute-il.

La transition numérique au service de la transition énergétique

Autre transformation : numérique cette fois, intimement liée à la transition énergétique puisqu’elle l’accompagne. « Ces deux transitions, énergétique et numérique, changent nos façons de travailler, de transporter le gaz, de gérer nos activités industrielles, assure Hervé Constant. Et le numérique ajoute une couche de transformation extrêmement forte : aujourd’hui dans l’entreprise, on ne fait plus de maintenance comme on en faisait hier, on renforce notre capacité à intégrer les données et en tirer le meilleur parti pour prendre les bonnes décisions et gagner en performance ».

Le rôle de la DSI est aussi « d’apporter de la valeur à l’entreprise ». « La DSI n’est pas qu’un outil d’automatisation des processus. Nous sommes convaincus chez GRTgaz que l’IT peut apporter une vraie valeur à l’entreprise ». Comment ? En apportant de la performance bien sûr, mais aussi en donnant la capacité aux métiers de se remettre en question. « A la DSI, nous sommes très ouverts sur le monde extérieur, ce qui nous permet d’essayer d’importer des méthodes de travail, des façons de penser et de réfléchir différentes. Par l’IT, on se donne aussi cette mission de renouveler la façon de travailler et de manager. Pour cela, il faut savoir tester, expérimenter, prendre des risques », expose Hervé Constant.

Disrupter les méthodes de management

En effet, la transformation n’est pas que technique, elle est aussi managériale. « Les méthodes de travail évoluent rapidement dans un monde qui bouge sans cesse. Nous sommes par exemple en train de passer tous les produits SI en méthode Agile en accentuant sur la pluridisciplinarité et l’autonomie des équipes ». Un pôle digital a d’ailleurs été créé il y a cinq ans pour disrupter et tester les méthodes agiles. « Nous favorisons beaucoup les initiatives et l’expérimentation ». De fait, après plus de 10 ans dans l’IT, Hervé Constant assure ne jamais s’ennuyer ! « J’ai eu au moins 4 ou 5 vies en 11 ans, sourit-il. Il y a constamment de nouveau projets, et le monde nous en donne aussi ! C’est un domaine passionnant qui permet d’améliorer la vie, personnelle ou professionnelle ».

A la DSI, on ne cherche pas que des ingénieurs !

Plusieurs postes sont à pourvoir :

– dans les activités nouvelles comme l’e-design ou les méthodes Agiles

– des pilotes d’équipes produits

– des analystes fonctionnels

– des experts : architectes d’entreprise, urbanistes SI

– des experts en cybersécurité

On mise sur une formation aux Arts et Métiers

Ce qui a marqué votre formation ?

Le côté très pragmatique qu’on vous pousse à avoir. Il y a un vrai rapport au réel, au terrain avec un côté industriel.

interview du directeur d’Arts et Métiers

Le conseil que vous auriez aimé recevoir à la sortie de vos études ?

De faire ce qu‘on a envie de faire et non pas ce que nos études nous poussent à faire. J’ai eu une formation technique et pourtant, j’ai voulu faire du management tout de suite. Il n’y a pas de fatalité. Il faut absolument se poser la question de ce qui nous attire et nous challenge.

Chiffres clés

2 milliards d’euros de CA / 3 000 salariés en France / 32 000 km de réseaux

https://www.grtgaz.com/vous-etes/candidat

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter