Damien Vanoverschelde (Maîtrise Econométrie Paris I 87, Maîtrise Sciences de gestion, Paris-Dauphine 90), directeur général de Hauts-de-Seine Habitat, vous donne les clés pour repenser le logement social de demain.

 

Le principal enjeu de Hauts-de-Seine Habitat ? Permettre à tous, et notamment à ceux qui sont en situation de précarité, de vivre dans un logement abordable et décent. Une vocation sociale qui fait écho aux grandes problématiques sociétales actuelles.

Renouveler le paysage urbain

Sur un territoire très fortement urbanisé, Hauts-de-Seine Habitat se place comme un partenaire majeur des villes et un acteur clé de leur urbanisme. Ses défis ? Contribuer au bien vivre ensemble en intégrant de la diversité au sein des quartiers adressés et adapter son offre au vieillissement de la population. « Au-delà de la problématique de la ville de demain, la vraie question qui se pose est : comment construit-on la société de demain ? Comment construire un réseau social réel et non virtuel qui favorise la solidarité, la proximité et l’insertion. Notre rôle est de créer et d’animer une communauté intergénérationnelle et intercommunautaire de vie et non de simples logements individuels. »

Des services orientés client
« Nous sommes engagés dans une dizaine de projets de rénovation urbaine impliquant près d’un millier de logements et des quartiers entiers, aujourd’hui ‘‘monobailleur’’ et uniquement composés de logements sociaux. Nous souhaitons apporter un brassage de population et une véritable mixité sociale. Nous devons faire venir cette diversité de l’intérieur. C’est pourquoi nous réorganisons la totalité de nos services pour les orienter client et créer une expérience positive. »

Objectif Mars !

credits HDSH

Un changement d’orientation mené par Damien Vanoverschelde dès son arrivée à l’office en 2012. Son leitmotiv auprès de ses équipes ? « Ensemble, construisons l’Office de demain, non pas pour aller sur la Lune mais sur Mars ! » Pourquoi ? « Parce qu’on sait déjà commet aller sur la Lune alors que personne n’est encore allé sur Mars. C’est une image forte pour nous permettre de nous projeter dans un monde performant avec de fortes exigences d’exemplarité liées à notre mission de service public. »  Concrètement, comment cette stratégie s’applique-t-elle dans la politique du bailleur social ? Grâce à un bon équilibre entre proximité, numérique et humanité. « La ville de demain est tempérée, douce, proche et il y fait bon vivre. Nous sommes très attentifs à faciliter le lien réel. Ce qui n’empêche pas d’être hyper connecté. Certains de nos locataires peuvent ainsi piloter à distance leur consommation d’énergie, l’éclairage ou la température de leur logement. »

La technologie pour réhumaniser le logement social
Réseau social « réel », la ville de demain – et à travers elle, le logement – ne peut faire abstraction des nouvelles technologies digitales. « Notre stratégie repose sur un postulat de confiance : je vise, par le digital, à donner un maximum d’autonomie à nos équipes pour leur permettre de s’épanouir. C’est ce que nous appelons le CARE : Confiance, Autonomie, Responsabilité, Epanouissement. »

Une organisation human centric

Témoin de cette transformation opérée au sein de l’office, le gardien d’immeuble, véritable pilier de l’expérience « client » et relai de l’organisation auprès des locataires. Hauts-de-Seine Habitat a ainsi créé trois personas pour identifier les parcours locataires et améliorer la relation client. « Nous étudions comment améliorer cette relation à toutes les étapes de vie dans le logement afin de rebâtir la réponse que nous pouvons leur offrir. Nous avons ainsi effectué une requête miroir sur un panel pour identifier les possibles points irritants dans la relation. Nous sommes au cœur de l’expérience client. Nous voulons mettre toute notre attention au cœur de nos actions et apporter des réponses adaptées à chacun. »

La hiérarchie, compagnon de l’innovation

Supports de mobilité, portail intranet, réseau social d’entreprise, boîte à idées, espaces de partage en ligne… Désormais, place à la transparence et au partage des idées ! Pour porter ce mouvement, la hiérarchie joue dorénavant le rôle d’accompagnateur et non celui de censeur ou de contrôleur. « Nous avons démultiplié les outils et les communautés de travail autour de ces sujets transverses. Prochaine étape : ouvrir ces mêmes outils à nos principaux partenaires que sont les collectivités. » Parmi les idées partagées mises en œuvre : celle d’un café des locataires, proposée et mise en place par un gardien et prochainement développée dans d’autres immeubles.

La bienveillante attention comme socle de l’organisation

Si le 2e office public de France témoigne d’une réelle bienveillance vis-à-vis de ses locataires, il en est de même pour ses collaborateurs. Les ressorts de cette bienveillance ? La confiance et le respect d’autrui. Des valeurs qui sont également les moteurs de votre évolution. « Nous offrons des opportunités d’évolution dans nos filières métier, mais aussi entre nos métiers en interne. Nous avons mis en place une bourse de l’emploi pour faciliter la connaissance des postes à pourvoir et la mobilité interne. » Parmi les recrutements envisagés : des chargés d’opération, des chargés de développement et des juristes marché public, contentieux, RH…

Le 7 juin 2019 - Séminaire des cadres ©Christophe Bertolin/ Levallois, France;

Le 7 juin 2019 – Séminaire des cadres ©Christophe Bertolin/ Levallois, France

Le sens du service

Au sein de l’établissement public départemental, pas d’actionnaires ni de capitaux. La vraie richesse de Hauts-de-Seine Habitat ? Son patrimoine… humain ! « Nos collaborateurs possèdent un vrai sens du service public. Notre dimension sociale favorise leur adhésion à nos projets. Nos jeunes recrues auront la possibilité de s’en apercevoir très vite grâce à notre parcours d’intégration qui les mènera au siège, mais aussi sur le terrain, au plus près de nos employés en contact direct avec la population. »

Aux jeunes talents de prendre les clés

Exigence sociétale et environnementale, responsabilité individuelle vis-à-vis du collectif, mixité intergénérationnelle… Ici, vous aurez véritablement l’occasion de vous engager aux côtés d’un acteur clé du bien vivre ensemble. « Le rapport au travail des jeunes talents est particulièrement sain. Nous avons donc mis en place une démarche de qualité de vie au sein de l’office qui a débouché sur un baromètre de la QVT, le recrutement d’une assistante sociale à destination des salariés, des ateliers relaxation, un partenariat avec Actions contre la Faim… » Et pour la suite ? Hauts-de-Seine Habitat a engagé un processus de qualification ISO 45001 sur les conditions de vie au travail. Objectif ? Obtenir la certification à l’horizon fin 2020.

Le conseil de Damien Vanoverschelde
« J’attends des jeunes qu’ils me bousculent, qu’ils nous sortent de nos zones de confort et nous remettent en cause pour nous pousser à nous réinventer. Ne renoncez pas et soyez patients. Vous pouvez vous réaliser sur des valeurs, concilier engagement personnel et technicité métier. Nous sommes en pleine transformation et les gisements d’amélioration sont très importants. Nous avons besoin de vous pour secouer nos pratiques !»

« Mon projet : l’épanouissement de l’humain. Si cela fait sens pour vous, alors rejoignez-nous ! »

Damien Vanoverschelde, directeur général de Hauts-de-Seine Habitat

 

Contact : damien.vanoverschelde@hdshabitat.fr