La société fondée par Eugène Freyssinet, inventeur de la précontrainte, cultive ses gènes de technicité et d’innovation sur le marché de la construction, et ne cache pas ses ambitions, comme nous l’explique Jean-Philippe Ricard (X 97), Directeur général adjoint de Freyssinet depuis septembre 2016.

« Il faut savoir garder son âme d’ingénieur »

Pourquoi avoir choisi le BTP en sortant de Polytechnique ?

En 1997, mes camarades s’orientaient surtout vers le conseil et la bancassurance. Je souhaitais faire un métier centré sur les hommes, qui associe ingénierie et management d’équipes. En sortant de l’X, je n’ai pas été déçu car j’ai eu accès rapidement à des responsabilités managériales importantes. Participer à la construction de projets d’exception, concrets et pérennes, est ce qui m’anime tous les jours. Même avec les meilleures technologies à notre disposition, les ouvrages d’infrastructure ne sont jamais des projets simples : ils restent de réels défis qui placent l’homme au cœur des sujets.

 

Quelles sont les valeurs qui vous ont donné envie d’intégrer Freyssinet ?

Après avoir travaillé chez Saipem (Bouygues OffShore), Vinci Construction Grands Projets et Eiffage, j’ai trouvé chez Freyssinet des valeurs fortes fondées sur l’innovation et la maîtrise de l’ingénierie. Nous réalisons cette expertise technique aux quatre coins du globe dans plus de 60 filiales. En tant que Directeur général adjoint de Freyssinet, au-delà de mon travail sur la stratégie, la finance et le management, je reste au contact des choix techniques en phase d’offre comme en exécution, ce qui est très important à mes yeux.

 

Quels sont vos principaux axes de développement ?

Freyssinet se positionne comme une entreprise de génie civil spécialisée :

  • Nous continuons à nous développer sur nos métiers traditionnels (précontrainte, câbles, haubans, appuis, vérinages…), en apportant nos savoirs faire sur des projets d’exception, comme le Pont sur le Bosphore inauguré cet été.
  • Diversifions notre activité en devenant une entreprise générale de réparation. Avec le vieillissement des ouvrages d’art et des bâtiments, les clients réclament l’expertise d’un acteur de référence capable de leur apporter des solutions globales et sur mesure.
  • Accentuons notre présence sur la mise en œuvre d’infrastructures préfabriquées (mâts d’éoliennes, voussoirs, tabliers)

 

Dans quel état d’esprit les jeunes cadres sont-ils accueillis ?

L’entreprise est très axée sur le travail d’équipe, il y a une culture forte et un vrai esprit d’appartenance. Les jeunes recrues bénéficient d’un parcours d’intégration.
Nous recherchons :

  • Des ingénieurs affutés, passionnés et curieux de s’inscrire dans une carrière tournée vers l’international
  • Des chefs de projets motivés capables de manager humainement, commercialement et techniquement.

A eux de façonner leur carrière selon leurs envies. Les passerelles sont nombreuses !

En quoi votre formation à l’X a-t -elle représenté un atout dans votre carrière ?

La grande force des X est d’être capable d’avoir accès à beaucoup de métiers, en exprimant pleinement leurs qualités. La possibilité à l’X d’aller au bout des choses, de passer 6 mois à étudier un sujet avec les meilleurs chercheurs du monde est un atout incroyable pour le reste de notre carrière. Cette profondeur humaine et scientifique, l’esprit d’équipe, propres à l’X, correspondent à ce que je retrouve aujourd’hui dans l’entreprise.

 

Le meilleur conseil qu’il ait reçu : « Choisis un métier qui corresponde à ce que tu es »

Son anecdote : « Premier cours de majeure de physique, notre professeur annonce la couleur « aujourd’hui, théorie du chaos, attracteurs étranges », j’ai su qu’on rentrait dans le dur ! »

 

Pourquoi rejoindre Freyssinet ?
– la référence mondiale du génie civil spécialisé
– tous les développements techniques réalisés en interne
– une entreprise à taille humaine, peu d’échelon managérial
– la diversité des métiers et des carrières

 

Contact : jean-philippe.ricard@freyssinet.com