« Paiement sans contact, biométrie, intelligence artificielle, data science… l’innovation n’attend que vous chez CB ! », lance aux jeunes diplômés Philippe Laulanie (MBA emlyon 87), Directeur Général et Administrateur de CB. C’est un moment passionnant et plein d’enjeux pour rejoindre le Groupement d’Intérêt Économique (GIE), leader et acteur majeur du paiement sur le marché français.

 

CB, carte maîtresse

Méfiez-vous des contrevérités : la carte bancaire a encore de beaux jours devant elle ! C’est le message de Philippe Laulanie à la tête de CB, PME créée en 1984, en charge de la gouvernance du système français de paiement par carte et mobile. « En France, le centre de gravité du paiement reste la carte. Dans l’inconscient collectif, le logo CB est un label historique, inventeur de la carte à puce qui rassure et sécurise les transactionsPour autant les jeunes adultes plébiscitent de plus en plus ses valeurs statutaires et communautaires en la préférant avec des visuels graphiques, reproduits sur des matériaux innovants. »

 

Le digital en embuscade

CB a très tôt su amorcer sa transformation numérique. « Je suis entré chez CB, il y a quatre ans maintenant pour accélérer le paiement digital. Aujourd’hui, les paiements via mobile se comptent en millions de transactions par an, alors que ceux via carte en milliards. Généralement l’adoption massive d’un nouvel usage nécessite une dizaine d’années avant que la rupture technologique de paiement s’impose. Preuve en est le sans contact. Lancé dans les années 2010, il n’a atteint sa plénitude que depuis peu ! Si l’on tient compte de ce principe, 2030 devrait être le point de bascule du paiement digital et du mobile, avec une année de transition majeure en 2024 avec les jeux olympiques. »

 

Le LAB by CB, incubateur de tendances

L’innovation s’incarne notamment dans le LAB by CB qui imagine le commerce et le paiement de demain via des partenariats avec des startups et des industriels. Cartes biométriques avec empreinte digitale, reconnaissance vocale, sécurisation des données… Le LAB co-conçoit des projets tous azimuts. « 50 % des fintechs travaillent aujourd’hui sur le paiement. Avec notre modèle d’organisation hyper-collaboratif, nous attirons les jeunes talents par notre expertise et nos valeurs. Pas la peine de traverser l’Atlantique, nous travaillons aux côtés des banques françaises, des industriels de renom et des plus grandes enseignes. »

 

Le paiement, un écosystème d’avenir

Le paiement est une zone d’emploi pour les diplômés. « Les datas attachées au paiement sont un enjeu de concurrence commerciale et d’innovation qui créent un intérêt au-delà des acteurs historiques du paiement, comme les géants mondiaux du numérique. D’où un besoin accru en jeunes ingénieurs, data scientists, juristes et commerciaux. CB est au cœur de cette mutation et de cet écosystème en FranceLes jeunes peuvent s’éclater en développant une carrière chez nous ou évoluer en rejoignant une banque, un industriel ou encore se diriger dans le régalien voire partir à l’international. »

 

Un manager couteau suisse

« Dans cette crise de la Covid, en tant que DG, il a fallu être au four et au moulin. Ma seule formation d’ingénieur, ne m’aurait pas suffi pour développer cet aspect couteau suisse de la gestion sociale, de la mise en place des process du télétravail et de la communication. Ce MBA option marketing, c’est open mind ! Il m’a préparé à la gestion des écosystèmes et des différentes problématiques de l’entreprise. J’ai réalisé 30 ans plus tard qu’il m’avait donné de la réactivité et de l’agilité. J’ai aussi misé sur le collaboratif et focalisé sur l’humain avec un objectif : aider les équipes à positiver face à cette période difficileD’un point de vue personnel, je garde un noyau d’amis qui me sont toujours fidèles. »

 

#JamaisTropTard : « Je suis entré chez CB à la cinquantaine passée pour relever un nouveau défi. Preuve que l’on peut trouver des challenges passionnants même en fin de carrière ! »

 

Le groupe CB en quelques chiffres

Près de 200 collaborateurs

71 millions de cartes actives

13 milliards de transactions dont près de 4 milliards en mode sans contact

620 milliards d’euros de volume d’affaire

60 % de la consommation courante en France payée par CB

 

 

 

Contact communication@cartes-bancaires.com