Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

CEA-DAM : « Engagez-vous pour la défense et la sécurité de la France » – L’interview de Vincenzo Salvetti

CEA-DAM : « Engagez-vous pour la défense et la sécurité de la France » - L’interview de Vincenzo Salvetti, CEA-DAM
© CEA-DAM

« Venez participer à l’aventure de la dissuasion nucléaire française ! » lance aux jeunes ingénieurs Vincenzo Salvetti (ISAE-ENSICA 84), Directeur des applications militaires (DAM) du CEA. Vous aimez les défis techniques et vous souhaitez vous engager au service de la Nation ? Rejoignez cette direction particulière du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) qui offre aux diplômés un panel très large d’opportunités.

CEA-DAM : « Engagez-vous pour la défense et la sécurité de la France » - L’interview de Vincenzo Salvetti, CEA-DAM

Vincenzo Salvetti (ISAE-ENSICA 84), Directeur des applications militaires (DAM) du CEA
© CEA-DAM

De l’aéro au nucléaire

Laissez tomber les clichés sur les films d’espionnage. Vincenzo Salvetti vous propose une immersion via son expérience de 37 ans au cœur de la sécurité nationale. « Je suis passionné par l’aéronautique. J’ai débuté ma carrière à la Délégation générale pour l’armement (DGA) où j’ai occupé plusieurs postes pendant 21 ans. Ce qui me motive, ce n’est pas les tableurs Excel, mais mettre les mains dans le cambouis. En 2005, on m’a encouragé à prendre le virage du nucléaire de Défense à la Direction des applications militaires (DAM). J’y ai trouvé des challenges et des défis excitants. »

Au service de la sécurité nationale

Et pour cause : programmes de renouvellement des têtes nucléaires, de conception et de fabrication des réacteurs nucléaires de propulsion navale, lutte contre la prolifération nucléaire, lutte contre la menace terroriste, le nouveau Directeur de la DAM est au cœur de l’innovation et de l’expertise française. « Tous les collaborateurs sont passionnés par la technique, la maîtrise d’ouvrage que porte la DAM et sont engagés au profit d’une mission régalienne : la dissuasion nucléaire qui demeure en ultime recours la clé de voute de notre sécurité et la garantie de nos intérêts vitaux. Un ADN qui résonne forcément auprès des jeunes ingénieurs. »

Une palette d’opportunités

Des jeunes talents attendus de pied ferme pour relever les défis du 21e siècle.  « Un jeune diplômé va commencer dans l’un de nos 200 laboratoires comme ingénieur-chercheur en modélisation numérique, physique nucléaire, thermodynamique, architecture des systèmes complexes ou sur des sujets de non-prolifération ou d’ingénierie d’installations nucléaires. Ensuite, il peut basculer vers un poste de chef de laboratoire et encadrer une vingtaine d’ingénieurs chercheurs, puis basculer vers la filière projet avant de revenir à des fonctions opérationnelles comme chef de service (plusieurs laboratoires). Sans oublier les métiers de gestion budgétaire, logistique, qualité, sécurité, sûreté et RH. »

Laissez entrer les compétences !

Les soft skills clés ? Curiosité, sens critique, rigueur et abnégation. « Quand on est ingénieur chercheur à la DAM, la finalité de ce que l’on fait est forcément appliquée à un projet concret. Pour autant, armez-vous de patience car acquérir des compétences, ça prend du temps. La règle générale, c’est un mandat de quatre ans. Je suis contre ceux qui labourent toujours le même sillon. Vous avez la possibilité à la DAM d’élargir votre périmètre de compétences et de savoir. Un ingénieur ne doit pas rester centré sur son domaine d’expertise, mais sortir de sa zone de confort et se confronter à d’autres difficultés. »

Les 4 défis d’un bon manager : déléguer, responsabiliser, récompenser et, s’il le faut, sanctionner

#SecretDéfense

« Les 5 000 salariés de la DAM sont tous habilités secret défense. Chaque nouveau candidat recruté est soumis à une enquête. On fouille son passé et celui de ses proches. Une fois habilité, il s’engage à ne pas divulguer de secret sous peine d’encourir des poursuites pénales. »

#ISAE-SUPAERO 

« Une école d’ingénieurs est un lieu de partage, de travaux collectifs ou chaque individualité doit s’épanouir. C’est comme ça que j’ai vécu mon passage à Toulouse. Je me souviens des projets de fin d’étude, des voyages et des matchs dans l’équipe de foot et de rugby (en dépannage). »

Le conseil du manager

« Il ne faut pas avoir de plan de carrière en sortant d’une école d’ingénieurs, mais être suffisamment critique pour saisir les bonnes opportunités. Laissez parler votre intuition. »

La Direction des Applications Militaires 

5 000 collaborateurs

4 600 salariés en CDI

5 centres principaux

3 directions de programmes

Contact : www-dam.cea.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter