POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

CMN : ce capitaine de navire est un boss en or

@avotrimage

Ouvert d’esprit, bienveillant et boosteur de ses équipes. Pierre Balmer, X 76, PDG des Constructions mécaniques de Normandie (CMN), aime ses collaborateurs et le fait savoir. À l’orée d’une nouvelle aventure professionnelle, il continue de faire profiter les jeunes talents de ses conseils avisés. Suivez-les !

 

C’est un patron emblématique et attachant qui s’apprête à quitter la présidence des Constructions mécaniques de Normandie (CMN) à Cherbourg. Avant de relever de nouveaux défis dans la Holding propriétaire du chantier naval, Pierre Balmer revient sur ses méthodes gagnantes qui l’ont conduit à faire de la CMN un acteur de la construction navale mondialement reconnu.

Innover pour mieux gagner

@avotrimage

En 30 ans, Pierre Balmer a construit une entreprise florissante. Parmi ses réussites : des patrouilleurs, des yachts, des navires pour le sultanat d’Oman, le Koweït ou les Emirats Arabes. Mais sa plus grande réussite tient en un mot : innovation. «  Nous avons toujours cherché de nouveaux secteurs d’activité. Depuis cinq ans, nous misons sur le développement des énergies marines renouvelables. Notre hydrolienne a été installée il y a un mois sur le site EDF de Paimpol-Bréhat. L’objectif : faire de l’hydrolien marin une alternative performante au service de la transition énergétique. »

Un secteur grisant

Qui dit innovation, dit embauches. Les CMN prévoient de recruter en masse dans les années qui viennent. « Nous avons besoin d’ingénieurs dans les métiers de la production, de la métallurgie et de l’architecture. Je suis très friand de personnes en reconversion qui n’hésitent pas à passer, par exemple, de la grande distribution à l’industrie et qui ont la fibre marine. Ce métier est grisant : on part d’une feuille blanche ou d’un écran d’ordinateur et à l’arrivée, c’est un bateau qui prend forme sous nos yeux. C’est une émotion incomparable. »

Un management progressiste

Persuadé que l’humain est la clé de la réussite économique de l’entreprise, Pierre Balmer a fait de la bienveillance sa marque de fabrique. « J’ai un grand principe : on manage en fonction des qualités des personnes, sans en ignorer les défauts. Grâce à des entretiens réguliers, je connais bien mes collaborateurs et je peux leur dire sans arrière-pensée : « tu as un point faible, comment progresser ?»J’essaye toujours de les tirer vers le haut et de les aider. » 

 Le droit à l’erreur… du patron !

Un boss bienveillant qui a aussi l’humilité de dire quand il s’est trompé. « Mon maître mot, c’est l’honnêteté intellectuelle. Il faut savoir reconnaître quand on a tort. Cette attitude crée tout de suite un autre climat dans l’entreprise. Ce n’est pas une méthode qui marche à 100 %, mais c’est la seule manière d’avancer pour moi. Une des conditions nécessaires pour pouvoir reconnaître que l’on s’est trompé, c’est d’avoir suffisamment confiance en soi, sans que cela ne soit un excès de confiance. Le plus important, c’est de construire une relation pérenne avec ses collaborateurs. C’est la fibre humaine qui fait la différence. »

Mon credo

Pour avoir une carrière épanouissante, l’essentiel est de se sentir libre. Je ne me suis jamais aliéné à personne. Il ne faut pas hésiter à se remettre en cause et à partir si on n’est pas heureux dans une boîte. »A contrario, passer 30 ans dans la même entreprise n’empêche pas d’avoir une carrière riche et enthousiasmante ; En ce qui me concerne, çà a été le cas, la raison profonde étant à rechercher, toujours et encore, dans l’humain. Quand vous croisez la route d’Iskandar SAFA (en 1992, M. SAFA rachète les CMN), dont l’humanisme n’est pas la moindre des qualités, un attachement indéfectible se crée.

La phrase choc

« Lors du discours inaugural à l’entrée à l’X, on nous a dit : « N’allez pas à l’extérieur vous amuser, vous n’y rencontrerez que de la médiocrité ». Cette phrase m’a choqué à un tel point que je m’en souviens encore 40 ans plus tard ! Il y a certes l’exigence d’être pointu sur le plan technique, mais ne négligeons pas la personnalité et les valeurs humaines qui existent partout, en chacun d’entre nous. Car à la fin du film, c’est là que ça se joue. Seules les capacités personnelles permettent d’affronter les crises. »

Chiffrés-clés : Entre 340 et 450 collaborateurs / 200 M€ CA

Contact : pbalmer@cmn-cherbourg.com

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter