Stratégie + international + relationnel = l’équation gagnante du Directeur des Opérations. Ce top manager aux allures de chef d’orchestre allie court, moyen et long terme comme personne. Mais quelles sont ses missions et ses skills essentielles. Le COO passe au scanner.

 

Du développement de projets commerciaux, à la stratégie marketing en passant par l’allocation de moyens financiers ou RH en fonction des besoins opérationnels, le directeur des opérations coordonne plus vite que son ombre.

Une fonction, plusieurs appellations

Chief Operating Officer (COO) dans les entreprises américaines ou manager des opérations dans les pays anglosaxons, la fonction de directeur des opérations est assez récente en France et peut avoir différentes appellations. « Les termes de directeur de la supply chain ou de production sont beaucoup utilisés dans l’industrie, pose Frédéric Gautier, directeur académique et directeur des programmes dans le domaine du Supply Chain Management à l’IAE Paris Sorbonne Business School. Le nom de directeur des opérations va plutôt s’appliquer aux entreprises de service ».

 

Un touche-à-tout

Dans tous les cas, ce top manager, responsable de la stratégie opérationnelle, voit large. « C’est un véritable chef d’orchestre qui coordonne l’ensemble des opérations, en lien avec le plan stratégique de l’entreprise, décrit Frédéric Gautier. Dans l’industrie par exemple, il supervise les opérations d’approvisionnement, de production, la partie distribution et est garant de la fluidité des opérations entre chaque étape ».  Ce rôle central au sein de l’entreprise lui permet de siéger au sein du comité de direction.

Pour mener à bien sa mission, il est entouré d’une équipe ou s’appuie sur les différentes directions fonctionnelles de l’entreprise, comme les achats ou les unités de production. « C’est là que son rôle de coordination est relativement important », relève Frédéric Gautier.

 

Le numérique entre en jeu

Aujourd’hui, le métier de directeur des opérations est amené à évoluer avec le numérique et les technologies de l’information. « Les systèmes d’information sont de plus en plus lourds concernant le management des opérations », assure Frédéric Gautier. Et dans la production, ce n’est que le début ! « Les technologies innovantes sont en train de se mettre en place. Nous en sommes aux prémices de l’évolution technologique, avec la blockchain, l’internet des objets…. » assure l’expert de l’IAE Paris.

 

Forte expérience

Mais ne devient pas directeur des opérations qui veut ! Accéder à ce poste demande une forte expérience et une bonne connaissance des différents processus de l’entreprise. « Dans les entreprises industrielles, le directeur des opérations a généralement une formation d’ingénieur. Dans les entreprises de service, il peut avoir un diplôme d’école de commerce ou universitaire. » Attention,  avoir eu des responsabilités opérationnelles est indispensable pour accéder à ce poste !

Par la suite,  la fonction de directeur des opérations est le tremplin royal vers la direction de filiale, la Direction Générale Déléguée et même la Direction Générale.

Les 3 qualités indispensables du COO

  • Réactivité, pour gérer les opérations du quotidien et faire face aux imprévus.
  • Diplomatie, pour comprendre les contraintes propres à chaque service et faire preuve de leadership pour motiver les équipes.
  • Expérience et très bonne connaissance de la stratégie de la firme pour la mettre en œuvre au quotidien.