Nouvelles technologies, nouveaux moyens de communication, nouveaux modes de consommation… Olivier Heitz (IAE Paris 1 Panthéon-Sorbonne 97, HEC Paris 2014), DSI de Bouygues Telecom, présente ainsi les grands défis qui sont les siens… et les vôtres.

 

« Venez nous voir, voyez ce qu’on propose et choisissez. »

Quels sont les défis majeurs qui vous attendent en 2019 ?

J’adresse quatre enjeux clés : tout d’abord, la haute qualité de service de nos SI auprès de nos clients comme de nos collaborateurs, la capacité à adresser les besoins métiers liés à la transformation digitale en cours ; puis, la sécurité et la protection de nos données clients ; et, enfin, l’anticipation des évolutions à venir.

Qu’est-ce qui a changé avec le digital ?

L’IT a toujours été un domaine en mouvement. Mais ce qui a changé aujourd’hui c’est que la dichotomie entre l’IT et les métiers a totalement disparu. La DSI n’est plus le prolongement du core business mais elle en fait désormais partie intégrante. Le directeur des systèmes d’information, lui, est devenu un « assembleur » de briques et un accélérateur de business.

Comment votre métier a-t-il alors évolué ?

Une de mes préoccupations premières est de m’assurer d’avoir les bonnes ressources au bon poste. Le mindset est capital et l’humain véritablement central. Sans les bonnes compétences, impossible de relever nos défis. La fonction de DSI repose sur trois qualités essentielles : l’écoute, la curiosité et la capacité à rassurer les métiers quant aux technologies. L’acculturation et la transparence sont de vraies priorités. Et bien entendu, il faut aimer les individus et les relations humaines.

Le leader selon Olivier Heitz

« Être leader, c’est avoir des convictions mais être prêt à les éprouver en les confrontant à des visions extérieures. C’est de cette manière qu’elles s’enrichissent. Une fois la décision prise, alors vous devez l’assumer et maintenir le cap. Toutefois, le doute est inhérent au leadership car il permet de rester curieux et humble. »

En quoi les jeunes talents sont-ils « prêts » à relever vos enjeux ?

Je suis véritablement épaté par leur maturité. Ils ont la tête bien faite, déjà de nombreuses expériences même à l’international, et une réelle appétence à vivre et à gérer une part d’incertitude. Les soft skills font vraiment la différence. Être capable de s’adapter aux autres est une vraie force, plus que les compétences techniques.

Quelles fonctions peuvent-ils occuper ?

La DSI d’un opérateur tel que Bouygues Telecom intègre l’ensemble des problématiques IT, qu’elles concernent l’e-commerce, la supply chain, la logistique, le retail… Il n’y a pas un domaine fonctionnel ou technique qui n’existe pas chez un opérateur. Ensuite, tout dépend de votre fibre. La DSI est un concentré de compétences humaines d’hommes et de femmes passionnés par ce qu’ils font. Voilà ce qui me fait me lever tous les matins depuis 20 ans. Le Graduate Program de Bouygues Telecom « Nous avons mis en place ce programme de 2 ans maximum pour nos hauts potentiels. Organisé autour de 3 directions – DSI, Réseau et Innovation –, il permet à chaque talent intégré d’effectuer des missions de 6 à 9 mois sur des sujets de pointe : intelligence artificielle, 5G, Innovation, Big Data… Des sujets très variés au sein de d’écosystèmes différents qui favorisent une vision globale de l’activité. »

Pourquoi rejoindre la DSI de Bouygues Telecom ?

Parce que c’est une grosse PME à l’esprit familial avec la puissance d’un grand groupe. Nous avons créé une communauté By Tech qui anime l’ensemble des compétence IT du groupe (télécoms, bâtiment, construction, route, média…). Cette diversité et cette ouverture vous offrent un terrain de jeu illimité, en France comme à l’international. Contact : OHEITZ@bouyguestelecom.fr

Quand la science infuse grâce aux femmes

Alors que seuls 30 % des chercheurs sont des chercheuses, nombreuses sont les femmes de sciences qui ont participé à changer le monde. Qui sont les héritières de Marie Curie au 21e siècle ?

Assurez votre avenir avec MGEN Solutions !

Mutuelle française majeure, MGEN a lancé en 2015 sa filiale dédiée aux structures de l’Economie Sociale et Solidaire explique Florence Babault, Présidente de MGEN Solutions.

Dans la finance, faites fructifier votre talent

Rajaa Mekouar et Emilie Serrurier-Hoël occupent des postes à responsabilité dans la finance. Dans un secteur où les femmes peinent encore à atteindre des postes de direction, elles font bouger les lignes.

Une femme aux manettes : le remède à la gestion de crise ?

« Qu’ont en commun les pays qui gèrent le mieux la crise de la Covid ? Des femmes cheffes d’Etat !» Mythe ou réalité : pourquoi les femmes seraient-elles de meilleurs managers en temps de crise ?

Jeunes et citoyens : ils inventent le monde d’après

Zoom sur cinq projets citoyens et solidaires créés ou renforcés par des jeunes pour pallier à la crise sanitaire actuelle.

Lallemand : l’industrie aussi, c’est sexy !

« Se confronter au terrain, y a que ça de vrai ! » assure Juliette Roisin, pharmacienne responsable chez Lallemand

Filles & garçons dans le supérieur : je t’aime moi non plus ?

La 5è édition du baromètre égalité de la CGE montre que les établissements formalisent davantage, d’année en année, une stratégie pour l’égalité.

Devenez une experte du réseautage en 5 leçons

Comment faire des réseaux les meilleurs boosters de son parcours ? Emmanuelle Gagliardi créatrice
du programme Pulvérisez le Plafond de Verre vous aide à devenir une pro du réseau.

Lidl : succombez à l’appel du digital !

« Laissez tombez les clichés sur le secteur de la distribution. L’essayer c’est l’adopter ! » Rachel Finkelsztejn, Directrice Administrative et Financière chez Lidl

Et si le développement durable permettait enfin de féminiser les CoDir ?

Deux tiers des directeurs du développement durable en France sont des directrices. La green révolution qui guette le top management des entreprises s’annonce-t-elle féminine ?