Diriger une grosse entreprise ou une PME : même combat ? Pas si sûr. Car si les missions et ambitions sont communes à tous les dirigeants qui ont la win, les attentes des collaborateurs s’avèrent très différentes.   

 

Parmi le top 3 des critères des jeunes talents qui font le choix de la PME : la proximité avec le management. Une attente qui impose à un dirigeant de PME d’avoir « une position encore plus orientée sur le relationnel. Il connait chacun de ses collaborateurs et doit donc investir ce côté émotionnel. Car c’est à ça que tient leur motivation » insiste Arnaud Lacan, professeur à KEDGE Business School.

 

Partager et motiver !

Du relationnel mais aussi de la transmission de savoir. « Le dirigeant de PME est souvent un ancien expert métier. Alors qu’il détient beaucoup de connaissances opérationnelles, sa fonction première de dirigeant est de construire une vision, une stratégie et d’en déléguer la mise en œuvre. Sa difficulté réside donc dans le fait d’accepter de partager son savoir, de former et de motiver ses équipes en se délestant de son expertise pour se rendre techniquement remplaçable. Bref, de se rendre inutile ! »

 

Tout cela en faisant face à des attentes plus fortes de la part de ses collaborateurs. « Il doit incarner l’entreprise, être capables d’embarquer ses équipes dans un travail commun en leur montrant en quoi leur travail est utile à la stratégie. Le lien entre la vision et l’opérationnel est plus que jamais central pour un dirigeant de PME » insiste Arnaud Lacan.

 

Les 3 essentiels du top manager de PME 

#1 Leadership. « On attend de lui qu’il soit un leader inspirant, humble et laissant peu de place à l’ego démonstratif. Il doit se concevoir comme un des membres de l’équipe, pas au-dessus mais parmi ses collaborateurs. »

#2 Modestie, relationnel et capacité à incarner la vision dans la proximité avec des collaborateurs qu’ils croisent au quotidien.

#3 Savoir déléguer. « S’entourer de gens qui peuvent gérer des fonctions support est essentiel. Se doter d’un comité de direction qui prend en charge une partie de ses missions afin de  lui dégager du temps pour s’investir dans cette dimension vision et accompagnement. »